Une pétition en ligne pour exiger de Bruxelles l’étiquetage de l'origine de la viande

SANTE Les éleveurs et les agriculteurs s'associent, pour une fois, à l'UFC-Que choisir...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un étal de viande.
Illustration d'un étal de viande. — SUPERSTOCK / SIPA

Les agriculteurs et les éleveurs s’allient à l'UFC-Que choisir pour obtenir de Bruxelles l'obligation d'indiquer l'origine des viandes dans les produits transformés. Dans un communiqué, les syndicats agricoles majoritaires FNSEA et Jeunes Agriculteurs (JA), la fédération des coopératives Coop de France et l’UFC indiquent que l'objectif de cette pétition en ligne, ouverte à tous, vise à « accroître la pression sur l’Union européenne pour un étiquetage obligatoire de l’origine des viandes ».

« Ensemble, nous demandons à la Commission l’adoption sans délai d’une réglementation permettant au consommateur de connaître la provenance de la viande dans les produits transformés, comme pour la viande crue ». « C’est une information loyale que nous devons donner aux consommateurs » écrivent ils.

La France isolée en Europe

Cette initiative intervient alors que Phil Hogan, le commissaire européen à l’Agriculture, est à Paris et qu’une étude parue cette semaine montre que les consommateurs ne connaissent toujours l'origine de la viande qu'ils consomment. Selon UFC-Que Choisir, association de défense du consommateur, plus d’un produit sur deux - 54 % - ne mentionne pas la provenance de la viande qu’il contient, même pour un plat préparé comme le carpaccio, constitué essentiellement de lamelles de boeuf cru, arrosées d’un filet d’huile d’olive.

L’étiquetage des viandes crues a été rendu obligatoire au 1er avril 2015 au sein de l’Union européenne (UE), mais les demandes insistantes de la France pour que la mesure soit étendue aux plats préparés sont restées vaines au niveau communautaire.

.