Attentats de Paris: Un proche du logeur d'Abdelhamid Abaaoud mis en examen et écroué

ENQUËTE Ce proche de Jawad Bendaoud est soupçonné d'avoir contribué à fournir un logement de repli au djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud…

20 Minutes avec AFP

— 

Jawad Bendaoud reste 24h de plus en garde à vue.
Jawad Bendaoud reste 24h de plus en garde à vue. — Image BFMTV

Mohamed S., un homme de 25 ans, qui avait été présenté ce samedi matin devant un juge d’instruction, a été écroué. Il est soupçonné d’avoir contribué à fournir un logement de repli à deux auteurs des attentats de Paris durant leur brève cavale, le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud et un complice encore non identifié.

Selon les enquêteurs, Mohamed S. aurait mis en contact deux de ses connaissances : la cousine d’Abaaoud, Hasna Aïtboulahcen, et Jawad Bendaoud, l’homme qui a fourni contre rémunération l’appartement de Saint-Denis aux terroristes en fuite.

>> A lire aussi : Jawad Bendaoud, « petit caïd » de Saint-Denis devenu complice présumé des jihadistes

Cocaïne et détention

Les enquêteurs belges ont retrouvé un virement de 750 euros du mardi 17 novembre depuis une agence bruxelloise de Western Union, vers le compte de Hasna Aïtboulahcen. C’est ce jour-là qu’elle est allée récupérer son cousin Abdelhamid Abaaoud dissimulé dans une zone d’entrepôts d’Aubervilliers, dans un état de dénuement qui semble témoigner d’une cavale improvisée.

Surveillée à son insu, Aïtboulahcen a été vue par les enquêteurs discutant avec Jawad Bendaoud, un petit caïd de quartier. Cet homme à tout faire des « marchands de sommeil » de Saint-Denis était entré en contact avec Aïtboulahcen via Mohamed S., qui, par le passé, avait fourni de la cocaïne à la jeune femme, selon une source proche du dossier.

Conformément aux réquisitions du parquet, Mohamed S., dont l’identité complète n’a pas été fournie, a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. C’est la deuxième mise en examen dans le volet parisien de l’enquête, après celle le 24 novembre de Jawad Bendaoud.