Des tenues sanitaires de protection volées à l'hôpital Necker à Paris

PSYCHOSE Après les attentats du 13 novembre, le Premier ministre, Manuel Valls, a mis en garde jeudi contre «le risque d'armes chimiques ou bactériologiques»...

20 Minutes avec AFP

— 

Des tenues sanitaires de protection, "en nombre limité", ont été volées cette semaine dans un local de l'hôpital Necker à Paris
Des tenues sanitaires de protection, "en nombre limité", ont été volées cette semaine dans un local de l'hôpital Necker à Paris — CELLOU BINANI AFP

Des tenues sanitaires de protection, « en nombre limité », ont été volées cette semaine dans un local de l’hôpital Necker à Paris, a-t-on appris dimanche auprès de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui a déposé plainte.

>> Suivez les événements de dimanche en direct…

La disparition de ces tenues a « été constatée » mercredi et « une plainte a été déposée » le lendemain, a indiqué l’AP-HP dans un communiqué, confirmant des informations du Parisien.

L’annonce de Manuel Valls 

Ces tenues étaient entreposées dans « un local sous code, mais auquel beaucoup de personnes ont accès pour l’approvisionnement en matériel courant », explique l’AP-HP. Elle souligne que l’hôpital Necker, « centre de référence pour la prise en charge des patients pouvant être atteints par le virus Ebola », dispose « d’un stock important de tenues ».

Le local en question est contrôlé « une fois par semaine », précise l’AP-HP, en ajoutant que les mesures de sécurité avaient été « renforcées » sur le site. Après les attentats du 13 novembre, le Premier ministre, Manuel Valls, a mis en garde jeudi contre « le risque d’armes chimiques ou bactériologiques ». Une attaque de ce type fait « partie des risques » que court la France, mais « toutes les précautions sont prises » pour l’éviter, a assuré dimanche le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.