Assaut à Saint-Denis: Pourquoi les membres du commando ne sont pas identifiés

TERRORISME Aucun nom n’a été communiqué par le procureur de la République ce mercredi soir…

William Molinié

— 

Saint-Denis: la police scientifique sur les lieux de l'assaut
Saint-Denis: la police scientifique sur les lieux de l'assaut — MC, David Cantiniaux, FRANCIS CURTA, Laurent Di Nardo Di Maio AFPTV

Un homme ou une femme kamikaze ? Aucune identité n’a filtré ce mercredi, au soir de l’assaut du Raid dans un immeuble de Saint-Denis. Le procureur de la République de Paris a dit en début de soirée ne « pas [être] en mesure » de donner un seul nom. Pourquoi ? 

>> A lire aussi : Le récit des 7 heures d’intervention du Raid

Les corps sont en mauvais état

Une source judiciaire a expliqué à 20 Minutes que le corps du ou de la kamikaze qui a fait exploser sa ceinture explosive était dans un état qui rendait impossible son identification. « Il y a des bouts de corps partout. Par ailleurs, le plancher s’est effondré. Donc il faut composer avec la structure du bâtiment », a indiqué cette source. Si bien qu’il est impossible, même visuellement, de savoir formellement si c’est un homme ou une femme. Selon plusieurs sources policières, il s’agirait bien d’une femme puisqu’un échange de voix a été engagé entre elle et les hommes du Raid.

Des vérifications ADN

Du coup, des vérifications d’ADN sont entreprises par la police technique et scientifique. Les résultats peuvent prendre quelques heures seulement mais encore faut-il qu’ils soient rentrés dans les fichiers de police et qu’ils « matchent » avec un prélèvement déjà enregistré dans la base.

Parmi les interpellés, des habitants ?

Avant de donner le nom des huit individus placés en garde à vue après l’assaut, les autorités doivent s’assurer qu’ils sont bien impliqués dans ce commando terroriste. Or selon nos informations, il est « plus que probable que parmi tous les interpellés, certains soient de simples habitants », a indiqué à 20 Minutes une source proche de l’enquête.