Attentats à Paris: 1.000 personnes empêchées d'entrer sur le territoire

FRONTIERE Le ministre de l'Intérieur a également annoncé la fermeture de deux mosquées...

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le 18 novembre 2015 à Saint-Denis, après l'assaut des forces de police.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le 18 novembre 2015 à Saint-Denis, après l'assaut des forces de police. — LAURENT VU/SIPA

Bernard Cazeneuve est revenu sur le dispositif de contrôle des frontières depuis Strasbourg. Le ministre de l’Intérieur annonce un premier bilan : 1.000 personnes ont été empêchées d’entrer sur le territoire depuis le retour des contrôles aux frontières. Il a aussi annoncé la fermeture de deux mosquées, à Lyon et à Gennevilliers, selon RTL.

«Permettre de conforter la sécurité des Français»

« Depuis la mise en place du contrôle aux frontières » le 13 novembre dernier, « ce sont près de 1.000 personnes qui ont été empêchées d’entrer sur le territoire national en raison du risque que ces personnes pouvaient représenter pour l’ordre public et la sécurité dans notre pays », a déclaré le ministre lors d’une visite à Strasbourg. Le but de ces contrôles est de «permettre, dans le cadre à la fois de l'organisation de la COP21, mais aussi du niveau de menace terroriste très élevé auquel nous sommes confrontés, de conforter la sécurité des Français et de procéder aux interpellations qui sont nécessaires», a ajouté le ministre.

>> Retrouvez notre 21e minute : « Mission : Climat », un webdocumentaire dont vous êtes le héros

Plus de 1.800 perquisitions

La France avait rétabli exceptionnellement le contrôle à ses frontières vendredi 13 novembre, quelques heures avant les attentats, dans le cadre d'une série de mesures visant à renforcer la sécurité en amont de la conférence internationale sur le climat, la COP21, qui débute officiellement lundi à Paris.

Bernard Cazeneuve se déplaçait à Strasbourg pour le marché de Noël, sous haute surveillance. Par ailleurs, le nombre de perquisitions menées par les forces de l’ordre depuis les attentats a dépassé les 1.800, soit 600 de plus en trois jours.