VIDEO. Assaut à Saint-Denis: Ecoles fermées, transports à l'arrêt, centre-ville bouclé

POLICE Une fusillade a éclaté vers 4h30 lors d'une opération antiterroriste dans le centre-ville de Saint-Denis, cinq jours après les attentats...

M.P.

— 

Opération anti-terroriste mercredi matin à Saint-Denis.
Opération anti-terroriste mercredi matin à Saint-Denis. — K. TRIBOUILLARD

Tout le centre-ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) est entièrement bouclé ce mercredi, alors que le Raid mène une opération antiterroriste visant le cerveau présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, qui serait retranché dans un appartement.

>> Suivez les événements en direct par ici

A partir de 4 h 30, une fusillade a éclaté dans le centre-ville de Saint-Denis, entre des terroristes présumés et le Raid. Des détonations de grenades et des explosions ont ensuite suivi, alternant avec des moments de calme. Pour le moment, deux terroristes présumés sont morts, dont une femme, qui s’est fait exploser. Trois hommes sont en garde à vue et au moins une personne est retranchée dans l’appartement.

De fait, les autorités ont recommandé à tous les habitants de la plus grande ville de Seine-Saint-Denis de rester chez eux.

Les transports en commun sont totalement à l’arrêt. Au total, 20 lignes de bus sont interrompues en raison de la fermeture du cenre bus de Saint-Denis par mesure de sécurité, indique la RATP. Le trafic est aussi interrompu entre les stations Carrefour Pleyel et Saint-Denis Université sur la ligne 13 du métro. Enfin, pas de trafic non plus sur le tramway T5 Marché Saint-Denis - Garges-Sarcelles, sur la T1 entre la Courneuve - Six Routes et les Courtilles, et sur la T8 entre Delaunay-Belleville et Saint-Denis-porte de Paris.

Evidemment, les écoles sont également fermées. L'université Paris-VIII, elle, a suspendu les cours pour la journée et demandé à ses étudiants de ne pas venir.

La ville semble en état de siège. Outre les membres du Raid, les camions de pompiers, les militaires se sont aussi déployés à Saint-Denis.