Attentats de janvier 2015: Des plaques commémoratives dévoilées aujourd'hui

HOMMAGES Des courtes cérémonies avec une minute de silence auront lieu en présence notamment du président de la République et des familles...

D.B. avec AFP

— 

La plaque déposée rue Nicolas Appert.
La plaque déposée rue Nicolas Appert. — JOEL SAGET / AFP

Marquer les lieux des attentats de janvier 2015 pour ne jamais oublier. Trois plaques à la mémoire des victimes des attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher doivent être dévoilées ce mardi en présence de François Hollande et des familles.

Cet événement marque le début d’une semaine de commémorations - officielles, intimes ou populaires - de tous les attentats commis en 2015.

Mardi matin, deux premières plaques doivent être dévoilées sur les lieux des attaques du 7 janvier contre la rédaction du journal satirique (11 morts dont un policier garde du corps) et contre un policier tombé un peu plus loin sous les balles des tueurs. Une troisième plaque est dédiée aux trois clients et un employé du supermarché casher, tous juifs, tués deux jours plus tard.

Aucune déclaration prévue

Ces plaques commémoratives portant leurs noms seront installées rue Nicolas-Appert (où se trouvait le siège de Charlie Hebdo), sur le boulevard Richard-Lenoir (où a été tué le policier alors qu’il tentait de stopper les djihadistes dans leur fuite) et Porte de Vincennes (à côté de l’Hyper Cacher), où de courtes cérémonies avec une minute de silence auront lieu en présence notamment du président de la République et des familles et proches des victimes.

La maire de Paris Anne Hidalgo, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve seront également présents pour ces hommages sobres et au caractère intime, à la demande même des familles.

Clarissa Jean-Philippe n’est pas oubliée

Une autre plaque à la mémoire de la policière municipale tuée le 8 janvier 2015 à Montrouge (Hauts-de-Seine) doit être dévoilée samedi matin, également en présence du président de la République.

Jeudi 7 janvier, un an jour pour jour après l’attaque contre Charlie Hebdo, le chef de l’Etat présentera ses vœux aux forces de sécurité engagées dans l’opération Sentinelle depuis la cour de la Préfecture de police de Paris, là même où il avait rendu hommage aux trois policiers tués lors des attentats de janvier.

Deux jours plus tard, le samedi 9, il se rendra Porte de Vincennes devant les locaux du supermarché casher pour une cérémonie organisée par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).