L'examen du Code de la route va bénéficier de plus de 1.000 nouvelles questions

SECURITE ROUTIERE La réforme de l’examen, prévue par la loi Macron, doit entrer en application à partir du 2 avril…

20 Minutes avec agence

— 

Metz (128.000 habitants) a mis en service lundi dans son centre historique la première "zone de rencontre" de France où les piétons sont prioritaires et où tous les véhicules sont limités à 20 km/h, conformément à une nouvelle disposition du Code de la route.
Metz (128.000 habitants) a mis en service lundi dans son centre historique la première "zone de rencontre" de France où les piétons sont prioritaires et où tous les véhicules sont limités à 20 km/h, conformément à une nouvelle disposition du Code de la route. — Jean-Christophe Verhaegen AFP

Après 18 années sans bouger, l’examen théorique général (ETG) du permis de conduire va subir un gros lifting. Prévue par la loi Macron, cette réforme a été présentée, ce mercredi, par la Sécurité routière.

Exit la traditionnelle révision de signaux routiers, les futurs conducteurs devront compter sur un examen dépoussiéré et une nouvelle banque de 1.000 questions entièrement réécrites

>> A lire: Réforme du permis: Pourquoi les patrons des auto-écoles grognent-ils?

Réviser le bon comportement à adopter lors d’accidents

Au programme : le fonctionnement des boîtes automatiques, ou le bon comportement à adopter lors d’accidents. « Avant d’appeler les secours, je vérifie si la victime respire, oui ou non, si la victime est consciente, oui ou non », pourra ainsi faire partir des questions soumises dans les centres d’examens.

Le code 2.0 prendra également en compte la capacité des conducteurs à « percevoir les risques », notamment ceux liés « aux usagers vulnérables » (piétons, cyclistes) et leurs connaissances sur les nouvelles technologies (radars à distance, système eCall, etc.).

Le délai d’attente raccourci

Et qui dit réforme en 2016, dit nouvelles technologies. C'en est donc fini des boîtiers « vieille école », cet ETG se fera désormais sur des ordinateurs individuels. Les 1.000 questions s’appuieront sur des vidéos et des vues aériennes. L’examen portera sur 40 questions dont quatre vidéos, et pour obtenir le sésame il faudra encore avoir au moins 35 bonnes réponses. Même si le support change, la durée de l’épreuve, elle, reste identique : entre 23 et 25 minutes, selon la Sécurité routière.

 

>> A lire: La Poste: Des employés vont devenir inspecteurs du permis de conduire

 

Enfin, dernière modification, et pas des moindres : le temps d’attente avant d’obtenir une date de passage du test devrait être largement raccourci. S’il dépend actuellement d’un système basé sur le nombre de places attribué à chaque auto-école, ces quotas disparaîtront, selon BFMTV, dès le mois d’avril. Un plus grand nombre de centres d’examen devrait être d’ici là opérationnel, notamment grâce à l’arrivée d’opérateurs privés, mais détenteurs d’un agrément.

1,44 million de candidats en 2015 et un taux de réussite de 71,5 %

A noter que l’épreuve théorique générale du code de la route est le premier examen en France avec 1,44 million de candidats l’an dernier pour un taux de réussite de 71,5 %. Une partie des professionnels redoutent que ce nouvel examen n’entraîne automatiquement une baisse du taux de réussite. Un argument balayé par la Sécurité routière