Air cocaïne: Le procès en appel des pilotes s'ouvre en leur absence

JUSTICE Les deux pilotes français ont réussi à quitter la République dominicaine pour échapper à ce procès…

M.P.
— 
Les pilotes de l'affaire «Air Cocaïne» en 2014.
Les pilotes de l'affaire «Air Cocaïne» en 2014. — Ezequiel Abiu Lopez/AP/SIPA

Ils étaient quatre Français à avoir été condamnés à 20 ans de prison dans le cadre de l’affaire Air Cocaïne en première instance, en août 2015. Ce jeudi, un seul des accusés sera présent au procès en appel, deux d’entre eux - les pilotes - ayant réussi à rentrer en France clandestinement, un autre se trouvant à l’hôpital après un grave accident de la route.

Les deux pilotes en prison… en France

La justice dominicaine se penchera donc de nouveau sur cette affaire rocambolesque qui a débuté en mars 2013 lorsque les autorités locales ont découvert près de 700 kg de cocaïne dans un jet privé, affrété par une société de location française, et qui s’apprêtait à rejoindre la France. Les quatre personnes à bord : le client, les deux pilotes et le steward ont été arrêtés et donc, tous condamnés l’an dernier à 20 ans de prison.

La fuite des deux pilotes en octobre dernier a passablement énervé les autorités dominicaines. A leur retour, Bruno Odos et Pascal Fauret ont été interpellés et placés en détention dans le volet français de cette affaire.