Un bilan mitigé pour les soldes d'hiver

COMMERCE 80,6 % des Français ont participé aux soldes d’hiver, qui s’achèvent ce mardi soir. Mais les dépenses sont en baisse notable…

20 Minutes avec AFP

— 

Les soldes sont l'occasion de s'offrir une belle paire de bottes !
Les soldes sont l'occasion de s'offrir une belle paire de bottes ! — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

En cet avant-dernier jour des soldes d’hiver, les commerçants français font grise mine. Le bilan 2016 est assez mitigé. « Assez moyen, pour ne pas dire pas terrible », estime la plupart des commerçants.

« Cette année, on devrait terminer entre +1,5 % et +3 %. Mais après une année 2015 mauvaise, encore heureux qu’on progresse. Dans le fond, c’est donc un bilan assez moyen », commente Didier Simon de Bessac, président de la Fédération des enseignes de l’habillement.

A lire aussi : Début des soldes d’hiver, de gros rabais sont à prévoir

Des dépenses en baisse de 3,4 %

Si, à l’issue de cette période, 80,6 % des Français ont participé aux soldes, un chiffre relativement stable, les dépenses ressortent en baisse notable (-3,4 %), soit un budget de 197,50 euros. « Les gens ont acheté moins d’articles, et moins chers », note Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. La faute à une météo particulièrement clémente, à un pouvoir d’achat toujours contraint et au fait que les consommateurs ont pris l’habitude de répartir sur l’année leurs achats à prix barrés, profitant de promotions de plus en plus fréquentes. « Cette année, les promotions d’avant-Noël ont été particulièrement nombreuses, ce qui a eu pour effet d’étaler les dépenses », note le responsable.

L’e-commerce tire encore son épingle du jeu

De manière globale, le e-commerce s’en est mieux sorti, avec à l’issue des quatre premières semaines, une progression de 15 %, avec un panier moyen à 114 euros, stable par rapport à 2015, explique la Fevad.

A lire aussi : Les Français ont dépensé près de 65 milliards d’euros sur internet en 2015

Selon celle-ci, les ventes en ligne talonnent de plus en plus celles en boutiques. Sur les 41,1 millions de Français qui ont participé aux soldes, 36,5 millions ont acheté en magasin contre 27,5 millions sur le web. Rue du commerce fait état d’une hausse de 33 % de ses commandes, tandis que Brandalley enregistre une croissance de 11 %.