Affaire Patrick Henry: Condamné à la perpétuité, le détenu obtient une libération conditionnelle

JUSTICE Condamné en 1977 pour le meurtre d'un enfant, Patrick Henry a obtenu une libération conditionnelle, mais le parquet réfléchit à un éventuel appel...

D.B. avec AFP

— 

Patrick Henry, le 22 août 2002, arrivant au Palais de Justice de Caen
Patrick Henry, le 22 août 2002, arrivant au Palais de Justice de Caen — MYCHELE DANIAU / AFP

Celui qui a passé près de 40 ans de sa vie derrière les barreaux pourrait bien recouvrer la liberté. Patrick Henry, condamné en 1977 à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de Philippe Bertrand, un garçon de 7 ans qu’il avait enlevé à la sortie de son école primaire le 30 janvier 1976, à Troyes (Aube), a obtenu satisfaction. La justice a tranché en sa faveur sur une nouvelle demande de liberté conditionnelle, après le rejet en 2014 d’un recours en grâce présidentielle.

>> A lire aussi : Du crime à la prison, le parcours d’un homme symbole

«Période de probation»

La procureure de la République de Melun (Seine-et-Marne) réfléchit toutefois à un éventuel appel. « Le bénéfice de la libération conditionnelle est accordé, mais sous réserve de l’exécution d’une période de probation » prévue jusqu’au 4 août 2017, a déclaré Béatrice Angelelli. Elle a indiqué qu’elle entendait prendre une décision sur un éventuel appel « dans les prochaines heures ».

Patrick Henry avait obtenu sa mise en liberté conditionnelle en 2001 après 25 ans de prison, mais elle avait été révoquée en 2003 après une série de faux pas (vol à l'étalage et possession de cannabis).