Accident de manège à Narbonne: Le gérant avait confié l'attraction à un SDF

ENQUETE François Rivière, le président du club de rugby de Perpignan, est dans le coma après avoir été éjecté du manège vendredi...

M.C.

— 

François Rivière, président du club de rugby de Perpignan, en 2013.
François Rivière, président du club de rugby de Perpignan, en 2013. — Pascal RODRIGUEZ/SIPA

L’enquête avance sur les circonstances de l’accident de François Rivière, le président du club de rugby de Perpignan, dans le coma après avoir été éjecté vendredi après-midi d’un manège à la foire de Narbonne.

Selon le quotidien régional L’Indépendant, la garde à vue a été prolongée samedi après-midi pour le gérant de l’attraction, sa compagne, ainsi qu’un SDF qui s’était apparemment vu confier la responsabilité du manège. L’homme, employé sans contrat depuis la veille, était chargé des vérifications de sécurité avant le départ du «Shanghaï express » alors que le gérant s’était absenté, révèle le journal. Une information judiciaire a été ouverte pour «blessures involontaires» et «travail dissimulé».

La barre de protection mal fermée

D’après les premiers éléments de l’enquête, un pan de la veste de François Rivière aurait gêné la fermeture de la barre de protection de l’attraction, provoquant son éjection, ajoute L’Indépendant.

Le président de l'USAP, qui était en famille lors de cet accident sur le manège, avait été transporté dans un état grave à l'hôpital de Narbonne puis transféré au Centre hospitalier de Montpellier. Il avait assisté aux obsèques de sa mère vendredi matin avant de faire, en sa mémoire, un tour de manège, selon une tradition familiale.