Terrorisme: Dans une de ses revues, Daesh appelle à s'en prendre aux professeurs

TERRORISME L'organisation de l'Etat islamique a appelé dans son magazine francophone à tuer les fonctionnaires de l'Education nationale...

C.B.

— 

Illustration de l'endoctrinement djihadiste de Daesh sur Internet.
Illustration de l'endoctrinement djihadiste de Daesh sur Internet. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Les professeurs sont-ils, en France, la nouvelle cible du mouvement terroriste Daesh ? La question se pose alors qu’un instituteur a été agressé ce lundi matin dans une école maternelle d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) par un assaillant ayant invoqué Daesh.

>> Suivre les événements après l'agression d'un enseignant à Aubervilliers par ici

Or, dans son numéro de fin novembre suivant les attentats du 13 novembre, Dar-al-Islam, la revue francophone de propagande de l’EI, s’en prenait violemment aux fonctionnaires de l’Education nationale, « des ennemis d’Allah » qui « enseignent la laïcité » et qui sont « en guerre ouverte contre la famille musulmane ». En termes assez clair, le magazine appelait à «tuer» les enseignants, vus comme les défenseurs de la laïcité, une valeur honnie par les djihadistes.

Patrouilles renforcées autour des établissements

Dans sa propagande, Daesh a toujours porté un soin particulier à l'éducation, et aux enfants qui, dans les territoires sous sont joug, sont élevés dès leur plus jeune âge pour être des « soldats du califat » pour les garçons, et de parfaites épouses et mères, pour les jeunes filles.

Avant même les menaces proférées dans Dar-al-Islam, la France avait renforcé les mesures de sécurité dans les écoles dès le lendemain des attentats du 13 novembre, avec notamment l’interdiction de s’attrouper et, pour l’Ile-de-France, de se garer devant un établissement scolaire. Les patrouilles ont également été renforcées aux abords des établissements.