L'efficacité du code à 5 couleurs pour bien manger démontrée

ALIMENTATION Les couleurs, de vert à rouge, guident le consommateur sur les aliments plus ou moins bons pour la santé...

20 Minutes avec AFP

— 

Des clients dans un rayon de supermarché, le 14 juin 2013, près de Paris
Des clients dans un rayon de supermarché, le 14 juin 2013, près de Paris — Fred Dufour AFP

Bientôt des logos de couleurs sur les aliments pour éviter de manger « trop gras, trop salé, trop sucré » ? En tout cas, ce logo basé sur cinq couleurs est celui qui aide le mieux les consommateurs à acheter une alimentation plus équilibrée, selon une étude comparative publiée ce mardi. De vert à rouge, les couleurs sont assorties de lettres (A à E). Le logo A vert marque la meilleure note et le E rouge la moins bonne. Un indicateur qui pourrait se révéler utile en France, où un adulte sur sept était obèse en 2012, contre un sur neu en 2000, rappelle le Panorama de la santé 2015 de l'OCDE.

Ce logo simple, soutenu par les sociétés savantes de santé publique et de nutrition et proposé en 2014 par le professeur Serge Hercberg, coauteur de l’étude, publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine (AJPM), a reçu un avis favorable du Haut Conseil de la Santé publique.

Etude sur des comportements réels

La loi Santé prévoit un système pour faciliter l’information et le choix des consommateurs, mais au final, le système retenu dépendra d’un décret, d’où des controverses entre l’industrie agroalimentaire et les acteurs de la santé publique.

L’étude inclut près de 12.000 personnes participant au programme de recherche NutriNet-Santé. Elle a permis de mesurer l’impact sur leur panier d’achat de différentes signalétiques nutritionnelles (dont le logo 5-C) apposées sur la face avant des emballages de divers aliments. Les participants, répartis par tirage au sort en 5 groupes, étaient invités à faire leurs achats d’une semaine dans un supermarché en ligne proposant 269 produits de marques ou distributeurs.

Plusieurs types de logos testés

Selon leur groupe, ils avaient accès à des aliments étiquetés avec l’un des quatre logos testés : le logo cinq couleurs (vert/jaune/orange/rose/rouge) ; la coche verte de certains pays scandinaves, utilisée également aux Pays-Bas ; le système type feu rouge (trois couleurs/Traffic Lights Multiples) utilisé en Grande-Bretagne ; et les Repères nutritionnels journaliers (ou GDA), déjà utilisés en France par certains industriels.

Le dernier groupe n’avait aucun logo pour orienter ses achats virtuels. L’ensemble des logos, exceptés les Repères nutritionnels journaliers, permettent de réduire la teneur en calories du panier d’achat comparé à la situation de référence sans logo. Le logo 5 couleurs (5-C) est celui qui a eu le plus fort impact sur la qualité nutritionnelle du panier d’achat avec des teneurs en graisses (lipides et acides gras saturés) et en sel plus faibles comparé à la situation sans logo, selon les auteurs.