Infractions routières: L’Etat a empoché 1,671 milliard l’an dernier

SECURITE ROUTIERE Une partie de ce pactole sert au désendettement de la France, selon l’association 40 millions d’automobilistes…

N.Bg.

— 

Radar mobile en bord de route à Fournes-en-Weppes (Nord)
Radar mobile en bord de route à Fournes-en-Weppes (Nord) — M. Libert / 20 Minutes

Les sommes ont été calculées par l’association 40 millions d’automobilistes, qui les a présentées ce week-end dans Le Parisien et sur son site : en tout, les infractions routières ont rapporté 1,671 milliard d’euros à l’Etat en 2015.

Les radars, très profitables

Pour arriver à ce total, l’association a additionné le produit des amendes issues des radars automatiques (658 millions d’euros), de celles issues des autres infractions au code de la route (560 millions d’euros) et des amendes majorées (453 millions d’euros). Les radars remportent facilement le titre de distributeur d’amende le plus profitable.

(c) 40 millions d’automobilistes

Son rapport étant intitulé « Où va l’argent des infractions routières », 40 millions d’automobilistes s’est aussi intéressé à ce qu’est devenu ce 1,671 milliard d’euros.

Et là, petite surprise : alors que le produit des infractions est censé être dépensé pour l’entretien des infrastructures de transport et la sécurité routière, un bon quart du total est consacré… à la réduction de la dette de la France. Soit 440,9 millions d’euros, selon l’association, « revenant à l’Etat sous forme de recettes pour réduire le montant de la dette nationale ».