Attentats: Valls veut « rassurer » les touristes, évoque des aides pour les hôteliers

TERRORISME « Notre premier message est de rassurer sur la sécurité des touristes qui visitent la France », a déclaré le Premier ministre...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls lors de l'inauguration du musée Rodin, le 9 novembre.
Manuel Valls lors de l'inauguration du musée Rodin, le 9 novembre. — Witt / Sipa

Le Premier ministre a voulu lundi « rassurer sur leur sécurité » les touristes désireux de se rendre en France, dix jours après les attentats qui ont fait 130 morts, évoquant des aides financières pour les hôteliers.

« Notre premier message est de rassurer sur la sécurité des touristes qui visitent la France », a déclaré le Premier ministre à l’issue d’une réunion avec des représentants de l’hôtellerie et de la restauration, des voyagistes et du secteur des transports. Il a souligné que les mesures de sécurité, « particulièrement ces derniers jours », ont été « renforcées » dans le pays.

Le « message à faire passer était mi-responsable, mi-alarmiste »

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et le secrétaire d’État au Tourisme, Matthias Fekl, participaient également à cette réunion au quai d’Orsay. « Il y a eu la semaine dernière des reports et des annulations de réservations en France », a indiqué Manuel Valls devant la presse, sans toutefois donner de chiffres.

Il a reconnu que le « message à faire passer était mi-responsable, mi-alarmiste », et que « la plus grande lucidité s’imposait ».

« Si tout porte à croire que l’impact sur le tourisme peut être plus durable » qu’après les attentats de janvier, « à ce stade » - étant donné que la fin d’année est propice à la consommation et aux achats de Noël - il faut attendre « que des chiffres précis soient donnés par les professionnels » du secteur.

La France « reste la première destination touristique au monde »

Alors que le gouvernement a déjà annoncé ces derniers jours des mesures de soutien au secteur culturel, Manuel Valls a indiqué lundi avoir « proposé aux hôteliers des mesures d' accompagnement financier, en lien avec Bpifrance » (la banque publique), sans plus de précisions.

La France « reste la première destination touristique au monde et elle conserve ses valeurs d’accueil », a-t-il insisté, en affirmant que la France restait « le plus beau pays du monde ».

L’objectif de cette réunion était « d’échanger avec les professionnels du tourisme sur les conséquences immédiates des événements sur les principaux marchés internationaux, et de discuter des actions à conduire à court terme, notamment en termes de communication vis-à-vis des touristes étrangers ».

La France est la première destination touristique mondiale. Elle table sur une affluence supérieure à 85 millions de touristes étrangers en 2015, soit un nouveau record, et ambitionne d’en accueillir 100 millions en 2020.