Illustration du trafic autoroutier.
Illustration du trafic autoroutier. — MOURAD ALLILI/SIPA

SOCIETE

Sécurité routière: Etre courtois sur la route, pour quoi faire?

Etre calme et courtois sur la route présente des avantages non négligeables pour votre sécurité et votre porte-monnaie…

La zénitude peut vous rapporter gros. A l’occasion de la 16e semaine internationale de la courtoisie au volant lancée par l’Association française de prévention des comportements sur la route et en ville (AFPC), 20 Minutes s'est penché sur les avantages d'une conduite calme et courtoise. Notre verdict est sans appel : conducteurs d'aujourd'hui ou demain, vous avez tout intérêt à bannir le stress et la colère au volant. 

Eviter les accidents

Traiter les autres usagers de la voie publique avec déférence fera peut-être de vous un être meilleur, mais cela vous rendra surtout plus prudent et vous permettra d'éviter les accidents. En effet, comme le rappelle la Sécurité routière, l’agressivité au volant est un facteur de risque. L’automobiliste perd sa concentration et adopte un comportement qui peut s’avérer dangereux, pour lui-même comme pour les autres. « La courtoisie, qui n’est pas l’amabilité, relève d’un comportement individuel responsable. Elle sert évidemment la sécurité sur la route », commente Régis Chomel de Jarnieu, président de l’Association française de prévention des comportements sur la route.

Ce patron d’auto-école déplore les comportements dangereux qui relèvent, selon lui, du « syndrome de la catapulte ». Il définit ce « syndrome » comme le fait de « conduire comme si l’on voulait être arrivé avant d’être parti ». Il préconise au contraire aux conducteurs d’adopter la sérénité : « La grande majorité des usagers de la route veulent être zen. Le stress, la pression, le danger, les accidents, qui en voudrait ? Il faut alors changer, chacun de nous, et pas seulement les autres », ajoute-t-il.

Obtenir des points à l’examen du permis de conduire

Avec la réforme de l’examen théorique général du permis de conduire, la courtoisie et l’éco-conduite sont désormais évaluées. Elles apportent deux points sur les 20 nécessaires (sur 30 au total) à l'obtention du document rose. Plus que l’obtention de points, cette évolution de l’examen des futurs conducteurs représente beaucoup pour le président de l’AFPC. « L’éducation des conducteurs et la sensibilisation précoce par une formation initiale comprenant la courtoisie au volant sont indispensables pour que les comportements changent. » Une éducation qui se traduit, pour les conducteurs, par le fait de se poser une question simple : « Qu’est ce que je fais, ou ne fais pas, qui crée, ou non, de la sécurité sur la route ? »

>> A lire aussi: Sommes-nous tous des «fous au volant»?

Alléger la facture

Adopter une conduite courtoise, économique et écologique peut enfin vous rapporter gros. En effet, on peut faire des économies en adoptant l'« éco-conduite ». Il s’agit, entre autres, de passer les rapports de la boîte de vitesses lorsque le moteur tourne entre 2.000 et 2.500 tours par minute, de rouler à une vitesse sans à-coups en maintenant des distances de sécurité raisonnables, ou de vérifier que les pneus du véhicule sont bien gonflés… tant pour votre sécurité que pour consommer moins de carburant.

>> A lire aussi : Les huit incivilités les plus fréquentes sur la route