Attentats à Paris: Le maire de Roquebrune-sur-Argens refuse de mettre son drapeau en berne

POLITIQUE En réponse, l’opposition a mis un énorme drapeau en berne devant trois lieux symboliques de la ville, parmi lesquels la mairie d’honneur...

20 Minutes avec agence

— 

Luc Jousse, maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var), le 5 décembre 2013. Il a été suspendu.
Luc Jousse, maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var), le 5 décembre 2013. Il a été suspendu. — JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Alors que partout en France, les drapeaux ont été mis en berne, le maire de Roquebrune sur Argens, petite ville de plus de 12.000 dans le Var, refuse de baisser l’étendard tricolore.

D’après FranceTV Info, Luc Jousse assure « qu’il ne faut pas céder à la barbarie et laisser le drapeau tricolore flotter ». Une décision qu’il affirme être donc un acte de résistance en hommage aux victimes des attentats de Paris.

>> Suivez en direct le déroulé des évènements de mercredi

Certains habitants se disent « choqués »

Du côté des Roquebrunois, certains ne comprennent pas cette initiative personnelle, d’autres se disent même « choqués ». L’opposition a, elle, choisi de mettre un énorme drapeau en berne devant trois lieux symboliques de la ville, parmi lesquels la mairie d’honneur.

Toujours selon FranceTV Info, elle y invite les habitants à y déposer des bougies ou des fleurs en signe de solidarité.

>> A lire ici : Var : Cinq ans d’inéligibilité pour le maire de Roquebrune-sur-Argens