Les grèves sont moins fréquentes mais plus intenses

MOUVEMENTS SOCIAUX Selon le ministère du Travail, le nombre de grèves en 2013 a atteint son plus bas niveau depuis 2008, mais les mouvements sociaux ont duré plus longtemps et ont concerné plus de salariés...

L.C. avec AFP

— 

Des cheminots SNCF en grève manifestent à Paris, le 26 juin 2015.
Des cheminots SNCF en grève manifestent à Paris, le 26 juin 2015. — Heloise de Poyferre/SIPA

Moins de grèves, mais des mouvements sociaux plus longs ou plus massifs. En 2013, le nombre d’entreprises affectées par une grève a atteint son plus bas niveau depuis 2008, selon des chiffres du ministère du Travail publiés ce mardi. Néanmoins, les arrêts de travail ont été plus longs ou concernaient davantage de salariés.

Des grèves plus longues ou concernant plus de salariés

En 2013, 1,2 % des entreprises du secteur privé (de plus de 10 salariés) ont été touchées par une grève ou un débrayage, tous secteurs confondus, relève le service des statistiques du ministère (Dares). En 2012, la proportion était de 1,3 %. Elle avait atteint 3,3 % en 2010, année de la réforme des retraites.

Le taux de grèves atteint « son niveau le plus faible depuis le début de la dégradation du contexte économique de 2008 », souligne l’étude, mais « les grèves sont légèrement plus intenses » en 2013 qu’en 2012.

En effet, le nombre de journées de grèves pour 1.000 salariés est passé de 60 à 79. Rapporté aux seules entreprises ayant connu au moins une grève, il passe de 250 à 322 jours. Cet indicateur est le signe que les grèves ont été « plus longues et/ou ont concerné plus de salariés ».

Pourquoi fait-on grève en France ? Les rémunérations restent la cause la plus récurrente de grève mais le motif emploi, en deuxième position, progresse dans tous les secteurs, souligne la Dares.

Les secteurs de l’industrie et des transports plus touchés

En 2013, les secteurs les plus affectés par les grèves ont été l’industrie et les transports, avec un taux similaire de 2,9 % d’entreprises concernées (en très légère hausse par rapport à 2012). Ce sont les entreprises industrielles de fabrication de matériels de transport, notamment automobiles, où le taux de grèves a été le plus élevé : 13,7 % (+ 5 points par rapport à 2012).

Dans les services, la proportion a baissé, de 1,8 % à 1,2 %. Près de la moitié (47 %) des entreprises concernées par des grèves l’ont été dans le cadre de conflits nationaux et interprofessionnels.