Le général Charles Morel, résistant du Vercors, est décédé

DISPARITION Il avait 99 ans...

20 Minutes avec AFP

— 

Légion d'honneur, illustration
Légion d'honneur, illustration — ADALBERTO ROQUE / AFP

Le général Charles Morel, résistant du Vercors, est décédé mercredi à l'âge de 99 ans à l'hôpital de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie).

Ses obsèques se dérouleront mercredi à 14h30 en l'église Notre-Dame de l'Assomption à Evian-les-Bains, avec les honneurs militaires, a indiqué un de ses fils, le général Jacques Morel, confirmant des informations du Républicain Lorrain et du site spécialisé L'Essor de la gendarmerie nationale.

Libération de Lyon

Né en 1916, pendant la Grande Guerre, Charles Morel était entré dans la gendarmerie en 1939, indique Le Républicain Lorrain, où travaille un autre de ses fils, Christian Morel. En 1944, il prend le maquis dans le Vercors avec une quarantaine de gendarmes, dont cinq seront exécutés par les Allemands.

Il devient le numéro deux du bataillon des Chambarans, qui participe à la libération de Lyon. Après la Libération, il occupe plusieurs postes de commandement, notamment à Grenoble, à Bourges, puis en Algérie. Il était titulaire de la médaille d'honneur de la Résistance, de la Croix de Guerre et s'était vu décerner les insignes de Grand officier de la Légion d'honneur par le président Jacques Chirac en 2001.