Attentats de Paris: Abaaoud mort, la traque se recentre sur Salah Abdeslam

ENQUÊTE Suspecté d’avoir fait partie du commando des terrasses, il est l’homme le plus recherché après les attaques de Paris…

William Molinié

— 

Salah Abdeslam, suspect-clé des attaques de Paris du 13 novembre 2015.
Salah Abdeslam, suspect-clé des attaques de Paris du 13 novembre 2015. — DSK / FEDERAL POLICE OF BELGIUM / AFP

Une semaine après les attentats du Bataclan, du Stade de France et des terrasses parisiennes, les autorités sont toujours à la recherche d’un suspect de taille. Salah Abdeslam, présenté comme un des acteurs principaux des attentats de Paris, est toujours introuvable.

Selon le procureur de la République, le commando des terrasses était composé de trois individus. Brahim Abdeslam qui s’est fait sauter, seul, dans un restaurant boulevard Voltaire, blessant grièvement une personne. Et deux autres terroristes, dont l’un est fortement suspecté d’être Abdelhamid Abaooud, mort pendant l’assaut du RAID mercredi matin à Saint-Denis. Une vidéo de la RATP l’identifie très précisément comme étant présent à Montreuil à 22h14 vendredi soir dernier. A seulement 250 mètres du lieu où a été retrouvée la Seat noire, louée par Brahim Abdeslam, et qui a servi pour les tueries des cafés parisiens.

« En fuite »

Le troisième individu de ce commando pourrait très probablement être Salah Abdeslam, le cadet de Brahim, qui a loué la Polo du Bataclan et une Clio retrouvée dans le nord de Paris. C’est lui qui a réservé deux chambres d’un appart-hôtel d’Alfortville (Val-de-Marne), quelques jours avant la tuerie. Une source policière confirme à 20 Minutes que les enquêteurs de la Sous-direction antiterroriste (SDAT) le considèrent comme « en fuite ».

>> A voir aussi : L’infographie pour faire le point sur les différentes équipes djihadistes

L’homme de 26 ans, aurait été exfiltré vers la Belgique vendredi soir juste après les attaques à Paris. L’Obs raconte qu’il a passé un coup de fil à deux « amis » de Bruxelles, Hamza Attou et Mohamed Amri, qui sont allés le chercher à bord d’une Golf. Les enquêteurs remontent sa trace jusque sur l’A2, à hauteur de Cambrai où le véhicule est contrôlé par les policiers très tôt samedi matin. Seulement, à ce moment-là, son nom n’est pas encore relié aux attaques de Paris et la voiture repart sans problème.

Présence en France « improbable »

Où est Salah Abdeslam aujourd’hui ? A-t-il rejoint la Belgique ? C’est l’hypothèse la plus probable. Un appel à témoin a été publié par la police française.

De leur côté, les Belges ont ouvert une ligne téléphonique dédiée pour recueillir toutes les informations concernant Salah Abdeslam. Conséquence : depuis quelques jours, les signalements se multiplient. Il aurait été aperçu jeudi soir à Anderlecht, rapporte le site internet du Het Laatste Nieuws.

Une dernière hypothèse ne doit pas être écartée. Il reste un corps à identifier, retrouvé dans l’appartement à Saint-Denis où un assaut du Raid, mené mercredi matin, a fait trois morts. Et si ce troisième corps était celui de Salah Abdeslam ? « Il est considéré comme en fuite. Ça me semble vraiment improbable qu’il ait rebroussé chemin pour revenir à Paris alors qu’il se savait recherché », commente auprès de 20 Minutes une source proche de l’enquête. Toute aussi « improbable » était la présence d’Abdelhamid Abaooud, figure du djihad francophone et recherché par toutes les polices européennes, sur le territoire français.