Bruit: Un Français sur deux se sent agressé au travail ou dans les transports

SANTE Selon l'Inserm, «nous sommes soumis à une pression sonore permanente»...

20 Minutes avec AFP
— 
Nuisances sonores (illustration).
Nuisances sonores (illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Plus qu’une pollution, c’est mauvais pour la santé. Echec scolaire, difficultés de socialisation, carrière professionnelle contrariée, voire risque accru de démence : la perte auditive est un fléau à tous les âges, souligne l’association JNA dont la campagne de prévention 2016 cible les bruits du quotidien qui dégradent la santé de nos oreilles.

>> A lire aussi: «La première maladie professionnelle, c’est la surdité»

Que ce soit dans la rue, dans les transports en commun, au restaurant, au bureau ou à domicile, « nous sommes soumis à une pression sonore permanente », constate le professeur Jean-Luc Puel, directeur de recherche de l’Inserm.

Un Français sur deux agressé par le bruit au travail

D’ailleurs, un Français sur deux se sent agressé par le bruit au travail ou dans les transports, et neuf sur dix estiment que le bruit a des effets directs sur la santé, selon un sondage Ifop publié jeudi en vue de la 19e journée nationale de l’audition (JNA) le 10 mars.

>> A lire aussi: Paris se donne cinq ans pour combattre le bruit

Le bruit est aujourd’hui perçu comme une nuisance, une « pollution sonore » parce que les pauses silencieuses sont devenues rares voire inexistantes. « La grande différence est qu’autrefois le bruit ne rentrait pas dans la sphère privée », observe Sébastien Leroy, de JNA.

Il n’est pas rare à présent que des jeunes vivent jour et nuit avec un casque sur la tête pour écouter de la musique, regarder des vidéos ou masquer le bruit des autres.

Des effets sur la santé

Or cette exposition permanente affecte non seulement l’ouïe mais encore la santé en général, insiste Pascal Foeillet, médecin ORL.

« Le bruit a une action directe sur la zone la plus sensible : la partie auditive de l’oreille interne », explique-t-il, rappelant que les effets sont liés à l’intensité et à la durée de l’exposition.

A partir de 85/87 décibels et une exposition variant de huit heures à quelques minutes selon l’intensité du bruit, « le système auditif souffre et, à long terme, des troubles auditifs ou des acouphènes vont s’installer ». Le bruit a en outre des effets plus généraux sur la santé en agissant sur le système émotionnel.