Après le mariage pour tous, Marion Maréchal-Le Pen dit redouter la légalisation de la polygamie

FRONT NATIONAL En visite en Italie, la députée du Vaucluse a redit son opposition au mariage gay...

Guillaume Novello
— 
Marine Le Pen avec Matteo Salvini, le secrétaire général de la Ligue du Nord, le 16 mars à Milan.
Marine Le Pen avec Matteo Salvini, le secrétaire général de la Ligue du Nord, le 16 mars à Milan. — GIUSEPPE CACACE / AFP

En visite à Milan auprès de son allié xénophobe de la Ligue du Nord, Marion Maréchal-le Pen est revenue sur l’adoption du mariage pour tous. Le mariage ne doit pas être « une reconnaissance sociale de l’amour », a ainsi affirmé la vice-présidente du Front national. Cela risque pour elle d'« ouvrir la voie […] à de très nombreuses dérives. D’autres minorités chercheront à faire reconnaître leur forme d’amour, je pense notamment à la polygamie. »

Défense de la famille

Listant les points communs entre le FN et la Ligue du Nord, la députée du Vaucluse a ajouté : « Nous sommes en faveur de la défense de l’identité, de la famille, nous sommes contre le mariage gay et l’adoption. »

Mais ces déclarations de la nièce de Marine Le Pen divergent de la ligne officielle du FN qui joue au contraire l’apaisement sur ce thème. « Sur la question des valeurs (mariage, vie, euthanasie), Marine Le Pen a fait le choix de ne pas se positionner. Cela pourrait contredire sa stratégie de rassembler et d’aborder les sujets qui clivent le moins », analyse un de ses soutiens. Néanmoins, le FN promet, en cas d’arrivée au pouvoir, d’abroger la loi Taubira ouvrant le mariage aux homosexuels.