Attentats de Paris: Le message poignant du mari d'une des victimes du Bataclan

TEMOIGNAGE «Vous n'aurez pas ma haine.» Le texte émouvant de l'époux d'une femme tuée au Bataclan a été partagé sur Facebook par plus de 70 000 personnes...

Helene Sergent

— 

Capture d'écran du message posté sur Facebook par Antoine Leiris.
Capture d'écran du message posté sur Facebook par Antoine Leiris. — DR

« Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception ». C’est avec ces mots, bruts et sobres que débute le message, d’une vingtaine de lignes, posté lundi 16 novembre par Antoine Leiris. Le jeune homme, journaliste spécialisé dans le cinéma pour la radio France Bleu, était le compagnon d’Hélène Muyal, 35 ans, assassinée au Bataclan vendredi 13 novembre.

>> Attentats de Paris: Diviser la société française, l'objectif ultime de Daesh

Dans son message publié sur sa page Facebook et partagé plus de 72 000 fois, Antoine Leiris s’adresse aux bourreaux de sa femme : « Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son cœur ». La jeune Parisienne, âgée de 35 ans, était maquilleuse coiffeuse pour le cinéma et la mode. Ensemble, le couple a eu un petit garçon, Melvil, âgé de 17 mois.

“Vous n’aurez pas ma haine” Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de…

Posté par Antoine Leiris sur lundi 16 novembre 2015