Jérôme Cahuzac et son ex-femme devant la justice pour «fraude fiscale»

JUSTICE L’ancien ministre du Budget est jugé pour avoir détenu un compte crédité de plus de 600.000 euros à l’étranger…

Vincent Vantighem

— 

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac lors d'une audition devant une commission parlementaires, le 23 juillet 2013 à Paris
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac lors d'une audition devant une commission parlementaires, le 23 juillet 2013 à Paris — Martin Bureau AFP

Il y aura forcément un peu de tension quand, ce lundi après-midi, Jérôme Cahuzac regardera le tribunal correctionnel de Paris « les yeux dans les yeux ». Trois ans après avoir menti dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, au micro de BFM TV et dans le bureau même de François Hollande, l’ancien ministre du Budget est jugé pour « fraude fiscale » et « blanchiment ».

Acculé par les révélations de Médiapart, le chirurgien aux faux airs de dandy avait fini par démissionner, en mars 2013, et par avouer qu’il était bien détenteur, depuis une vingtaine d’années, d’un compte bancaire à l’étranger crédité de plus de 600.000 euros, alors même que sa mission était de faire la chasse à la fraude fiscale. « J’ai été pris dans une spirale du mensonge et m’y suis fourvoyé, s’excusait-il alors sur son blog. Je suis dévasté par le remords. »

Birdie et Ellendale dans un mauvais roman d’espionnage

« Obstinée » et « sophistiquée », selon les termes des juges d’instruction, la fraude serait surtout « familiale ». Sur le banc des prévenus, Jérôme Cahuzac doit en effet retrouver Patricia, son ex-femme, avec qui il a engrangé, des années durant, de florissants revenus issus de leurs opérations de chirurgie capillaire. Page d’accueil du site de la clinique capillaire de Patricia Cahuzac

Le système de fraude mis à jour ressemblait à un mauvais roman d’espionnage: Patricia y répondait au nom de code « d’Ellendale », tout comme son propre compte ouvert sur l’île de Man. Jérôme, lui, était « Birdie ». Grand amateur de golf, il avait choisi ce terme – qui signifie avoir toujours un coup d’avance – pour gérer discrètement ses avoirs cachés en Suisse puis à Singapour. Une stratégie qui leur aurait permis de réserver un grand hôtel à La Baule, d’offrir des appartements aux trois enfants à Londres ou encore de refaire la piscine dans leur maison de Corse.

>> A lire aussi : Patricia Cahuzac avait un compte caché sur l’île de Man

Le procès pourrait être retardé

La partie est aujourd’hui terminée. « Brisé », selon ses proches, l’auteur du premier accroc dans la « République exemplaire » chère à François Hollande a fait savoir à 20 Minutes, par la voix de Jean Veil, son avocat, qu’il ne souhaitait pas s’exprimer avant l’audience.

>> A lire aussi : Selon Cécile Duflot, « des ministres savaient pour Cahuzac »

Il pourrait d’ailleurs bénéficier d’un ultime sursis. Jean Veil, tout comme l’avocat de son ex-femme, ont prévu de déposer des questions prioritaires de constitutionnalité qui pourraient retarder le début du procès. Rattrapé par le fisc, le couple a déjà honoré les impôts en retard et les lourdes pénalités qui vont avec. Ils vont donc demander à la justice s’il est normal d’être jugés deux fois – et peut-être condamnés – pour les mêmes faits.

Si elle estime que oui, ils risqueront une peine de sept ans de prison et de deux millions d’euros d’amende. « Je n’ai fait qu’une seule erreur, confie-t-il souvent à ses proches. Accepter de devenir ministre… »