Certaines pratiques de la banque UBS n'ont pas plu à la justice française.
Certaines pratiques de la banque UBS n'ont pas plu à la justice française. — Steffen Schmidt/AP/SIPA

JUSTICE

Fraude fiscale: UBS France mise en examen pour subornation de témoin

Cette affaire est devenue emblématique de la lutte contre l’évasion fiscale…

Nouveau rebondissement dans l’affaire UBS. La filiale française de la banque suisse UBS a été mise en examen pour subornation de témoin.

Les juges la soupçonnent en effet d’avoir voulu faire taire un lanceur d’alerte à l’origine des révélations sur le système présumé de fraude fiscale dont est accusée la banque, selon une source proche du dossier.

>> A lire aussi : Comment douze milliards d'euros ont été trouvés sur des comptes cachés en Suisse ?

 

Complicité

Les déclarations de Nicolas Forissier, ancien responsable de l’audit interne d’UBS France, avaient contribué à révéler l’affaire qui a conduit à la mise en examen de la banque suisse, poursuivie pour blanchiment aggravé de fraude fiscale, et de sa filiale française pour complicité.

Dans cette affaire devenue emblématique de la lutte contre l’évasion fiscale, UBS est soupçonnée d’avoir mis en place, entre 2004 et 2012, un système pour inciter de riches clients français à ouvrir des comptes en Suisse à l’insu du fisc, comme l’explique Le Monde.