Sécurité routière: 95 % des parents utilisent mal le siège-auto

ETUDE C'est le constat formulé par des chercheurs américains...

20 Minutes avec agence

— 

: Enfants attaches dans un siège auto pour la sécurité en voiture.
: Enfants attaches dans un siège auto pour la sécurité en voiture. — ANGOT/SIPA

Bien sûr, à la première sortie de la maternité avec bébé, rien n’est simple et l’émotion prend le dessus sur tout le reste. On peut alors comprendre que les nouveaux parents aient du mal à installer le siège auto dans leur véhicule et à y asseoir leur tout jeune enfant.

Résultat : sangle pas assez serrée, attaches mal fixées, mauvaise inclinaison du siège… Une erreur est commise dans 95 % des cas. Et 91 % des parents font même preuve d’une négligence qui pourrait coûter la vie à leur bébé.

Près de 300 couples observés à la sortie de la maternité

C’est ce qui ressort d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Oregon (Etats-Unis), qui ont observé 291 couples attacher leur enfant dans son siège auto à la sortie de la maternité entre novembre 2013 et mai 2014.

Le phénomène n’épargne pas la France. En 2012, l’association Prévention Routière rappelait que deux enfants sur trois étaient mal attachés en voiture. Plus récemment, en novembre dernier, Auto Plus estimait que cette proportion montait à 82 %.

L’une des raisons ? Une utilisation trop compliquée

Le stress, la sensation de sécurité sur les petits trajets et l’envie de gagne du temps apparaissent comme les raisons principales des négligences dans l’installation d’un enfant dans la voiture par des adultes.

Mais le docteur Benjamin Hoffman, auteur de l’étude américaine, avance une autre explication : « L’utilisation des sièges auto est beaucoup trop compliquée. Les fabricants de voitures et de sièges auto devraient collaborer afin de développer des systèmes faciles à comprendre et à installer. »

D’après les travaux de recherche du spécialiste américain, les parents qui utilisent le moins bien les sièges auto sont d’ailleurs ceux qui ont un niveau d’éducation peu élevé et parlent mal anglais.