Livret A: Un milliard d'euros non réclamé dort dans les banques

EPARGNE Depuis le début de l’année, la loi Eckert oblige les organismes financiers à recenser tous les comptes oubliés...

H. B.

— 

Livret A (illustration).
Livret A (illustration). — MEIGNEUX/SIPA

Selon la Cour des comptes, près de 4 milliards d’euros non réclamés dormiraient dans les banques françaises ou chez les assureurs. Près de 1,2 milliard d’euros seraient également « abandonnés » sur des comptes bancaires et des livrets d’épargne non réclamés, avait estimé l’organisme en 2013.

918 millions d’euros à la Banque postale et Caisse d’épargne

D'après Le Parisien, une grande partie de cette somme, soit 918 millions d’euros, serait détenue par les seules Banque postale et Caisse d’épargne, les deux distributeurs historiques du livret A. Les assureurs détiendraient également de leur côté 2,76 milliards d’euros de contrats d’assurance-vie oubliés.

Aucun chiffre n’est disponible à la Caisse des dépôts ou à la Fédération française des banques. Interrogée par Le Parisien, la direction des Caisses d’épargne ne souhaite « pas communiquer ses chiffres sur le sujet, notamment ce que ça représente en volume ».

Une inertie des banques

Malgré l'obligation pour les organismes financiers de recencer tous les comptes oubliés dans le cadre de la loi Eckert,l’Association des usagers des banques (Afub) dénonce une inertie des banques. Selon l’association, la Banque postale et la Caisse d’épargne notamment, auraient recensé près de 620 000 détenteurs de comptes ayant plus de 100 ans. Ce qui laisse imaginer que de très nombreux comptes auraient été oubliés par leurs propriétaires…