Grève des taxis: Une vingtaine de chauffeurs en colère interpellés à Orly et Porte Maillot

SOCIAL Protestant contre la concurrence des véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC), les taxis ont bloqué le périphérique, ce mardi matin…

V.V.
— 
Porte Maillot (Paris), le 26 janvier 2016. Des chauffeurs de taxi en grève bloquent le périphérique parisien.
Porte Maillot (Paris), le 26 janvier 2016. Des chauffeurs de taxi en grève bloquent le périphérique parisien. — THOMAS SAMSON / AFP

Des pneus en feu et des CRS copieusement arrosés de divers projectiles. Les chauffeurs de taxi en grève ont bloqué, ce mardi matin, durant une petite heure, le périphérique parisien à hauteur de la Porte Maillot pour protester contre la concurrence « déloyale », selon eux, des véhicules de tourisme avec chauffeurs.

>> Live : Suivez en direct la grève des chauffeurs de taxi

Lors de l’incident, les policiers ont procédé à dix-neuf interpellations, selon les informations communiquées par la Préfecture de police. Les grévistes ont été arrêtés pour des faits de « violences », « d’incendies » et de « ports d’armes ». La Préfecture de police a toutefois refusé de préciser de quel type d’armes il s’agissait, expliquant que le parquet de Paris pourrait s’exprimer dans la journée.



Il force un barrage à Orly

Une vingtième personne a été interpellée sur l’aéroport d’Orly. Il ne s’agit pas cette fois d’un manifestant mais du conducteur d’une navette qui a renversé un chauffeur de taxi en forçant le barrage qu’il mettait en place. Victime d’une fracture du tibia et du péroné, selon les premières informations, ce manifestant blessé est « hors de danger ».

Manuel Valls a prévu de recevoir à 12h15 les chauffeurs de taxi en colère à l’hôtel Matignon en compagnie de Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, et d’Alain Vidalies, son homologue aux Transports. Selon un dernier pointage relevé par Le Parisien, environ 1.500 chauffeurs de taxi sont en grève, ce mardi.