Budget: Les Français utilisent de plus en plus le découvert bancaire

ECONOMIE Fin 2014, plus d'un ménage sur quatre utilisait le découvert bancaire...

20 Minutes avec agence
— 
Illustration de billets de banque.
Illustration de billets de banque. — C. Villemain / 20 Minutes

Les Français sollicitent de plus en plus les découverts bancaires. Selon la Banque de France, ils s’étaient même rendus débiteurs d’un peu plus de 7,5 milliards d’euros à la fin du mois de juin 2015, soit le montant le plus élevé depuis 1993 et les premières statistiques du genre.

Fin 2014, plus d’un ménage sur quatre (26,4 %) utilisait ainsi le découvert bancaire, selon l’Observatoire des Crédits aux ménages, repris par Les Echos.

Une nouvelle « solution d’emprunt »

Ce recours au découvert autorisé serait d’ailleurs constant depuis 2008 et la loi Lagarde sur le crédit à la consommation, encadrant notamment plus strictement les crédits renouvelables, ou « crédits revolving ».

Les ménages français se sont alors tournés vers le découvert bancaire comme nouvelle « solution d’emprunt ».

Les banques y trouvent finalement leur compte

Les dépassements « accidentels » ne constituent donc qu’un facteur marginal pour expliquer cette évolution de tendance, nettement plus liée à un réel changement d’attitude des Français face à l’endettement, qu’ils appréhendent désormais de manière totalement décomplexée.

Une évolution qui fait d’ailleurs l’affaire des banques : le taux effectif moyen du découvert atteint actuellement 10,02 % de rémunération, et le risque qu’elles courent à laisser leurs clients solliciter leur découvert est infime : l’emprunteur est connu, et les montants du découvert autorisé demeurent relativement faibles.