VIDEO. Opérations secrètes en Libye: Le Drian lance une enquête pour «compromission de secret défense»

DEFENSE Le ministre de la Défense n'a pas du tout apprécié que le quotidien du soir publie une enquête sur des opérations secrètes que mènerait l'armée française en Libye contre Daesh...

M.P.
— 
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian à Paris, le 20 janvier 2016.
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian à Paris, le 20 janvier 2016. — Thibault Camus/AP/SIPA

Les informations du Monde, parues ce mercredi matin, ne sont pas passées inaperçues du côté du ministère de la Défense. Le quotidien a révélé que l’armée française opérait en secret sur ce territoire d'Afrique du Nord, en ciblant particulièrement Daesh. D’après Le Point, Jean-Yves Le Drian a tapé du poing sur la table ce matin et aurait ordonné une enquête pour « compromission du secret de la défense nationale » à la Direction de la protection et de la sécurité de la défense, une information confirmée dans l’après-midi par l’entourage du ministre de la Défense.

>> A lire aussi : «Il y a des risques de passage» de djihadistes vers l'Europe, alerte Le Drian

Passible de trois ans d’emprisonnement

D’après le journaliste spécialiste des questions de défense de l’hebdomadaire, la procédure vise à identifier les sources qui ont amené le journal à écrire cet article. Le ou les auteurs de l’infraction risquent jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende. « L’enquête devra établir si des éléments relevant du secret défense ont été révélés dans cet article », a déclaré à l’AFP un proche de Jean-Yves Le Drian.

Sans confirmer ou infirmer le contenu de l’article du Monde, l’entourage de Jean-Yves le Drian a estimé que « quand des opérations secrètes ont lieu, le but n’est pas qu’elles soient révélées pour la sécurité des hommes et des opérations. » Pour rappel, si la France mène des opérations aériennes en Syrie pour lutter contre le groupe djihadiste, officiellement, il n'est pas question de s'engager en Libye pour l’instant.