Attentats de novembre: Près de 2.200 demandes d'indemnisation déposées par des victimes

TERRORISME « Cela pourrait aller jusqu’à 4.000 », estime la la secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes…

20 Minutes avec AFP

— 

Des passants, le 31 décembre 2015, lisant les hommages aux victimes déposés sur le trottoir en face de la salle de concert "le Bataclan", lieu de l'une des attaques du 13 novembre 2015 à Paris
Des passants, le 31 décembre 2015, lisant les hommages aux victimes déposés sur le trottoir en face de la salle de concert "le Bataclan", lieu de l'une des attaques du 13 novembre 2015 à Paris — MATTHIEU ALEXANDRE AFP

Près de quatre mois aprèsles attentats de Paris, près de 2.200 demandes d’indemnisation de victimes ont été déposées auprès du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme. « Et ça pourrait aller jusqu’à 4.000 », a déclaré ce vendredi la secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes.

 

Sans donner davantage de précision sur le budget qui y sera alloué, la secrétaire d’État a simplement déclaré travailler « à la pérennité du financement du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI) sur le long terme » avec le ministre des Finances Michel Sapin.

« Tous ces dossiers ne posent pas problème mais certains ont besoin d’être aidés » a ajouté Juliette Méadel, qui siégera désormais au conseil d’administration du FGTI.

Un « loupé administratif » le soir des attentats

Reconnaissant un « loupé administratif pendant douze heures » le soir des attentats du 13 novembre, notamment auprès des proches de personnes présentes sur les lieux des attentats qui ont attendu pendant plusieurs heures avant d’avoir des informations, la secrétaire d’Etat a dit « réfléchir à la mise en place d’un dispositif de référent unique sur tout le territoire ».

Pour ses missions « de suivi et d’accompagnement des victimes et de leurs proches » et « de prise en charge des victimes en cas de survenance de crises majeures », Juliette Méadel disposera de la cellule interministérielle d’aide aux victimes et elle présidera le comité de suivi des victimes des attentats du 13 novembre.