VIDEO. Documentaire «Salafistes»: L'âge d'interdiction abaissé de 18 à 16 ans

CINEMA Le film, qui avait dans un premier temps été interdit aux mineurs, sera désormais accessible aux plus de 16 ans…

20 Minutes avec AFP

— 

Extrait du documentaire «Salafistes».
Extrait du documentaire «Salafistes». — L. OULD M. SALEM / F. MARGOLIN

Le juge des référés du tribunal administratif de Paris a abaissé, ce jeudi, à 16 ans l’interdiction du documentaire controversé sur l’islam radical Salafistes que le ministère de la Culture avait interdit aux moins de 18 ans.

« Nous sommes surpris de la décision du juge des référés du tribunal administratif de Paris car nous pensions que le fait d’abaisser l’âge d’interdiction pour un film relevait du pouvoir du ministre de la Culture », a déclaré l’avocat du ministère Me Jacques Molinié.

Une première décision « disproportionnée » et « scandaleuse »

Le tribunal avait été saisi en référé par les auteurs du documentaire qui contestaient la décision prise le 27 janvier par Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, d'interdire le film aux mineurs en raison de «l'extrême violence» de certaines scènes diffusées sans commentaires.

L’avocat des auteurs, Ivan Terel, contestait la légalité de la décision ministérielle qui interdisait le film aux mineurs, la qualifiant de « disproportionnée » et d'« illégitime ». « C’est une atteinte intolérable à la liberté d’expression et d’information », avait-il plaidé.

 

>> A voit aussi : «Salafistes» arrive en salles, plombé par la polémique et l'interdiction aux moins de 18 ans

« Empêcher le film d’être vu par ceux à qui il est justement destiné, les lycéens, les collégiens, est une chose scandaleuse », avait déclaré ce mercredi François Margolin, le coréalisateur de Salafistes.

Il est extrêmement rare que l'interdiction aux moins de 18 ans, réservée habituellement aux films jugés trop violents ou trop pornographiques, touche un documentaire.