L'écrivain Edouard Louis assigné en référé par son violeur présumé

JUSTICE Alors que dans « Histoire de la violence », paru en janvier, le jeune auteur décrit le viol dont il dit avoir été victime, son agresseur présumé vient de porter plainte pour « atteinte à la présomption d’innocence »…

F.R.
L'écrivain Edouard Louis, auteur de "En finir avec Eddy Bellegueule" et "Histoire de la violence", à Paris, le 22 janvier 2016
L'écrivain Edouard Louis, auteur de "En finir avec Eddy Bellegueule" et "Histoire de la violence", à Paris, le 22 janvier 2016 — JOEL SAGET AFP

DansHistoire de la violence, paru début janvier, Edouard Louis relate le viol dont il dit avoir été victime en 2012. « Il n’y a pas une seule ligne de fiction », avait alors assuré à Livres Hebdo le jeune écrivain qui, dans son récit, évoque son agresseur sous le nom de Reda.

Ce dernier a été arrêté et incarcéré quelques jours après à peine la sortie d’Histoire de la violence, révèle Livres Hebdo. Le magazine littéraire annonce aussi que ledit Reda vient d’assigner Edourard Louis et son éditeur pour « atteinte à la présomption d’innocence » et « atteinte à la vie privée ». Il exige qu’un encart soit inséré dans chaque exemplaire du livre et demande également 50.000 euros de dommages et intérêts.

« Foutre en l’air la vie de quelqu’un avec des mensonges, c’est dégoûtant »

Le compagnon de Reda s’est confié ce mercredi à iTélé : « Quand j’ai lu le livre j’ai tout de suite reconnu, assure-t-il. Physiquement, tous les détails sur sa personne, mais pas sur les faits. Pas sur ces accusations, pas sur la violence. (…) De foutre en l’air la vie de quelqu’un avec des mensonges, je trouve ça dégoûtant. »

« Il avait complètement oublié cette histoire, jusqu’à ce qu’on lui présente des photos de l’écrivain. Il reconnaît avoir passé la nuit avec lui, mais il ne l’a jamais violé et n’a jamais eu d’arme en sa possession [contrairement à ce qu’écrit Edouard Louis dans Histoire de la violence] », a par ailleurs confié à L’Obs le petit ami du violeur présumé de l’auteur.

L’audience devrait avoir lieu le 18 mars.