Rentrée scolaire 2016: Quelles seront les académies les mieux loties en créations de postes?

RECRUTEMENT Les académies de Créteil et de Versailles seront les grandes gagnantes dans ce domaine...

D.B. avec AFP

— 

Un enseignant devant un tableau tactile dans une école élémentaire de Paris, le 9 septembre 2014
Un enseignant devant un tableau tactile dans une école élémentaire de Paris, le 9 septembre 2014 — Fred Dufour AFP

Plus que deux rentrées pour atteindre l'objectif des 60.000 créations de postes promis dans l'Education lors du quinquennat. La rentrée scolaire 2016 sera marquée par la création de 6.639 postes de personnel éducatifs, surtout dans le primaire, la hausse démographique dans le secondaire et l'accompagnement de la réforme du collège, a annoncé mercredi le ministère dans un communiqué.

L'école primaire bénéficiera de 3.835 postes supplémentaires pour 533 élèves de moins, précise le communiqué de la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, tandis que le secondaire disposera de 2.804 nouveaux postes sur les 4.000 prévus en deux ans pour mettre en place la réforme du collège.

Créteil remporte la part du lion

La rue de Grenelle a aussi précisé la répartition de ces nouveaux postes entre la trentaine d'académies que compte la France. Il reviendra ensuite aux rectorats de répartir les postes entre les établissements, une distribution qui sera connue en janvier.

Depuis l'année dernière l'attribution des postes tient compte outre le nombre d'élèves d'un critère social pour «renforcer l'accompagnement des élèves les plus fragiles scolairement et socialement», rappelle le ministère, mais aussi d'un critère territorial «pour mieux prendre en compte les besoins de la ruralité».

Le volet le plus important de créations de postes revient à l'académie en difficulté de Créteil (650 dans le primaire, 465 dans le secondaire) et à celle de Versailles (500 dans le primaire, 370 dans le secondaire).L'académie de Paris, qui va perdre selon le ministère 1.985 écoliers, gardera le même nombre d'instituteurs et engrangera deux postes d'enseignants du secondaire avec une hausse de 66 élèves.

«Tous les territoires bénéficieront» de «marges de manoeuvre exceptionnelles», estime le ministère.