OCDE: Les Français passent près de cinq ans de plus à la retraite que dans les autres pays

EMPLOI Les Français sont champions du temps passé à la retraite au sein des pays de l’OCDE, en raison notamment d’un faible taux d’emploi des séniors...

20 Minutes avec AFP

— 

Les seniors en France.
Les seniors en France. — KENDRICK/SIPA

Environ vingt ans à la retraite pour un homme. Les Français sont champions du temps passé à la retraite au sein des pays de l’OCDE, en raison notamment d’un faible taux d’emploi des séniors, montre une étude de l’organisation qui recommande de repousser l’âge légal de départ au-delà de 62 ans.

>> A lire aussi : Voilà ce que propose le Medef pour sauver ce régime

Pour un homme, l’espérance de vie à 60 ans en France atteignant 82,3 ans, le temps passé à la retraite est de 23 ans, puisque l’âge de départ constaté y est de 59,4 ans en moyenne, selon l’étude Panorama des pensions 2015 de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La France sur la première marche du podium

Il passe ainsi près de 5 ans et demi de plus à la retraite que dans la moyenne des 34 pays de l’OCDE où l’espérance de vie des hommes atteint 82,2 ans avec un âge de départ moyen à 64,6 ans. Les femmes françaises qui à 60 ans ont une espérance de vie de 87,1 ans passent, elles, en moyenne 27,2 ans à la retraite. Ce calcul se base sur un départ à la retraite à 59,8 ans en moyenne.

>> A lire aussi : Pourquoi il est urgent de sauver de la faillite les régimes de retraites complémentaires ?

C’est près de 5 ans de plus que la moyenne des habitantes des l’OCDE dont l’espérance de vie atteint 85,4 ans, alors que l’âge de départ moyen constaté y est de 63,1 ans. La France se place ainsi sur la première marche du podium, devant la Belgique et l’Autriche, de cette étude qui rassemble les indicateurs des 34 pays membres de l’OCDE (Europe, Asie, Amérique, Océanie), mais aussi ceux de l’Afrique du Sud, Arabie saoudite, Brésil, Chine, Russie, Inde et Indonésie.

Une espérance de vie élevée pour les femmes

Pour les femmes, cet écart s’explique notamment par une espérance de vie élevée. Pour les hommes, il est lié exclusivement à une sortie précoce du marché du travail. De manière générale, en France, « on constate une hausse très marquée du taux d’emploi depuis dix ans des plus de 55 ans, mais on partait de très bas », a souligné Hervé Boulhol, économiste à l’OCDE lors d’un point presse.

Le taux d’emploi des 55-64 ans en France reste en effet faible (48,9 %). Il atteint 66,1 % pour la moyenne des pays de l’OCDE. Pour l’organisation, la mesure la plus efficace pour augmenter l’emploi des plus âgés réside dans un recul de l’âge légal de départ à la retraite (fixé aujourd’hui à 62 ans).

« Compte tenu de l’allongement prévu de la durée de cotisation nécessaire pour obtenir une pension à taux plein, reculer l’âge minimum de départ en retraite est probablement la mesure la plus efficace pour étoffer l’offre de main-d’œuvre senior », écrit-elle.