Loto: Le jackpot du prochain vendredi 13 sera-t-il maintenu ?

LOTO En réaction aux attentats de Paris du vendredi 13 novembre, la Française des jeux va lancer une étude auprès des joueurs et des Français afin de savoir ce qu’ils souhaitent pour le vendredi 13 mai 2016…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un loto.
Illustration d'un loto. — Heinzen Richard / SUPERSTOCK / SIPA

Y aura-t-il un jackpot le vendredi 13 mai 2016 ? La question se pose à la Française des jeux (FDJ) après les attentats du vendredi 13 novembre. Traditionnellement, la FDJ propose un jackpot de 13 millions d’euros en ce jour particulier pour les superstitieux.

« Marquée par les événements tragiques du 13 novembre », la présidente de la FDJ, Stéphane Pallez, a commencé à rencontrer des détaillants et des clients, a précisé un porte-parole de l’entreprise et la responsable « va lancer dans les prochains mois une vaste étude auprès des joueurs et des Français pour savoir ce qu’ils souhaitent pour le vendredi 13 mai 2016 ».

« Un enjeu symbolique »

« Deux sensibilités ressortent » des premiers entretiens. Comme on s’y attend, il y a ceux qui veulent maintenir le tirage du vendredi 13, estimant qu’il « fait partie de notre mode de vie et d’une tradition séculaire ». Ainsi « ne pas continuer à faire un tirage exceptionnel serait abdiquer face aux attaques terroristes ». Et puis il y a ceux qui estiment « qu’il faut faire quelque chose en mémoire ou par solidarité avec les victimes ».

Qu’on ne s’y trompe pas, « ce n’est pas un enjeu commercial mais symbolique, pour que la Française des jeux apporte une juste réponse », assure-t-on à la FDJ, en soulignant qu’un vendredi 13 rapporte 30 millions d’euros supplémentaires de mises, soit « une goutte d’eau » par rapport aux 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Les deux tirages de 2017 seraient maintenus 

Plusieurs pistes sont envisagées : maintenir le tirage exceptionnel avec l’habituelle campagne de publicité en amont, le conserver mais sans en faire la promotion, faire un tirage qui prendrait une forme d’hommage aux victimes ou l’annuler.

Pour l’instant, le dispositif spécial ne porterait que sur le vendredi 13 mai 2016, le seul de l’année. Les deux tirages de 2017 (13 janvier et 13 octobre) seraient maintenus.