Assaut à Saint-Denis: La femme voilée s'est caché le visage «parce qu'(elle) avait peur»

ATTAQUES TERRORISTES A PARIS Sabine, voisine de l'appartement des terroristes avait été prise à parti par Nadine Morano sur Twitter...

R.S.

— 

Sabine, une voisine de l'immeuble dans lequel le Raid est intervenu à Saint-Denis dans le cadre d'une opération antiterroriste le 18 novembre 2015.
Sabine, une voisine de l'immeuble dans lequel le Raid est intervenu à Saint-Denis dans le cadre d'une opération antiterroriste le 18 novembre 2015. — BFMTV

Elle s’était présentée comme la voisine du dessous. Celle dont « le plafond s’est écroulé » et dont « les escaliers ne ressemblaient plus à rien ». Sabine vivait à Saint-Denis dans l’immeuble où le Raid a lancé un assaut antiterroriste, rue Corbillon le 18 novembre. Peu après le dénouement de cette opération, elle avait parlé devant les caméras de télévision, le visage voilé, une main remontant une partie de ce voile jusqu’au-dessus de son nez, ne laissant apparaître que ses yeux.

Cette image avait choqué certains politiques sur Twitter, à commencer par Nadine Morano. Indignée, l’ancienne élue LR avait dénoncé le port d’un voile intégral « en toute impunité » sur les chaînes de télé française.

 

Sauf qu’en réalité, cette jeune femme assure ne pas porter le voile intégral. Interrogée par Le Parisien, elle revient sur cet épisode douloureux en précisant qu’elle avait juste « peur qu’on reconnaisse (son) visage. Je ne voulais pas. J’ai un enfant, c’est normal. »

«J’ai un piercing. C’est interdit.» 

Sur la vidéo du Parisien, elle porte bien le voile, mais affiche désormais son visage en entier. « Je montre mon visage pour dire que je ne suis pas voilée (elle mime le geste de couvrir tout son visage)… voilà. On voit mon visage, on voit mes mains, mes pieds aussi. J’ai un piercing. C’est interdit. »

Elle explique enfin qu’en tant que « gérante d’une entreprise », il lui arrive même de ne pas porter de voile lorsqu’elle travaille.