Un passager en vol pour Pékin blesse le copilote

FAITS DIVERS L’assaillant du copilote d'un vol Amsterdam-Pékin a été maîtrisé par des passagers, puis attaché à un siège pendant le reste du vol…

20 Minutes avec AFP

— 

Air France et KLM ne survolent plus l'Irak par crainte de missiles après la destruction d'un avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l'Ukraine
Air France et KLM ne survolent plus l'Irak par crainte de missiles après la destruction d'un avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l'Ukraine — Jack Guez AFP

L’histoire aurait pu très mal se terminer. Un passager à bord d’un avion de la compagnie néerlandaise KLM, en vol vers Pékin, a légèrement blessé dimanche un copilote avant d’être maîtrisé par d’autres passagers, a indiqué la compagnie ce mardi.

Selon plusieurs médias néerlandais, citant des témoins, la victime aurait été poignardée, soit avec un couteau, soit avec un fragment de verre brisé, ce que KLM refuse de confirmer.

>> A lire aussi : La compagnie KLM embauche un chien au service des objets trouvés

Le passager, confus, s’est automutilé

« Le dimanche 3 janvier, à bord du vol KL897 vers Pékin, un passager confus s’est enfermé dans les toilettes pour s’infliger des blessures légères », a indiqué la compagnie aérienne dans une déclaration envoyée à l’AFP.

« Il a ensuite légèrement blessé un copilote dans l’une des cuisines en cabine », ajoute KLM, soulignant que la sécurité de l’appareil n’avait pas été mise en danger. Le vol KL897 avait décollé à 17 h 35 heure locale (16 h 35 GMT) de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol.

« Après avoir été maîtrisé, l’homme a été attaché à un siège pendant le reste du trajet », a raconté un témoin anonyme au quotidien populaire De Telegraaf.

Après l’atterrissage, il a été emmené par une quinzaine de policiers qui attendaient l’appareil sur le tarmac à Pékin, selon un autre témoin. La victime a été soignée à Pékin et est entre-temps revenue aux Pays-Bas, a assuré KLM.