Attentats à Paris: Abaaoud et un complice devaient se faire exploser à la Défense...

LIVE Plus de dix jours après les attentats de Paris, revivez l'évolution de la journée de mardi..

Vincent Vantighem (avec H.S)

— 

Abdelhamid Abaaoud. A French official says Abdelhamid Abaaoud is the suspected mastermind of the Paris attacks was also linked to thwarted train and church attacks. (Militant video via AP)/TH101/930656564448/1511161227
Abdelhamid Abaaoud. A French official says Abdelhamid Abaaoud is the suspected mastermind of the Paris attacks was also linked to thwarted train and church attacks. (Militant video via AP)/TH101/930656564448/1511161227 — AP/SIPA
  • Abaaoud et un complice devaient se faire exploser à la Défense
  • Abaaoud est revenu sur les scènes de crime le 13 novembre après les attentats
  • La justice belge a lancé un mandat d'arrêt international contre Mohamed Abrini, identifié en compagnie du suspect-clé Salah Abdeslam le 11 novembre dans l'Oise
  • Jawad Bendaoud, le logeur présumé d'Abaaoud mis en examen et incarcéré
  • Le gilet explosif découvert à Montrouge est similaire à ceux des kamikazes des attaques
  • Revivez tous les événements de la journée de lundi ici 

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis. Vous pouvez retrouver les principales annonces du procureur Molins ici

00h02: 10.500 personnes font l'objet d'une fiche S concernant la «mouvance islamique»

Manuel Valls a indiqué ce chiffre ce mardi soir, sur le plateau du Petit journal sur Canal+. «Il y a 20.000 fiches S, soyons précis. 10.500 concernent les individus mis en attention pour leur appartenance à la mouvance islamique, la mouvance radicale, ou leur lien avec la mouvance.»

23h55: Voici une photo de l'homme recherché en lien avec Abdeslam, au volant de la Clio

D'après les enquêteurs, il s'agirait de la voiture avec laquelle Salah Abdeslam a déposé le commando du Stade de France, et qui a été retrouvée dans le 18e arrondissement de Paris. Cette image aurait été enregistrée le 11 novembre par la vidéosurveillance d'une station service de Ressons, dans l'Oise. 

23h25 : Une opération de police en cours à Reims en raison d'un colis suspect

21h23: Des Rafale ont frappé mardi un centre de commandement de l'EI à l'ouest de Mossoul

Des Rafale ont frappé mardi un centre de commandement du groupe Etat islamique, à Tal Afar, à environ 45 km à l'ouest de la ville irakienne de Mossoul, a indiqué une source française.

«On a frappé un centre de commandement et la cible a été atteinte», a indiqué cette source, précisant que les Rafale avaient décollé du porte-avions français Charles de Gaulle déployé en Méditerranée orientale. A Paris, l'état-major français précisait que la frappe avait été menée avec l'US Airforce.

19h56: La sœur d'une victime nordiste appelle au boycott de l'hommage national

 

>> La sœur d'une victime nordiste appelle au boycott de l'hommage national

19h46: Une source policière avait indiqué à «20 Minutes» qu'un attentat à la Défense était prévu

L'information avait été démentie par une source Place Beauvau.

 

VIDEO. Assaut à Saint-Denis: Les djihadistes projetaient-ils des attentats à La Défense et Roissy?

19h14: Les «planques» des commandos identifiées

Le commando du Stade de France était logé dans la planque de Bobigny. Hadfi et les deux individus contrôlés en Grèce le 3 octobre en ferait partie. Ce commando était véhiculé par la Clio retrouvée dans le 18e et conduite potentiellement par Salah Abdeslam.
 

Le commando du Bataclan aurait été logé à Alfortville. Il comprenait Mostefaï, Amimour et un 3e terroriste non identifié.

19h12: Un mandat d'arrêt international lancé contre Salah Abdeslam et son complice présumé

Molins confirme la présence d'un individu, sans citer son nom, en compagnie de Salah Abdeslam dans une station-essence à Ressons le 11 novembre au soir, sur l'autoroute en direction de Paris. La justice belge avait lancé un peu plus tôt un mandat d'arrêt international contre cet individu, diffusant son idendité, Mohamed Abrini, et sa photographie. Molins confirme qu'un mandat d'arrêt international avait été lancé contre Salah Abdeslam et son complice présumé. 

19h10: Sur les constatations de l'appartement de Saint-Denis

Un pistolet automatique retrouvé, deux gilets explosifs, des grenades. Toujours pas de fusils d'assaut retrouvés. Les gravats ont été placés sous scellés.

Abaaoud, décédé pendant l'assaut. Son ADN a été retrouvé sur un fusil et un lampe frontale retrouvés dans une Seat à Montreuil.

19h07: Gilet explosif découvert à Montrouge similaire à ceux des kamikazes

Le téléphone de Salah Abdeslam a borné à 23h17 à Montrouge, le soir du 13 novembre, tout près du lieu ou a été retrouvé la ceinture explosive, mardi 23 novembre à Montrouge.

19h00: Jawad Bendaoud a accueilli les terroristes. Il ne pouvait douter [...] qu'il prenait part à une entreprise terroriste

Le parquet a requis mardi la mise en examen et le placement en détention provisoire de Jawad Bendaoud, l'homme soupçonné d'avoir fourni un logement de repli au jihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud à Saint-Denis, a annoncé le procureur de Paris François Molins.

 

Le parquet requiert sa mise en examen notamment pour «participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle», a affirmé le procureur, selon qui Jawad Bendaoud a «pris part en toute connaissance de cause» à une entreprise terroriste. Abaaoud, mort lors de l'assaut policier de Saint-Denis, est l'organisateur présumé des attentats du 13 novembre à Paris.

18h57: Salah Abdeslam est en fuite. Au vu de ses éléments, un mandat d'arrêt international a été requis

Une empreinte papillaire de Salah Abdeslam a été identifié sur un emballage de téléphone portable à Bobigny, ainsi que sur un morceau de tissus que ceux identiques utilisés dans les ceintures explosives des commandos. On retrouve également son ADN dans la clio, et notamment sur la clé de la voiture. La voiture a été vue à porte de Clignancourt à 21h59. Salah Abdeslam auraint ainsi pu véhiculer le commando du Stade de France, déposer les kamikazes et s’être rendu par la suite dans le 18ème arrondissement.

18h54: Le kamikaze de l'appartement de Saint-Denis est peut-être le 3e homme du commando des terrasses

«Le terroriste kamikaze de l’appartement conspiratif de Saint-Denis n’a toujours pas été identifié». Son ADN a été retrouvé sur une des kalachnikovs de la Seat, retrouvé à Montreuil. Cela laisse à penser qu'il pourrait être le troisième homme de l'assaut des terrasses avec Abaaoud et Brahim Abdeslam.

Le gilet explosif comprenant des boulons que cet homme non identifié a déclenché était identique à celui des kamikazes du 13 novembre.

18h53: Les deux terroristes Abdelhamid Abaaoud et un autre suspect avaient le projet de se faire exploser le mercredi 18 ou jeudi 19 à la Défense

L'organisateur présumé des attentats du 13 novembre, Abdelhamid Abaaoud, tué le 18 novembre lors de l'assaut du Raid à Saint-Denis, projetait, avec un complice, de se faire exploser à La Défense (Hauts-de-Seine), dans la semaine suivant les attaques du 13 novembre, a déclaré mardi le procureur de Paris François Molins.

 

Les investigations téléphoniques menées au soir des attentats ont par ailleurs permis de déterminer qu'il avait été en contact avec Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France, et qu'il était «revenu sur les scènes de crime après les attentats», a précisé le procureur lors d'une conférence de presse.

18h52: Abaaoud en contact avec l'un des kamikazes du Stade de France au soir des attaques

18h51: Hasna Aitboulahcen a été contacté le 15 novembre pour fournir à son cousin Abdelhamid Abaaoud un logement

Elle est intervenue sciemment pour favoriser son refuge et son repli. On enregistre un contact le 15 novembre d'une ligne belge pour fournir à son cousin un logement. Elle a été mise en contact avec Jaouad Bendaoud, qui contre rémunération, a mis à disposition un appartement à Saint-Denis. Elle était parfaitement au courant de l’implication de son cousin dans les attentats du 13 novembre.

Hasna Aitboulahcen a été retrouvée morte dans l'assaut à Saint-Denis, par asphyxie, suite à l'explosion et l'effondrement du plancher.

 

18h49: On peut penser que Abdelhamid Abaaoud est revenu sur les scènes de crime le 13 novembre

Son téléphone est géolocalisé entre 22h28 et 00h28 entre le 11e, 12e et 10e, ce qui indiquerait qu'il est revenu sur les scènes de crime, après les attentats.

18h47: Six magistrats antiterroristes saisis de l'enquête

Six magistrats antiterroristes ont été saisis de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, a annoncé mardi le procureur de Paris François Molins, qui a précisé que 5.339 procès-verbaux avaient été dressés en 11 jours d'enquête de flagrance sous l'égide du parquet.

Parmi les chefs visés par l'information judiciaire figurent ceux d'"assassinats et tentatives d'assassinats en bande organisée, tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en bande organisée, séquestrations en bande organisée, fabrication d'engins explosifs", direction d'une association de malfaiteurs terroristes ou encore financement du terrorisme, a-t-il précisé.

18h45: 5.339 procès verbaux ont été prononcés

18h44: Conférence de François Molins commence

18h18: La France n'interviendra pas au sol contre l'EI en Syrie

18h17: Belgique: Un mandat d'arrêt international contre un homme vu au volant d'une voiture ayant servi aux attentats de Paris

Les services de police belge recherchent activement Mohamed Abrini, un homme âgé de 30 ans.

«Il a été filmé le 11 novembre, soit deux jours avant les attentats de Paris, vers 19 heures en compagnie de Salah Abdeslam dans une station-essence à Ressons, sur l'autoroute en direction de Paris.

Mohamed Abrini était au volant de la Renault Clio qui a été utilisée, deux jours plus tard, pour commettre les attentats à Paris», annonce la police belge.

 

«Cette personne est activement recherchée par les services des polices belges et françaises.

Mohamed Abrini mesure 1m75 et est de corpulence athlétique, il a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés et le visage fin. Il est dangereux et probablement armé. Il est demandé de s'abstenir d'intervenir soi-même et de prévenir immédiatement les services de police», ajoute le communiqué.

18h16: Un cinquième homme inculpé en Belgique pour «assassinats terroristes»

Un homme interpellé lundi en Belgique a été inculpé mardi pour «assassinats terroristes», ce qui porte à cinq le nombre de personnes placées en détention préventive dans l'enquête menée en Belgique depuis les attentats de Paris, a annoncé la justice belge.

 

«Le magistrat instructeur spécialisé en matière de terrorisme a décidé ce 24 novembre de placer un individu sous mandat d'arrêt du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste et d'assassinats terroristes», a précisé le parquet fédéral dans un communiqué, sans divulguer son identité.

18h15: Après le 13 novembre, les Américains étaient Français, déclare Hollande

Barack Obama «a voulu me dire que l'assistance des Etats-Unis avec la France serait sans limite. Je n'oublie pas non plus tous les messages du peuple américain». Après le 13 novembre, les Américains étaient Français. Nos deux peuples résonnaient dans la même ferveur à porter nos valeurs.»

18h12: Sécurité aérienne: Obama exhorte l'UE à partager des informations sur les passagers

18h: Barack Obama et François Hollande s'expriment en conférence de presse

Le président américain a commencé à prendre la parole, vers 18 heures : « Ce groupe terroriste barbare est une menace pour tout le monde. L'Etat islamique doit être détruit, nous devons faire cela ensemble », a-t-il déclaré.

« La France est l'exemple même du pays où l'on peut vivre en paix. [...] Nous sommes tous Français », a insisté Barack Obama. « Nous sommes unis dans une seule et même mission, détruire ces terroristes de l'Etat islamique et vaincre leur idéologie odieuse », a-t-il poursuivi ajoutant « nos deux nations doivent faire davantage ensemble ». 

17h39: Olivier Corel, dit «l'émir blanc», a été placé en garde à vue

L'« émir blanc », Olivier Corel, a été placé en garde à vue pour détention illégale d'un fusil de chasse, d'après une source proche de l'enquête. Selon les informations de 20 Minutes, le Français d'origine syrienne a été placé en garde à vue à 17h15. 

Le domicile de l'homme de 69 ans, situé dans le hameau d'Artigat, en Ariège, était visé par une perquisition importante, ce mardi matin. Celle-ci a permis la saisie d'"un fusil de chasse classé catégorie D" (en vente libre ou soumise à enregistrement). 

17h37 : Le Goncourt des lycéens, reporté suite aux attentats, sera attribué le 1er décembre

Le prix littéraire, initialement prévu le 17 novembre dernier, avait été reporté sine die en raison des attentats. Il sera finalement décerné à Rennes, mardi prochain, le 1er décembre.

17h22: le gouvernement incite les victimes ne l'ayant pas encore fait à se manifester

D'autre part, le gouvernement a également invité les victimes des attentats qui ne se sont pas encore manifestées à le faire auprès de la Cellule interministérielle d'aide aux victimes, si elles veulent bénéficier d'une aide. Cette cellule, composée de 110 personnes, a été créée en janvier 2015, à la suite des attentats contre Charlie Hebdo

>> Comment les victimes et leurs familles vont-elles être indemnisées? 

17h18: 26 blessés lors des attentats encore en réanimation, 161 encore hospitalisés

La ministre de la Santé Marisol Touraine a indiqué, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, que 161 personnes blessées durant les attentats étaient encore hospitalisées. Parmi elles, 26 sont encore en réanimation.

16h48: l'entretien entre François Hollande et Barack Obama commence

La rencontre entre les présidents français et américains, François Hollande et Barack Obama débute à la Maison Blanche, à Washington. Plus de dix jours après les attentats à Paris et alors que Bruxelles est toujours en état d'alerte terroriste maximale, les deux chefs d'Etats vont s'entretenir un peu plus d'une heure durant sur les moyens de renforcer la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique. François Hollande est accompagné de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. 

 

16h35: 266 assignations à résidence prononcées depuis l'Etat d'urgence

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que 266 personnes ont été assignées à résidence depuis l'entrée en vigueur de l'Etat d'urgence, dans la foulée des attentats à Paris et au stade de France.

>> L’assignation à résidence est-elle efficace pour lutter contre le terrorisme?

16h10: Salah Abdeslam aperçu avec un complice, le 11 novembre, dans l'Oise 

Selon les informations d'iTELE, Salah Abdeslam aurait été aperçu à deux reprises dans l'Oise, le 11 novembre et le jour même des attentats. La première fois, le suspect clef des attentats de Paris, toujours en cavale, était alors accompagné d'un complice à bord de la Clio noire, retrouvée dans le 18e arrondissement de Paris, quelques jours après les attaques.

D'après les informations de la chaîne, Salah Abdeslam a effectué un plein d'essence vers 19 heures, le 11 novembre, dans une station-service sur l’autoroute A1 en direction de Paris à hauteur de Resson-sur-Watz, dans l'Oise. Les enquêteurs ont pu remonter sa trace grâce aux relevés de sa carte bancaire. Puis, les images de la vidéo-surveillance ont permis d'identifier Salah Abdeslam, en compagnie d'un deuxième homme. Agé de 25 ans, celui-ci serait un délinquant de droit commun, bien connu des services de police belge. 

Deux jours plus tard, la Clio noire a, cette fois, été filmée par les caméras de vidéo-surveillance à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Et ce, seulement trois heures avant le début des attentats. 

 

15h58: La moitié des armes saisies sont «des armes longues et de guerre»

Parmi les 230 armes saisies par les forces de l'ordre, la moitié sont « des armes longues et des armes de guerre, ce qui témoigne de l'efficacité des perquisitions qui ont été conduites pour mettre hors d'état de nuire des individus », a précisé Bernard Cazeneuve, lors des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. 

Le ministre de l'Intérieur a également annoncé que, sur les 165 interpellations, 142 gardes à vue ont été menées dans le cadre de l'état d'urgence, entré en vigueur dans la nuit du 13 au 14 novembre.

15h52 : Etat d’urgence : 1.233 perquisitions, 165 interpellations et 230 armes saisies

Le ministre de l’Intérieur a annoncé que 1.233 perquisitions administratives ont été menées dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attentats de Paris et Saint-Denis, conduisant à 165 interpellations et à la saisie de 230 armes.

Ce mardi matin, l’une de ces perquisitions a visé le domicile d’Olivier Corel, dans le village d'Artigat, en Ariège. Surnommé « l’émir blanc », cet homme est notamment considéré comme le mentor de Mohamed Merah et de Fabien Clain dont la voix a été reconnue dans la revendication audio des attaques terroristes de Paris par l'Etat islamique. 


Cazeneuve : "1233 perquisitions et 165... par LCP

15h28: La police allemande serait sur les traces de Salah Abdeslam

Le suspect clef des attentats à Paris, activement traqué par toutes les polices européennes, se trouverait dans le nord-ouest de l'Allemagne, d'après Le Figaro, rapportant des informations de l'agence britannique Reuters. 

Les policiers affirment avoir reçu un renseignement laissant penser que le Français de 26 ans pourrait se trouver dans le secteur de Minden et de Lübbecke, à une trentaine de kilomètres de Hanovre, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. 

15h15: Hollande est arrivé aux Etats-Unis pour rencontrer Obama

Le président français est arrivé à Washington pour s'entretenir avec son homologue américain des moyens de durcir la lutte contre l'Etat islamique, plus de dix jours après les attentats les plus meurtriers ayant touché la France. La rencontre entre les deux chefs d'Etat devrait avoir lieu d'ici une heure, dans le fameux bureau ovale de la Maison Blanche.

14h37: Place de la République, à Paris, l'alerte est également terminée

Après avoir entraîné la fermeture partielle de 5 lignes de métro (3, 5, 8, 9, 11), l'alerte a été lévée ainsi que le dispositif de sécurité, d'après un journaliste présent sur place

Une source policière a précisé que l'« opération de vérification » avait pris fin vers 14H15 et a ajouté qu'il s'agissait d'une fausse alerte. Des annonces dans les stations avaient fait état d'un « colis suspect ».

 

14h30: A Rennes, l'alerte au colis suspect est terminée, annonce la police. Le trafic des bus et métros reprend progressivement.

14h20: «Des vérifications sont en cours place de la République. Nous avons évacué le métro, mais aussi en surface», a confirmé une source policière à 20 Minutes.

14h15: La place de la République de Rennes également évacuée

14h: Alerte à la bombe à la station République

Visiblement, la place est bouclée et la station de métro

13h31: Les Miss France ont « peur »

Les candidates à l’élection Miss France 2016 ont peur après les attentats craignant que leurs maillots de bain et leurs multiculturalisme ne fassent d’elles des cibles, a dit lundi Camille Cerf, Miss France 2015. « Si ces attaques ont eu lieu parce qu’il y avait des instruments de musique non conformes à une certaine idéologie, on se dit que des jeunes femmes en maillots de bain, venant de différentes cultures, ce n’est peut-être pas en adéquation avec ces idéologies, donc bien sûr on a peur », a-t-elle déclaré à l’AFP, alors que l’élection se déroulera le 19 décembre à Lille. « On est dans un contexte terrible », a relevé aussi Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. « Il faut continuer à vivre, et je trouve que ces 31 jeunes femmes donnent un message très encourageant pour cette nouvelle génération qui n’a pas envie de plier, qui n’a pas envie d’avoir peur ».

 

13h20 : Le Conseil français du culte musulman va mettre en place une « habilitation » des imams pour promouvoir « un islam tolérant »

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech, l’a annoncé ce mardi. Cette « certification », qui sera délivrée par le CFCM, devrait prévoir une vérification des connaissances théologiques et de l’adhésion aux valeurs républicaines et la signature d’une « charte de l’imam » en cours d’élaboration, a précisé le président de l’instance représentative des mosquées.

13h00: La ceinture retrouvée à Montrouge contenait du TATP, selon « Le Monde »

Le TATP est l'explosif qui a été utilisé par les kamikazes du stade de France, du Bataclan et du Comptoir Voltaire, le 13 novembre. Selon les informations du Monde, c'est le même type d'explosif qui a été découvert dans la ceinture retrouvée, lundi soir, à Montrouge (Hauts-de-Seine).

>> Enquête: L'artificier était forcément en France, à un moment donné

12h52: «Je suis dans la merde», aurait dit Jawad

Alors que le logeur de Saint-Denis, Jawad Bendaoud doit être présenté, ce mardi, à un juge d'instruction, car il est soupçonné d'avoir hébergé Abdelhamid Abaaoud et des terroristes, rue du Corbillon, on en apprend plus sur les heures qui ont précédé l'assaut.

Hayet, une amie de Jawad qui vient de passer quatre jours en garde à vue, a donné une interview à BFM. Elle devait justement dormir dans l'appartement qui a été visé avant que Jawad ne lui demande de partir. « Il m'a dit '' Je suis dans la merde... '' », confie-t-elle.

 

12h45: Comment les policiers ont remonté Abaaoud

M6 publie, ce mardi, des éléments sur la façon dont les enquêteurs ont remonté la trace d'Abdelhamid Abaaoud jusqu'à Saint-Denis où il a été tué. C'est en réalité un homme qui aurait contacté le numéro «197 Alerte Attentat».

Cet homme, se présentant comme une connaissance d'Hasna Aitboulahcen, prétend alors que « la jeune femme a laissé planer le doute » sur la présence possible d'Abaaoud en France. Les enquêteurs suivent la jeune femme jusqu'à un entrepôt d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) où elle embarque deux hommes sortant des fourrés. Parmi eux : Abdelhamid Abaaoud. Les policiers poursuivent la filature jusqu'à un immeuble de la rue du Corbillon à Saint-Denis qu'ils décident alors d'investir...

>> Portrait : Qui est Abaaoud, le « boucher de Raqqa » ?

12h38: Où en est l'enquête ce mardi matin ?

Alors que le procureur de Paris, François Molins, doit donner une conférence de presse à 18h30, on fait le point sur les dernières avancées de l'enquête.

>> Ceinture explosive, Abaaoud accompagné, traque d'Abdeslam...

12h35: Des portiques de sécurité au départ du Thalys

Nous l'évoquions dans un post à 8h38 : Ségolène Royal a annoncé, ce mardi, la mise en place de portiques de sécurité au départ du Thalys dans les gares de Paris et de Lille. Mickaël Libert, notre journaliste à Lille, fait le point sur ce dispositif dans un article à lire par ici... 

12h28: Les derniers éléments de l'enquête en cours

Le procureur devrait faire le point notamment sur les trois dernières informations qui ont filtré depuis lundi :

- La présentation devant un juge de Jawad Bendaoud, le « logeur » de Saint-Denis

- Le fait qu'Abdelhamid Abaaoud aurait été vu avec un autre homme dans le métro, possiblement celui qui a actionné sa ceinture d'explosifs à Saint-Denis.

- Le fait qu'une ceinture d'explosifs a été découverte dans une poubelle de Montrouge (Hauts-de-Seine) lundi soir.

12h24: Le procureur de Paris donnera une conférence à 18h30

Le parquet a prévenu, ce mardi matin, que le procureur de Paris, François Molins donnerait une conférence de presse à 18h30. L'occasion pour lui de faire le point sur les dernières avancées de l'enquête.

12h05 : Retrouvez notre live sur la situation en Turquie

Pour plus de clarté, 20 Minutes vient d'ouvrir un « live » spécifique sur la situation en Turquie où un avion russe a été abattu, ce mardi matin. Allez donc y jeter un coup d'oeil et revenez ensuite ici prendre connaissance des derniers éléments de l'enquête sur les attentats de Paris...

11h54: Perquisition en cours chez « L'émir blanc », Olivier Corel

C'est à son contact que de nombreux djihadistes de l'Ariège se seraient radicalisés. Olivier Corel, un Français d'origine syrienne de 69 ans rebaptisé «L'émir blanc», est l'objet d'une perquisition administrative depuis ce mardi matin dans sa maison d'Artigat.

Après avoir été au contact de Mohamed Merah, cet homme est soupçonné d'avoir était le mentor de Fabien Clain, le djihadiste qui prête sa voix à Daesh dans la revendication des attentats du 13 novembre.

>> Enquête: Fabien Clain a fait annuler son interdiction de sortie du territoire pour partir en Syrie

11h43: L'homme vu dans le métro avec Abaaoud serait le kamikaze de Saint-Denis

Le quotidien Le Parisien révélait, ce mardi matin, qu'Abdelhamid Abaaoud était «discrètement accompagné par un homme» quand il a été filmé à la statio de métro Croix-de-Chavaux (Montreuil). Selon M6, il s'agirait de l'homme qui aurait actionné sa ceinture d'explosifs lors de l'assaut des forces de l'ordre contre l'appartement de Saint-Denis, mercredi dernier.

Selon les derniers éléments de l'enquête, trois personnes sont mortes lors de cette opération: Abdelhamid Abaaoud, Hasna Aitboulahcen qui se présentait comme sa cousine et donc un troisième homme.

>> Revivez la conférence du procureur après l'assaut de Saint-Denis

11h40: Le commissaire de la BAC qui a tué un terroriste témoigne

M6 a diffusé, dimanche soir, le témoignage du commissaire qui est pénétré dans le Bataclan et a abattu l'un des trois terroristes avant l'arrivée du Raid et de la BRI. On vous a compilé son témoignage exceptionnel dans cet article de Delphine Bancaud.

11h32: Les producteurs de spectacle réclament 50 millions d'euros

La baisse des billets de spectacle a atteint 80% la semaine après les attentats, comparée à la même semaine en 2014... Les producteurs, les diffuseurs et les gérants de salles de spectacles musicaux réclament un plan de soutien au secteur de 50 millions d'euros pour les aider à faire face aux conséquences des attentats et aux dépenses de sécurité, a indiqué, ce mardi, Prodiss, leur syndicat.

Le syndicat Prodiss « salue » la « mise en place immédiate, par la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, d'un fonds d'urgence de 4 millions d'euros » après les attentats, qui ont fait 130 morts dont 90 au Bataclan, a-t-il souligné dans un communiqué. « Mais l'onde de choc nécessite un plan de soutien d'envergure à moyen terme du gouvernement : en effet, pour pallier l'impact, le syndicat évalue ses besoins à 50 millions d'euros », a-t-il ajouté.

11h25: Un maillot « Je suis Paris » pour le PSG

« En hommage aux victimes des attentats qui ont meurtri Paris le 13 novembre, les joueurs du Paris Saint-Germain porteront un maillot spécial avec pour seule mention ''JE SUIS PARIS'' lors de leurs deux prochaines rencontres, ce mercredi, à Malmö, en Ligue des champions, et samedi prochain en Ligue 1, à domicile, contre Troyes », écrit le club sur son site.

 

L'autre club professionnel de la capitale, le Paris FC, qui évolue en Ligue 2, a annoncé qu'il porterait de son côté un maillot affichant la devise de la ville, « Fluctuat nec mergitur » (il est battu par les flots mais ne sombre pas), lors de son match à Bourg-en-Bresse ce mardi soir à l'occasion de la 15e journée de L2.

>> Retrouvez ici notre article du service des sports sur ce sujet

11h18: «Pour qui roulent les Turcs?», s'interroge Obsylium

Dans les commentaires de ce live, Obsylium pense que «l'Etat islamique a de beaux jours devant lui» en raison de la faible implication des Turcs dans le conflit. Un sujet que notre journaliste Nicolas Beunaiche avait creusé, début novembre, après la victoire du parti d'Erdogan aux législatives. Si la Turquie prend part à l'offensive contre Daesh, elle estime toujours que «la lutte contre son ennemi intérieur, le PKK» est tout aussi -voire plus- importante.

>> Analyse: Erdogan va-t-il frapper plus fort contre Daesh?

Continuez à donner votre avis dans les commentaires ou sur contribution@20minutes.fr

11h12: Sergueï Lavrov maintient sa visite en Turquie

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, maintient sa visite prévue à Ankara, mercredi. Les deux pays ont pas mal de choses à se dire, a priori...

10h49: « Les responsables du FN ont-il été formés en Belgique ? »

Les Belges semblent en avoir assez d'être accusés de tous les maux par la presse française. La Libre Belgique a publié, lundi soir, un édito assez savoureux passant aux cribles toutes les critiques formulées contre la Belgique par les « journalistes parisiens ».

>> Lire l'édito de La Libre Belgique

« Cet exercice – c’est pas moi, c’est lui…– a quelque chose d’un peu minable », écrit Francis Van de Woestyne, rédacteur en chef de La Libre Belgique. « Il y a des failles partout (...) Les critiques seraient plus faciles à accepter si elles venaient d’un État infaillible. Si c’était le cas, le FN, parti raciste, xénophobe, anti-européen, ne serait pas le premier parti de France. Mais sans doute les responsables du FN ont-ils été formés en Belgique… »

10h43: CNN-Türk assure que les Turkmènes ont capturé le pilote

Comme nous l'évoquions dans notre post de 10h20, le pilote russe aurait été capturé par les rebelles turkmènes présents dans le nord-ouest de la Syrie. Combattant les forces loyales à Bachar al-Assad dans cette région montagneuse qui fait face à la province turque d'Hatay, ces rebelles assurent être la cible des bombardements russes depuis des semaines.

10h29: L'avion russe avait-il bombardé une école?

C'est en tout cas les informations que diffusent, depuis ce mardi, des partisans de l'Armée syrienne libre, en lutte contre le pouvoir de Bachar al-Assad et présent dans la région concernée. Selon le compte Twitter « Révolution syrienne », le bombardement d'une école située à Jisr-Al-Shughur par cet avion russe aurait blessé sept enfants.

Ce sont ces mêmes opposants à Bachar al-Assad qui aurait caputuré l'un des deux pilotes russes. Rappelons que les autorités russes soutiennent Bachar al-Assad et s'en prennent, depuis le début de leur intervention, à ses opposants au moins autant qu'aux djihadistes de Daesh.

>> Diplomatie: «C'est Daesh qu'il vaut viser», demande Hollande

10h20: Un des deux pilotes auraient été capturés par les rebelles.

Selon plusieurs médias turcs cités par l'Agence France Presse, l'un des deux pilotes de l'avion russe abattu aurait été capturé par les rebelles. L'avion s'est crashé au nord-ouest de la Syrie, une région qui serait contrôlée par la minorité turkmène de Syrie. En lutte contre Daesh, cette minorité subit depuis plusieurs semaines des bombardements de l'aviation russe, ce qui a d'ailleurs provoqué la colère d'Ankara, à plusieurs reprises.

9h52: Pour Moscou, l'avion était « exclusivement dans le ciel syrien »

Alors que les autorités turques ont annoncé avoir abattu un jet russe ayant violé son espace aérien, le ministère de la Défense russe assure que son bombardier se trouvait « exclusivement dans le ciel syrien ». Pour mémoire, la Turquie est membre de l'OTAN.

9h48: La présidence turque confirme que l'avion était russe.

La présidence turque n'a pas tardé à réagir. Elle vient de confirmer que l'avion militaire abattu, ce mardi, dans la région de Hatay, à la frontière avec la Syrie, était bien un jet russe. Il s'agissait d'un bombardier de type Soukhoï SU-24 selon le ministère de la Défense russe.

9h35: Les deux pilotes de l'avion abattu en Turquie se seraient éjectés

Selon NTV et CNN-Türk, les deux pilotes de l'avion abattu, ce mardi, par l'aviation turque à la frontière avec la Syrie (lire notre post de 9h05) seraient parvenus à s'éjecter. Plusieurs médias assurent qu'il s'agit d'un jet russe. Mais il n'y a aucune confirmation officielle.

Depuis le début de l'intervention militaire russe en Syrie, la tension est palpable avec Ankara qui accuse régulièrement les Russes de violer son espace aérien. Le 16 octobre, les Turques avaient déjà abattu un drône de fabrication russe présent dans son ciel.

9h20: Pour l'Australie, Daesh a « davantage de smartphones que de fusils »

Malcolm Turnbull, Premier ministre australien, a estimé, ce mardi, que Daesh était un groupe terroriste « faible » malgré ses attentats sanglants. Ce groupe « a plus de smartphones que de fusils, plus de comptes Twitter que de combattants », a-t-il lâché devant le Parlement australien alors que plusieurs voix dans le pays réclament l'envoi de troupes au sol en Syrie après les attentats de Paris.

« Son idéologie est archaïque mais la façon dont il utilise Internet est très moderne », a-t-il expliqué. Pour retrouver sa déclaration (en anglais), c'est par ici...

9h05: La Turquie abat un avion militaire non identifié à sa frontière

L'aviation turque a abattu, ce mardi matin, un avion militaire près de sa frontière avec la Syrie, en face de la province de Hatay (sud). L'information est relayée par l'Agence France Presse qui s'appuie sur plusieurs médias turcs. Selon certains d'entre eux, il s'agirait d'un jet russe. Mais les autorités turques ne confirment pas pour le moment. « Nous essayons de l'identifier », confie un responsable.

08h47: EDF en «vigilance extrême» sur la sécurité des centrales nucléaires
« Nous avons un degré de vigilance extrême sur l'ensemble de nos installations », a déclaré Jean-Bernard Levy, le PDG du groupe sur France 2, précisant que le groupe est déjà « en alerte maximale » depuis les attentats qui ont frappé Paris en janvier 2015.

08h40: Le logeur présumé d'Abaaoud déféré devant la justice
Jawad Bendaoud, l'homme soupçonné d'avoir fourni un logement de repli à Abdelhamid Abaaoud et à un autre assaillant non identifié après les attentats de Paris, a été déféré et va être présenté à un juge mardi, a indiqué une source judiciaire.
 

Jawad Bendaoud avait été arrêté le 18 novembre dans la rue, à proximité immédiate de l'appartement de Saint-Denis pris d'assaut par les policiers et où Abaaoud, sa cousine Hasna Aïtbelhacen et un homme non identifié ont été tués, l'un d'entre eux dans l'explosion d'une veste explosive. Une information judiciaire va être confiée dans la journée à des juges d'instruction par la section antiterroriste du parquet de Paris qui mène les investigations depuis les attentats du 13 novembre.

08h38: Ségolène Royal annonce l'installation de portiques de sécurité pour le Thalys à Lille et Paris avant le 20 décembre

Cette mesure, décidée à la suite des attentats de Paris le 13 novembre, sera aussi instaurée à Bruxelles, à Amsterdam et à Cologne (Allemagne), et « au besoin, la France installera les portiques pour qu'ils soient cohérents avec ceux qui sont installés à Paris », a ajouté la ministre qui a aussi la tutelle des transports.

08h27: L'Etat-Major des armées poste sur Twitter les images des frappes en Syrie

Crée lundi, le compte Twitter de l'Etat-Major Français communique doucement mais surement sur les frappes menées en Syrie.

08h16: Comment se finance Daesh? 
20Minutes a tenté de décortiquer les chiffres qui circulent autour de l'organisation terroriste, un article à lire ici: 
>> Daesh: Le grand flou des chiffres sur le groupe djihadiste

08h14: Une rencontre Hollande-Obama aux multiples enjeux

>> Hollande rencontre Obama à Washington

 

08h07: Baisse de 27% des vols à destination de Paris

Un peu plus de dix jours après les attaques terroristes de Paris, les réservations à destination de Paris auraient diminué de 27% lors de la semaine suivant les attentats, annonce l'agence Reuters, citant les données de la société ForwardKeys.

Cette chute des réservations est surtout visible dans la catégorie touristes, et ne concerne pratiquement pas les déplacements d'affaires ou ceux des personnes qui vont rendre visite à des proches. La France est le pays le plus visité au monde et Paris a accueilli 32,2 millions de visiteurs l'an dernier.

07h57: Les anglais de confession musulmane ironisent sur Twitter après la une du Sun

Le sondage mis à la une du quotidien a fait bondir les Anglais. Il faut dire que le titre est équivoque: « Un musulman britannique sur cinq ont de la sympathie pour l’Etat islamique ». Dénoncant tour à tour les questions biaisées du sondage et l'interprétation propre au tabloïd des réponses des sondés, les jeunes anglais ont finalement choisi de riposter avec humour et ironie en lancant le mot-clé « #1in5Muslims » (#1Musulmansur5)

07h50: La popularité de Hollande bondit de 10 points

A la question «diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République ?», 32% des personnes interrogées répondent par l'affirmative, soit 10 points de plus qu'en octobre. 67% (-10) sont d'un avis contraire, selon cette enquête réalisée pour L'Express, la presse régionale et France Inter.

>> La popularité de Hollande bondit de 10 points

 

07h39: Témoignage accablant d'une amie de Jawad.B, le logeur présumé d'Abaaoud

Interrogée par les enquêteurs pendant plusieurs jours, Hayet, amie de Jawad.B revient sur le rôle joué par le jeune homme, déjà condamné, le soir des attentats. La jeune femme a livré un témoignage accablant sur la chaîne BFMTV.  Supposée dormir le vendredi 13 au soir chez Jawad, dans son appartement de la rue du Corbillon, la jeune femme est finalement amenée à changer de point de chute. Le logeur semble perturbée, Hayet raconte: « Jawad m'a dit aussi 'écoute je suis dans la merde, c'est un pote il m'a dit de les héberger parce qu'ils revenaient de Belgique et qu'ils avaient besoin juste de se reposer et qu'ils avaient besoin juste d'un peu d'eau et de faire leurs prières ».

Interrogée par les journalistes sur ce que savais Jawad, son amie poursuit: Surtout, « Vu comment l'appartement était préparé», explique-t-elle, Jawad «a quelque chose à voir. Il était au courant ». 

07h29 : Abdelhamid Abaaoud était-il accompagné dans le métro vendredi 13 novembre ?

C’est le quotidien Le Parisien qui a publié l’information : selon le journal, le « cerveau » présumé des attentats de Paris, tué mercredi dernier lors de l’assaut mené à Saint-Denis, n’était pas seul lorsqu’il a emprunté le métro le soir des attentats, après avoir discrètement abandonné à Montreuil la Seat ayant servi aux fusillades des terrasses du 11e et 10e arrondissements. 

« Abaaoud était discrètement accompagné par un homme, monté en même temps que lui à Croix-de-Chavaux, avant de lui emboîter le pas à Nation. Les deux hommes ont pris le soin de laisser quelques mètres de distance entre eux pour ne pas attirer l'attention. Malgré l'exploitation des caméras de vidéosurveillance de la RATP, ce mystérieux accompagnateur n'a pas pu être identifié » détaille Le Parisien. 

 

07h21 : Le patron du restaurant Casa Nostra aurait vendu les images des caméras de vidéosurveillance pour 50 000 euros…

>> VIDEO. Attentats à Paris: Le patron du Casa Nostra aurait reçu 50.000 euros pour ses images

07h16 : Un objet, susceptible d’être une ceinture d’explosifs, découvert à Montrouge

Trouvée hier par des agents municipaux, la supposée ceinture subirait de premières analyses afin de déterminer si elle peut avoir été portée par Salah Abdeslam, principal suspect des attentats, activement recherché.

>> Attentats : une apparente « ceinture d’explosifs » retrouvée dans une poubelle