Les Américains vont-ils devoir demander l'autorisation à leur femme d'acheter du Viagra?

SEXUALITE Le projet de loi est porté par une députée excédée par la législation anti-avortement…

C. A.

— 

Des pilules de Viagra.
Des pilules de Viagra. — PERENOM/SIPA

Acheter des médicaments contre les troubles de l’érection pourrait s’avérer quelque peu compliqué pour les habitants de l’état du Kentucky, aux Etats-Unis.

Une députée de l’Etat a en effet proposé une loi imposant à ceux qui souhaitent obtenir ce type de médicaments deux rendez-vous chez le médecin au minimum et à des dates différentes, une autorisation écrite de leur épouse et un serment sur la Bible de n’utiliser ces médicaments qu’avec l’épouse en question.

Une loi en guise de provocation

Mary Lou Marizian, infirmière à la retraite et députée à l’origine du projet de loi, concède qu’il s’agit avant tout d’une provocation. Elle entend ainsi répondre à une loi anti-avortement en vigueur dans l’état.

Cette dernière oblige les femmes qui souhaitent avorter à consulter un médecin au moins 24 heures avant par téléphone ou par visioconférence. Auparavant, les femmes qui souhaitaient avorter devaient simplement écouter un enregistrement vocal qui liste les éventuelles complications liées à ce type d’intervention.

>> A lire aussi : Un numéro vert pour mieux informer sur l’IVG

« Ils me fatiguent… J’en ai assez que 80 hommes disent aux femmes ce qu’elles doivent faire », a déclaré Mary Lou Marzian à l’Insider Louisville. « Il s’agit aussi de montrer qu’il est ridicule que des élus s’immiscent dans des décisions médicales privées », a-t-elle dit, bien consciente que la loi avait peu de chances d’être adoptée.