Paris Plages: L'opération épinglée par la Cour des comptes

ECONOMIE Le coût réel de l'édition 2013 aurait été volontairement sous-évalué...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de Paris Plage le 20 juillet 2015 à Paris.
Illustration de Paris Plage le 20 juillet 2015 à Paris. — Michel Euler/AP/SIPA

Indéniable succès populaire depuis quatorze années, l’opération estivale Paris Plages s’apprête à voir sa réputation écornée.

Un rapport confidentiel de la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France pointe en effet « de sérieux dysfonctionnements », ainsi que des « défaillances » dans la « gestion administrative et financière » de Paris Plages.

Des évaluations financières non conformes

Irrégularité la plus flagrante mentionnée par ce rapport, les coûts réels de l’édition 2013, qui auraient été volontairement sous-estimés. L’organisation de Paris Plages 2013, dont le coût avait officiellement atteint 1,5 million d’euros, se serait finalement chiffrée à 4,8 millions d’euros.

« Les évaluations financières diffusées à la presse et au conseil de Paris ne correspondent (…) ni aux dépenses réalisées par les directions pour l’organisation de l’opération, ni au montant des partenariats obtenus », commente ainsi la Cour des comptes, dans ce rapport que s’est procuré Le Point.

Des retards de paiement des factures

La mairie de Paris aurait ainsi, notamment, fait appel au support de ses entreprises partenaires (comme la Cofitem-Confimur, en 2010) pour régler les dépenses supplémentaires n’apparaissant pas dans les budgets. La Chambre régionale des comptes s’étonne, enfin, du délai de paiement de certaines factures, réglées avec plusieurs mois de retard.