Cérémonie aux Invalides: Trois choses à savoir sur l'hommage national de vendredi

TERRORISME François Hollande préside vendredi la cérémonie officielle en mémoire des 130 victimes des attentats du 13 novembre…

L.C.

— 

Sur la place de la République à Paris, les hommages aux 90 victimes des attentats du 13 novembre 2015 se multiplient.
Sur la place de la République à Paris, les hommages aux 90 victimes des attentats du 13 novembre 2015 se multiplient. — ISA HARSIN/SIPA

Deux semaines après les attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts et 352 blessés à Paris et Saint-Denis, une cérémonie d’hommage national présidée par François Hollande aura lieu vendredi à Paris, dans la cour de l’hôtel national des Invalides, dès 10 h 30.

1. Un programme « sobre »

La cérémonie, qui se veut « très sobre », débutera par les honneurs militaires. Puis les noms des victimes seront lus. Le chef de l’Etat prononcera ensuite un discours. « A travers son hommage aux victimes, il rendra aussi hommage à une génération », celle du Bataclan et des terrasses des cafés de l’Est de Paris mitraillés par les terroristes où la moyenne d’âge était de 35 ans, précise l’entourage de François Hollande.

Enfin, la cérémonie s’achèvera par une Marseillaise.

 

Certains internautes ont interrogé la Police nationale via Twitter, tandis que d’autres ont créé des pétitions pour qu’un hommage soit également rendu à Diesel, la chienne du Raid tuée lors de l’assaut de Saint-Denis. Cela ne sera pas le cas lors de cette cérémonie, a précisé l’Elysée à 20 Minutes.

 

2. Un public nombreux

Les proches des 130 victimes ont été conviés ainsi que les 352 blessés. Parmi ces derniers, ceux dont l’état de santé le permet feront le déplacement. Tous seront installés dans une longue tribune érigée dans la cour dhonneur des Invalides.

>> A lire aussi : Dix jours après les attentats, comment vont les blessés ?

Des représentants des forces de sécurité et de secours mobilisés sur les lieux des attaques terroristes le 13 novembre ont aussi été invités.

En outre, « l’ensemble des autorités de l’Etat prévues par le protocole de la République, le corps diplomatique et l’ensemble des dirigeants des partis politiques » seront présents, selon la présidence.

Au total, « plus d’un millier de personnes seront présentes aux Invalides », a précisé mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Comme « tout le monde ne pourra pas venir aux Invalides », François Hollande a indiqué lors du Conseil des ministres « que chaque Français pourrait participer aussi [à la cérémonie] en ayant la possibilité de pavoiser son lieu d’habitation avec un drapeau bleu blanc rouge, les couleurs de la France ».

3. Des familles de victimes boycottent la cérémonie

Si « la très grande majorité » des familles des victimes et des rescapés des attentats assisteront à l’événement, selon l’Elysée, des proches ont annoncé publiquement qu’ils boycotteraient la cérémonie. Emmanuelle Prévost, la sœur de François-Xavier Prévost, l’une des 90 personnes tuées au Bataclan, a publié lundi un appel au boycott de l’événement. Mercredi, le père d’Aurélie de Peretti, 33 ans, abattue dans la salle de concert parisienne, a également annoncé qu’il ne se rendrait pas à l’hommage national.

La cérémonie sera filmée par les caméras du ministère de la Défense et ces images seront retransmises par plusieurs chaînes de télévision. Vous pourrez bien sûr suivre cet hommage national en direct sur 20 Minutes, grâce à notre journaliste sur place.