Attentats à Paris: Revivez les événements du 17 novembre 2015, assaut en cours à Saint-Denis

LIVE Le cerveau des attentats serait la cible de l'opération...

D.B., C.C.M.

— 

La place Jean Jaurès à Saint-Denis.
La place Jean Jaurès à Saint-Denis. — GOOGLE MAPS
  • Selon nos sources, un deuxième suspect est actuellement recherché.
  • La police cherche à identifier l’un des kamikazes du Stade de France.
  • Un nouveau raid militaire français a eu lieu ce soir à Raqqa, fief de Daesh en Syrie.
  • Le secrétaire d’Etat américain John Kerry est ce mardi à Paris. Il a rencontré le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius ce mardi matin.
  • L’appartement fouillé dans la nuit à Bobigny par la police aurait été loué par Brahim Abdeslam.
  • Deux amis seraient venus chercher Salah Abdeslam à Paris vendredi soir.
  • Le match de football Allemagne-Pays Bas est annulé.
  • Le LIVE de lundi soir est à retrouver ICI.

7h30: Ce live est terminé, on passe à un autre

>> L'opération continue. C'est évidemment à suivre dans notre nouveau live.

7h10: Le point sur l'assaut

C'est çà à lire ici.

7h00: Le cerveau des attentats est bien la cible de l'opération

L'AFP a obtenu confirmation mais on ne sait pas s'il était dans l'apartement. L'organisateur présumé des attentats de Paris, le jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, est la cible de l'assaut en cours mercredi matin au nord de Paris, a-t-on appris de sources policière et proche de l'enquête.

On ne savait pas dans l'immédiat si cet homme de 28 ans, membre actif de l'organisation jihadiste Etat islamique en Syrie, était dans l'appartement de Saint-Denis où sont retranchées entre deux et quatre suspects.

6h50: Appel à la prudence du ministère de l'Intérieur

L'opération continue.

6h35: Le cerveau des attaques, Abdelhamid Abaaoud, cible de l'opération?

C'est ce qu'affirme RMC mais on ne sait pas si le Belge, soupçonné d'être le cerveau des attentats, est sur place.

6h30: La population doit rester chez elle

L'opération est toujours en cours, selon l'adjoint au maire.

6h20: Des hommes bien retranchés

Des hommes sont retranchés dans un appartement de Saint-Denis, au nord de Paris, contre lequel la police antiterroriste a donné l'assaut dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi. Commencé à 4h30, l'opération était toujours en cours à 06H15.

6h15: Abdelhamid Abaaoud serait la cible de l'opération du RAID

L'information vient de RMC, mais on ne sait pas si le cerveau présumé des attaques, Abdelhamid Abaaoud, un Belge de 28 ans, est présent sur place.

 

 

6h00: Un ou plusieurs policiers blessés, selon des sources de l'AFP

 

Des policiers ont été blessés au cours de l'assaut donné à Saint-Denis, au nord de Paris, par les forces antiterroristes en lien avec les attentats de vendredi, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Cet assaut était en cours mercredi avant l'aube. Des échanges de tirs ont eu lieu.

5h40:Pause dans les coups de feu

On ne sait pas si l'opération est terminée, ni si les hommes sont en fuite ou toujours retranchés. Forte présence policière.

5h30: Détails sur l'opération à Saint-Denis

Une fusillade a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi à Saint-Denis, au nord de Paris, lors d'une intervention policière antiterroriste, cinq jours après les attentats parisiens, a-t-on appris de sources concordantes.

La sous-direction antiterroriste de la police judiciaire est intervenue assistée des forces policières d'intervention du Raid, selon une source proche de l'enquête. L'échange de coups de feu a été confirmé par une autre source proche de l'enquête qui n'a pas pu préciser s'il s'agit d'une intervention pour retrouver un ou des fugitifs des attentats. Les pompiers ont fait état d'un blessé léger.

5h20: Fusillade à St-Denis lors d'une opération du RAID

Selon iTélé, l'opération est en lien avec la traque des fugitifs. L'intervention a lieu Place Jean Jaurès où des hommes seraient retranchés.

5h05: Alerte à la bombe après des menaces anonymes, selon Air France

"Les deux vols AF065 Los Angeles - Paris et AF055, Washington-Paris ont fait l'objet de menaces anonymes reçues par appel téléphonique après leur décollage. Par mesure de précaution, Air France a décidé de faire atterrir les deux appareils", écrit l'entreprise dans un communiqué intitulé "Menaces à la bombe".

5h00: Le FBI sur place à Salt Lake City

L'aéroport parle d'un problème de sécurité, sans plus de précision.

4h55: Les passagers à Halifax en sécurité

Ils ont été évacués de l'avion et transporté dans une zone sécurisée.

4h45: Deux vols Air France déroutés par mesure de sécurité après des menaces

Deux vols Air France à destination de Paris ont été déroutés mardi soir après leur décollage des Etats-Unis pour des raisons de sécurité, ont annoncés les autorités aériennes (FAA). Selon CNN, la mesure a été prise après des alertes à la bombe. Les vols ont procédé à des atterrissages d'urgence à Salt Lake City et à Halifax, au Canada, et les passagers ont été évacués.Ci-dessous, une photo sur le tarmac:

3h30: Obama dénonce «l'hystérie» des républicains sur les réfugiés

Le président américain Barack Obama a dénoncé «l'hystérie» qui règne aux Etats-Unis au sujet des risques pour la sécurité que poseraient les réfugiés syriens, accusant l'opposition d'avoir peur des «veuves» et des «orphelins». «Nous ne prenons pas de bonnes décisions si elles sont fondées sur l'hystérie ou l'exagération des risques», a déclaré le président à Manille, alors que plus de la moitié des Etats fédérés et la plupart des candidats républicains à la Maison Blanche ont dit s'opposer à l'accueil de réfugiés syriens après les attentats de Paris. «Apparemment, ils ont peur des veuves et des orphelins qui arrivent aux Etats-Unis».

1h05: «On est tous Français et on aime la vie!»

Lire notre reportage à l'occasion de l'opération «Tous au bistrot». Les Parisiens font de la résistance.

 

0H45: Reportage à Molenbeek, en Belgique

Un kamikaze identifié, son frère en fuite et deux hommes mis en examen pour terrorisme. Tous ces participants habitaient Molenbeek, en Belgique. Depuis samedi, cette commune de la banlieue ouest de Bruxelles tient un triste rôle dans l’affaire des attentats à Paris.

>> Lire le reportage de notre envoyé spécial par ici

23h24 : L’état d’urgence étendu outre-mer

Le gouvernement a décidé d’étendre à l’outre-mer l’état d’urgence, décrété vendredi soir en métropole, a annoncé mardi soir la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin. « Au regard des récentes évolutions annoncées par le président de la République pour répondre à la menace terroriste, le gouvernement a décidé d’étendre l’état d’urgence à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion ainsi qu’à Saint- Barthélemy et Saint-Martin », a déclaré la ministre dans un communiqué.

22h19 : Un SMS reçu par l'un des kamikazes du Bataclan

Les enquêteurs auraient trouvé un téléphone portable dans une poubelle près du Bataclan contenant un plan détaillé de la salle de spectacle ainsi qu’un SMS envoyé peu avant l’attaque disant « On y va », rapporte Mediapart. Les policiers sont parvenus à établir que le téléphone appartenait bien à l’un des kamikazes du Bataclan. Cette découverte viendrait confirmer la préméditation minutieuse des attentats de vendredi.

22h02 : Une vidéo accrédite l'existence d'un troisième membre du commando des terrasses

D'après plusieurs sources concordantes de l'AFP. Un deuxième homme en plus de Salah Abdeslam est donc bien en fuite et recherché, comme nous vous le disions un peu plus tôt par ici. Les enquêteurs disposent d'une vidéo du « commando des terrasses » sur laquelle on peut voir que Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser au Comptoir Voltaire, était très certainement accompagné de son frère aujourd'hui en fuite, Salah Abdeslam, et d'un troisième homme. 

21h00 : La Marseillaise reprise en chœur à Wembley
Ce soir, le public du match Angleterre-France a entonné La Marseillaise, tandis qu'un écran géant diffusait les paroles de l'hymne. Un moment émouvant, au sein du stade de Wembley paré de bleu, de blanc et de rouge.

Pour suivre le match en live, c'est ici.

20h27 : Dix chasseurs français frappent Raqqa, fief de Daesh
Selon le ministère de la Défense, dix chasseurs français frappent de nouveau Raqqa, l'un des fiefs de Daesh. Depuis les attentats de vendredi 13 novembre, la France a intensifié son effort de guerre contre l'organisation terroriste. 

>> A lire aussi: Raqqa, «la vitrine» de Daesh où les habitants vivent dans la terreur

20h18 : La police diffuse un appel à témoins pour identifier un des kamikazes
La police a indiqué sur Twitter qu’elle cherchait à identifier l’auteur d’un des attentats du 13 novembre. Celui-ci était présent aux abords du Stade de France, où il a actionné sa ceinture d’explosif. Un passeport syrien avait été retrouvé sur les lieux, mais il pourrait s’agir d’une fausse piste élaborée par Daesh.

19h44: Les Anonymous affirment avoir piraté Daesh
Le groupe de piratage informatique des Anonymous a affirmé ce mardi avoir saboté plus de 5.500 comptes Twitter liés au groupe Daesh après sa déclaration de guerre aux jihadistes.


Attentats à Paris: Anonymous menace Daesh d'une... par 20Minutes

Les Anonymous ont fait cette annonce dans un tweet au lendemain du lancement de la campagne #OpParis, destinée à cibler les sites et comptes sur les réseaux sociaux liés l'organisation. « Plus de 5.500 comptes de l'EI sont désormais sabotés», affirme le message. 

19h30: Allemagne-Pays-Bas annulé «pour raisons de sécurité»
Selon une source policière, le match Allemagne-Pays-Bas qui devait avoir lieu à Hanovre est annulé «pour raisons de sécurité». Il s'agirait d'une menace d'explosion.

Les spectateurs présents dans le stade, qui s'apprêtaient à rendre hommage aux victimes des attaques de vendredi, quittaient massivement l'enceinte en début de soirée, a constaté un journaliste de l'AFP.

19h20: Les personnes arrêtées en Allemagne ont été relachées
Sept personnes, interpellées mardi en Allemagne près d'Aix-la-Chapelle dans le cadre de la traque de Salah Abdeslam, ont été toutes libérées en l'absence d'éléments à charge. «Nous pouvons établir que nous n'avons aucun élement montrant que ces personnes ont un lien avec les attentats», a déclaré en début de soirée un porte-parole de la police locale.

18h15 : Le passeport syrien retrouvé après les attentats pourrait être « une manœuvre »
Le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière a assuré mardi disposer « d’indications » laissant penser que le passeport syrien retrouvé sur le lieu des attentats de Paris est une « manœuvre » et une fausse piste orchestrée par Daesh.
Selon le ministre allemand, « un autre passeport avec le même nom et [appartenant à une autre] personne est apparu en Serbie. […] Il reste donc à déterminer s’il s’agit d’un réfugié envoyé par EI (…) ou bien s’il ne s’agit pas plutôt d’une manœuvre d’échecs, rusée de la part de EI qui a orchestré cette piste pour inquiéter les gens », a dit Thomas de Maizière.

Par ailleurs, l’identité figurant sur le passeport pourrait correspondre à celle d’un soldat de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois, a appris mardi l’AFP de source proche de l’enquête en France.

18h56 : Un autre suspect est recherché par la police
Selon nos sources, un autre suspect est recherché par la police. Il est soupçonné d’avoir participé avec les frères Abdeslam à la fusillade contre les terrasses du XIe arrondissement.

>> A lire: Attentats de Paris: Un second suspecté recherché


Attentats à Paris: Un deuxième homme recherché par 20Minutes

18h30: D'après un sondage du Parisien, «les Français n'ont pas peur»
57% des personnes interrogées par Le Parisien dans le cadre d’un sondage disent éprouver de la colère. Vient ensuite la peine pour 40% des sondés, puis la solidarité pour 31% d’entre eux. Autre résultat marquant : seules 13% des personnes interrogées éprouvent de la peur. 
Les Français interrogés approuvent aujourd’hui l’intensification des frappes militaires contre les jihadistes de Daech en Syrie : 81% d’entre eux sont pour. Ils sont même 62% à être favorables à ce que le pays participe à une opération militaire au sol contre l’organisation Daesh.   

18h26: Tous les blessés des attentats identifiés
Tous les blessés des attentats soignés dans les hôpitaux civils ou militaires ont été identifiés, a-t-on appris de sources concordantes. Selon le dernier bilan annoncé mardi par la ministre de la Santé Marisol Touraine, 221 victimes sont encore hospitalisées dans les hôpitaux de Paris ou de la petite couronne et 57 sont en réanimation. 

D'après les seuls hôpitaux de l'AP-HP, le pronostic vital reste engagé pour «au moins trois personnes», a-t-elle précisé devant les sénateurs. Les attentats ont fait en tout 352 blessés. La Garde des Sceaux a pour sa part précisé que 117 personnes, parmi les 129 décédées, ont été identifiées.

18h22: Marisol Touraine annonce la gratuité des soins pour les victimes de terrorisme
Outre la gratuité des soins, les victimes du terrorisme pourront également profiter de procédures de prise en charge simplifiées. La ministre souhaite également «supprimer toutes ces lourdeurs administratives» pour exonérer les victimes «de toute participation financière» et permettre un «assouplissement des conditions d'attribution des indemnités journalières auprès de leur caisse habituelle d'assurance maladie».

Un numéro unique permettra aussi aux victimes d'actes terroristes d'obtenir « dès aujourd'hui » des informations de l'assurance maladie sur leur situation personnelle : 0 811 365 364 (ouvert du lundi au vendredi de 8H00 à 17H00).

 

17h53: Un conducteur suspect arrêté en Belgique
Une opération de grande ampleur a été menée cette après-midi sur la zone frontalière autour de Quiévrain et Quiévrechain. Elle visait à neutraliser un véhicule suspect qui avait forcé un barrage, a indiqué une source policière belge, confirmant une information de la RTBF. Une personne a été arrêtée. On ne connaît pas son identité mais il ne s'agit pas de Salah Abdeslam.


Les deux frères Abdeslam étaient jusqu'à une période récente les gérants d'une société dont le siège social se trouve dans la commune de Quiévrain. Ce fait n'a pas été commenté par la police belge.

17h30: La coordination des efforts de guerre s'organise entre la Russie et la France

Le président russe a ordonné mardi à ses navires de guerre déployés en mer Méditerranée d'entrer en «contact direct» avec le porte-avions Charles-de-Gaulle et de «coopérer avec les alliés» français.

Vladimir Poutine s'est par ailleurs entretenu par téléphone avec François Hollande. Les deux chefs d'Etat se sont mis d'accord pour une « coordination plus étroite » de leurs agences de renseignement sur le conflit syrien, a indiqué le Kremlin. Une rencontre est prévue entre eux le 26 novembre prochain.

17h18: La Gare de Lyon en partie évacuée
Selon Le Parisien, le hall 2 de la gare a été évacué vers 16h30. L'opération ferait suite à un colis suspect.

17h15: L'opération à Boulogne n'aurait pas de lien avec les attentats
D'après nos informations, l'opération en cours à Boulogne-sur-Mer n'aurait pas de lien avec les attentats de Paris.

>>A lire aussi: Attentats de Paris: La préfecture dément que des tirs ont eu lieu à Boulogne-sur-Mer

17h05: La Tour Eiffel rouvrira à 18h 
Fermée à nouveau ce mardi en raison de problèmes d'organisation dans le dispositif de sécurité, la Tour Eiffel rouvrira vers 18h, et brillera comme lundi aux couleurs du drapeau français.

16h55: Le frère de Salah Abdeslam lui «conseille de se rendre»
Dans un entretien accordé à BFMTV, Mohamed Abdeslam, frère de Salah, lui demande de se rendre. « Evidemment je lui conseille se rendre à la police », a-t-il affirmé  devant la caméra, expliquant que se serait « Le mieux [...] afin que la justice puisse faire toute la lumière sur cette histoire ». Il a également rappelé que son frère est pour l'instant « présumé innocent ».

Mohamed Abdeslam se dit « choqué » et a répété à nouveau qu'en aucun cas, il ne savait que «[sa] famille étaient impliquée dans cette tragédie».

16h48 : Dans la planque supposée de Salah Abdeslam
Paris Match a pu se rendre dans les deux chambres de l’appart-hôtel d’Alfortville, dans le Val-de-Marne, où Salah Abdeslam (suspect toujours recherché dans l’enquête sur les attentats de Paris), aurait pu séjourner. Selon le journal, « il est manifeste que les enquêteurs sont déjà passés, mais aucun scellé ne barre l’entrée ».

De la poudre noire montre que des prélèvements d’empreintes ont été effectués. Des seringues ont été perquisitionnées par les enquêteurs, selon Le Point. Leur analyse devrait déterminer si elles ont permis de confectionner les ceintures explosives ou servi à des injections hypodermiques. Aucune trace d’effet personnel dans les chambres, hormis « un carton de pizza, des restes de madeleines à moitié mangées et des capsules de sérum physiologique ».

Selon plusieurs sources citées par l’AFP, les perquisitions menées dans ces chambres « n’ont rien de donné de probant ». Une autre « planque » présumée a été repérée dans un appartement de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

16h: François Hollande intervient à a Conférence générale de l'Unesco
Le président de la République intervient actuellement à l'Unesco, à l'occasion du 70e anniversaire de l'organisation. Ce forum, prévu de longue date, est désormais dédié aux victimes des attaques terroristes du13 novembre.

François Hollande a affirmé sa détermination à ne pas céder à la peur après les attentats de Paris, expliquant qu'« On ne lutte pas contre le terrorisme en se cachant, en se mettant entre parenthèses. » « Nous ne renoncerons à rien. Paris demeurera la ville des théâtres, du cinéma, des musées », a ajouté le Chef de l'Etat.

Pour suivre le discours de François Hollande, c'est ici.

15h59: 117 personnes décédées ont été identifiées

Cent dix-sept personnes, parmi les 129 décédées lors des attentats du 13 novembre à Paris, ont été identifiées, a annoncé la Garde des Sceaux Christiane Taubira mardi à l'Assemblée nationale.

15h55: Selon L'Obs, le 18 eme arrondissement était lui aussi visé par les terroristes

Dans son communiqué de revendication des attentats de vendredi, Daesh parlait du 18e arrondissement. Or, il ne s'est rien passé là bas. Mais la découverte de la voiture de Salah Abdeslam semble confirmer l'hypothèse d'un attentat avorté, comme le souligne L'Obs.

 

15h52: Vous voulez être brieffé sur les mesures annoncées par Hollande ? Regarder notre vidéo


Quelle sont les mesures sécuritaires proposées... par 20Minutes

15h48: 20 minutes a interviewé Mamie Danielle

«Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment, et nous nous battrons contre les 10.000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah», avait déclaré à  BFMTV, Danielle. Des propos qui ont été fortement relayés sur les réseaux sociaux. Un de nos journalistes l'a retrouvée.

15h43: L'humour, un art difficile à manier en période de drame

Devoir tenir une chronique humoristique le lendemain d'un attentat... Un exploit. Certains s'y sont essayés. Notre journaliste vous explique comment ici.

15h41: Des bombardiers stratégiques russes ont bombardé pour la première fois des positions de Daesh en Syrie

Des bombardiers stratégiques russes ont pour la première fois bombardé des positions de l'organisation État islamique (EI) en Syrie, où Moscou mène depuis le 30 septembre une campagne de frappes aériennes, a annoncé mardi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

15h34: Selon un médecin, on aurait pu sauver plus de victimes

Bouleversé, Michel Bonnot, médecin anesthésiste-réanimateur témoigne sur RTL. Il habite juste au-dessus du restaurant Casa Nostra dans le 11e arrondissement. Il est intervenu tout de suite pour porter secours aux victimes.  Il déplore que les pompiers ne soient pas formés à la prise en charge de personnes qui ont des blessures de guerre, comme celles de vendredi dernier. «Rue Fontaine au Roi, nos secours n'étaient pas totalement à la hauteur, on aurait pu faire mieux, il faut avoir une certaine humilité pour l'accepter», déclare-t-il. 

15h22: A l'Assemblée, Manuel Valls est chahuté par la droite

L'information est relayée sur Twitter par plusieurs journalistes politique.

 

 

 

15h18: Tout écart à la charte de laïcité «sera sanctionné», affirme la direction de la RATP

Elisabeth Borne, PDG de la RATP, a assuré mardi que si des écarts à la charte de laïcité de l'entreprise devaient être constatés, ils seraient «sanctionnés», en réponse à des inquiétudes émises sur des comportements religieux dans des dépôts de bus.

«Il faut faire très attention à tous les amalgames qu'on peut entendre», a d'abord répondu la patronne de la RATP, rappelant que l'entreprise était «un des premiers employeurs d'Ile-de-France» et qu'«elle recrute à l'image des quartiers qu'elle dessert».

15h12: Selon France Info, il y aurait en fait eu cinq arrestations à Aix-La-Chapelle

Deux femmes et un homme auraient d'abord été arrêtées près d'Aix-La-Chapelle, à la frontière avec la Belgique et les pays-Bas, puis deux autres personnes. «Il est bien sûr trop tôt pour dire quoi que ce soit sur ces différents individus. Nous vérifions si ce lien supposé (avec Paris) confirme des indications que nous avons reçues ou s'il s'évapore», a dit à la chaîne allemande d'information en continu NTV un porte-parole de la police régionale après les interpellations à Alsdorf.

Selon lui, l'opération policière qui a eu lieu à la sortie d'un centre de demandeurs d'emploi a été décidé après des informations reçues selon lesquelles «pouvait se trouver à Alsdorf une personne ayant peut-être des liens avec les attentats de Paris».

14h59: La mutuelle des étudiants a mis en place une cellule psychologique.

Une ligne téléphonique d’assistance psychologique dédiée aux étudiants est joignable au 05.49.34.88.01 (7j/7 – 24h/24).

Une prise en charge psychologique gratuite ouverte au point d’accueil du 7 rue Danton, dans le 6 eme arrondissement de Paris.

14h47: Le djihadiste français Fabien Clain a enregistré la revendication des attentats du 13 novembre

Le texte de revendication des attentats du 13 novembre, au nom du groupe Etat islamique, a été lu dans un enregistrement diffusé sur internet par le djihadiste français Fabien Clain, ont indiqué mardi à l'AFP des sources proches de l'enquête.

Fabien Clain, 35 ans, proche de Mohamed Merah, est un vétéran toulousain des filières islamistes radicales françaises, condamné en juillet 2009 à cinq ans de prison, au terme desquelles il est parti en Syrie.

14h43: Selon Francetvinfo, Le Point se serait trompé de chambres dans l'hôtel

D'après le site, la vidéo du Point censée montrer l'intérieur des deux chambres réservées par Salah Abdeslam à Alfortville (Val-de-Marne) n'est pas exacte. Les journalistes se seraient trompés de chambres. Celle occuppée par l'équipe de terroristes seraient vides.

14h33: L'opposition votera la prolongation de l'état d'urgence à l'Assemblée

Le président des députés Les Républicains, Christian Jacob, a annoncé mardi que son groupe allait «a priori» voter la prolongation de l'état d'urgence cette semaine à l'Assemblée, et le groupe UDI fera de même.

14h25: La Tour Eiffel ferùée pour des raisons de sécurité

La Tour Eiffel a de nouveau fermé ses portes au public mardi en raison de problèmes d'organisation dans le dispositif de sécurité, a indiqué la société d'exploitation (SETE) du monument parisien dans un communiqué..

14h23: Pastore, choqué par la mort de deux amis

Le footballeur argentin du PSG, Javier Pastore, a confié qu'il était «choqué» par les attentats survenus vendredi à Paris et que deux de ses amis étaient morts au Bataclan.

«Deux de mes amis étaient (au Bataclan), ils avaient un restaurant à 300 mètres de chez moi. Ils étaient au concert et malheureusement, ils sont morts», a déclaré le joueur à une chaîne de télévision argentine.

14h18: Pour les commissaires, le syndicat de la magistrature est l'«allié (des) terrorismes»

Le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) s'en est vivement pris mardi au syndicat de la magistrature (SM), qui a critiqué l'Etat d'urgence, le qualifiant «d'allié (des) terrorismes».

«Nous assurons le syndicat de la magistrature et tous ses inféodés - dont l'inertie et le dogmatisme fou n'ont pas peu contribué à conduire notre pays dans l'impasse où il se trouve - de notre plus profond mépris», écrit le SCPN dans un communiqué. «Ils sont les alliés objectifs de tous les terrorismes».

En cause, le communiqué du SM, classé à gauche, qui a mis en garde lundi contre la «suspension -même temporaire- de l'Etat de droit», exprimant son «inquiétude» après l'instauration de l'état d'urgence, après les attentats jihadistes en France.

14h03: Vidéo: Qui sont les terroristes?


Attentats à Paris: Qui sont les terroristes? par 20Minutes

14h00: Voiture, seringues et nitrate d’ammonium... Le point sur les derniers indices

>> A lire: Le point sur les indices trouvés dans les dernières heures pourraient grandement faire avancer l'enquête sur les attentats de vendredi soir.

13h53: Deux femmes et un homme arrêtés en Allemagne à Aix-la-Chapelle, près de la frontière belge

Dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi à Paris, deux femmes et un homme ont été arrêtés en Allemagne près de la frontière belge, à Aix-la-Chapelle, rapporte le quotidien allemand Bild. 

13h48: François Hollande a rencontré le Premier ministre du Qatar

Le président a reçu ce mardi Cheikh Abdallah bin Nasser bin Khalifa Al-Thani, Premier ministre et ministre de l’intérieur du Qatar, annonce l'Elysée par un communiqué. 

François Hollande lui a fait part de sa «détermination à lutter contre le terrorisme djihadiste sur tous les plans - militaire, politique, policier et financier - et lui a présenté les mesures qui ont été décidées à la suite des attentats de vendredi», précise l'Elysée. Le Cheikh (...) l'a assuré du plein soutien du Qatar et de sa détermination à renforcer encore notre intense coopération bilatérale dans le domaine de la sécurité, qui est l’objet de son déplacement à Paris».

13h40: Vue de l'hôtel à Alfortville où Salah Abdeslam a loué deux chambres

Deux chambres ont été louées dans l'Appart city d'Alfortville au nom de Salah Abdeslam, soupçonné d'avoir participé aux attaques et activement recherché depuis le drame. 

13h36: Le secrétaire d'Etat américain John Kerry reçu par Laurent Fabius

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a reçu ce matin au Quai d'Orsay son son américain John Kerry. «Leur entretien a porté sur les moyens d'intensifier notre coopération en matière de lutte contre le terrorisme, notamment en Libye, et l'action de la communauté internationale contre Daesh en Syrie et en Irak», a annoncé le porte-parole ce mardi midi.

13h30: La Clio suspecte retrouvée à Paris a bien été louée par Salah Abdeslam

La voiture retrouvée mardi matin à Paris et qui pourrait avoir servi à la préparation des attentats de vendredi soir a été bien été louée par Salah Abdeslam, a appris l'AFP de sources policières. 

13h20: La voix d'un djihadiste français identifié sur le message de revendication de Daesh
Le Figaro, citant des sources policières, annonce que la voix du message de revendication de Daesh a été identifiée: elle appartient à un djihadiste français, Fabien Clain. Il s'agit d'un Toulousain d'origine réunionnaise, connu pour ses liens avec Merah. Il serait aussi derrière l'attentat déjoué de Villejuif.

13h01: La Une des Inrocks mercredi

12h55: «Pas question» d'annuler l'Euro-2016 selon Patrick Kanner

Le ministre des Sports, Patrick Kanner, a exclu mardi de renoncer à organiser l'Euro-2016 de football en France lors d'une visite au Stade de France.

«En aucun cas le sport ne peut être arrêté par le terrorisme», a déclaré à la presse le ministre de la Jeunesse et des Sports.

>> Toutes les déclarations du ministre Patrick Kanner sur l'Euro par ici

12h46: Certains salariés de la RATP refusent de serrer la main de leurs collègues femmes, selon un syndicaliste

Après la polémique sur les salariés fichés S au sein de la régie de transport, le secrétaire Général de la CFDT à la RATP lève le voile sur certains comportements douteux dans l'entreprise dans Europe 1 Midi.

12h34: La Une de Télérama ce mercredi

12h18:Une intervention de police dans le 18 ème arrondissement

Selon Le Parisien, les policiers auraient fouillé un magasin d'informatique près du boulevard Ornano où a été retrouvée la Clio noire qui aurait servi aux attentats.

12h08: L'Assemblée revoit totalement son agenda après les attentats

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone a annoncé mardi que l'ordre du jour des travaux de la chambre basse serait entièrement revu mercredi pour «les dix jours qui viennent», à la lueur des modifications législatives annoncées par l'exécutif après les attentats.

12h07: Les matches de Ligue 1 et Ligue 2 seront maintenus ce week-end

Les matches de football la 14e journée de Ligue 1 et de la 15e journée de Ligue 2 «sont maintenus» ce week-end, a confirmé mardi à l'AFP le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard.

12h02: L'affaire des salariés fichés S de la Ratp fait réagir les politiques sur Twitter

11h49: Bruxelles comprend la «priorité» donnée par la France «à la sécurité»

La Commission européenne s'est montrée mardi compréhensive face à la situation de la France, qui prévoit de ne plus tenir ses engagements budgétaires face à l'augmentation des dépenses de sécurité.

«Les règles du pacte de stabilité n'empêchent pas les Etats de définir leurs priorités. Nous comprenons ce qu'est la priorité à la sécurité», a dit mardi Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques lors d'une conférence de presse, où il a rappelé que les règles budgétaires ne sont «ni rigides, ni stupides».

11h47: Un appel à la prière le vendredi à 14h devant la mosquée de Paris «contre le terrorisme»

La grande mosquée de Paris a appelé mardi «tous les citoyens de confession musulmane et leurs amis» à venir exprimer vendredi à 14h «leur profond attachement à Paris, à sa diversité et aux valeurs de la République» devant ce lieu de culte symbole de l'islam en France.

«Non au terrorisme et à l'amalgame», est-il écrit dans un communiqué.

11h34: Une photo de la voiture qui serait liée à la préparation des attentats

Selon Europe 1, elle aurait été louée par Salah Abdeslam.

11h39: De nombreux salariés fichés S à la RATP ?

L'information émane du Parisien. L'entreprise réagit à la polémique.

11h28: Sarkozy n'est pas opposé à la révision constitutionnelle

Le président des Républicains n'est «pas opposé» par principe à la révision constitutionnelle voulue par François Hollande mais attend de voir son «contenu», ont déclaré mardi à l'AFP plusieurs sources LR.

L'ancien chef de l'Etat «se veut prudent» et «attend de voir le contenu de la réforme» annoncée par le président Hollande lundi au Congrès de Versailles, a-t-on indiqué. Nicolas Sarkozy «fera éventuellement des propositions pour élargir le champ de cette réforme», a-t-on ajouté.

11h24: Le passeport retrouvé pourrait être celui d'un soldat syrien tué

L'identité figurant sur un passeport syrien retrouvé près d'un kamikaze du Stade de France pourrait correspondre à celle d'un soldat de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois, a appris mardi l'AFP de source proche de l'enquête. Ce passeport est au nom d'Ahmad al Mohammad, né le 10 septembre 1990 à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Tous les éléments correspondraient à un soldat des troupes loyales à Bachar el-Assad.

Restent deux hypothèses, selon cette source qui n'en tire aucune conclusion: ce passeport a été récupéré ou il s'agit d'un document fabriqué à partir d'une véritable identité.

11h23: Une seule adresse pour retouver tous les articles de 20 minutes sur les attentats

Vous pouvez consulter notre dossier ici.

11h20: Une fausse rumeur d’attentats en préparation à Toulouse

C'est notre journaliste qui le raconte ici.

11h12: Des seringues dans la chambre de Salah Abdeslam

Le Point.fr publie une vidéo des deux chambres d'hôtel louées à Alfortville (Val-de-Marne) par le terroriste. Des seringues, des aiguilles courtes et des fils d'intubation éparpillés y ont été retrouvés. Les terroristes étaient-ils drogués ou ces ces outils médicaux ont-ils permis de confectionner les ceintures explosives? interroge le journal.


Exclusivité Le Point.fr - Attentats de Paris... par LePoint

11h06: Fleur Pellerin appelle les Français à aller en concerts

La ministre de la Culture en visite surprise au micro du Mouv'.


Attentats à Paris : Fleur Pellerin en visite... par 20Minutes

11h04: Gattaz appelle à «ne pas laisser partir à vau-l'eau les dépenses publiques»

Le président du Medef a estimé mardi qu'il ne fallait «pas laisser partir à vau-l'eau les dépenses publiques», alors que l'exécutif a averti que les engagements européens de Paris seraient dépassés en raison des dépenses engagées pour renforcer la sécurité en France.

«Il est sans doute nécessaire de renforcer les mesures de sécurité et de prévention», a déclaré Pierre Gattaz lors de sa conférence de presse mensuelle. «Mais il faut absolument continuer l'optimisation de la sphère publique. On ne peut pas laisser partir à vau-l'eau les dépenses publiques», a-t-il ajouté.

11h03: L'examen du projet de loi Santé à l'Assemblée est repoussé à jeudi

L'examen en nouvelle lecture du projet de loi sur la Santé a été repoussé à jeudi par respect pour les professionnels de santé après les attentats, à la demande des Républicains, a-t-on appris de sources parlementaires.

10h59: Selon Kerry,  la tenue de la COP21 est salutaire

Selon le secrétaire d'Etat américain John Kerry, la tenue de la COP21 montrera que «personne ne peut interrompre les affaires de la communauté internationale».

10h54: La France a demandé l'assistance militaire à l'étranger des autres Etats de l'UE

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a demandé mardi aux pays de l'UE «une participation militaire accrue» sur certains théâtres d'opérations extérieurs et demandé leur «appui» à la France dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

10h47:Une voiture pouvant être liée à la préparation des attentats retrouvée dans le 18 eme arrondissement

Une voiture, qui pourrait avoir servi à la préparation des attentats de vendredi soir, a été retrouvée mardi matin à Paris, a appris l'AFP de sources policières. «Une Clio noire, retrouvée place Albert Kahn dans le 18e arrondissement de Paris, pourrait avoir servi à la préparation des attentats», ont expliqué des sources policières. «Cette voiture a été aperçue sur l'autoroute A1, dans le cadre de ce qui pourrait être des liaisons préparatoires entre Paris et la Belgique», a précisé l'une d'entre elles.

 

«Toutefois, seule l'analyse de la voiture par la police scientifique pourra déterminer son implication», a nuancé une autre source policière. Les opérations de vérification de déminage, visant à déterminer si le véhicule était piégé, sont terminées, selon une source policière. Un périmètre de sécurité a été mis en place aux abords de la place, a constaté un journaliste de l'AFP.

10h47: La Une de Charlie Hebdo mercredi

10h42: Ségolène Royal est favorable aux portiques dans les gares

La ministre de tutelle des Transports, Ségolène Royal, s'est dite favorable mardi à l'introduction de portiques de sécurité dans les gares pour contrôler l'accès aux trains, qui ne seraient pas réservés aux liaisons internationales.

«J'ai demandé à la SNCF d'examiner cette action à mettre rapidement en place, qu'il y ait le même type de contrôles que pour l'accès aux avions», avec par exemple des portiques de sécurité, a-t-elle déclaré sur iTÉLÉ.

 

10h31: Intervention policière boulevard Ornano dans le 18 eme arrondissement

Selon France 3 Paris, le quartier est bouclé et un camion de déminage serait arrivé sur place.

10h05: Selon un otage, les terroristes du Bataclan voulaient joindre BFMTV et iTélé

Dans La Provence, Sébastien qui a été otage des djihadistes dans la salle de concert, raconte que les terroristes cherchaient à médiatiser leurs actions, tout comme Amédy Coulibaly qui avait appelé BFMTV. «Ils nous ont demandé d’appeler BFM, iTélé. Ils voulaient parler à des journalistes. Mais on a eu personne».

9h42: «Ils ont des pistolets, ils peuvent nous tirer dessus papa»

Un dialogue émouvant entre un petit garçon et son père diffusé dans Le petit journal devient viral.

9h22: La Une de l'Equipe ce mardi

9h13: Une nouvelle photo de Salah Abdeslam

8h54: Un des otages du Bataclan raconte ses 2h30 avec les terroristes

Sébastien, qui assistait vendredi 13 novembre au concert de rock au Bataclan, témoigne sur RTL. Il est resté 2h30 avec les terroristes avec lesquels il a discuté. Il raconte ses échanges surréalistes avec ces hommes, dans un contexte de tension absolue. «A tout moment, une parole déplacée peut provoquer la mort», explique-t-il. «Ils ont trouvé un idéal mortuaire», explique-t-il. «J'ai l'impression d'être né une deuxième fois», conclue-t-il.

8h21: Pour Juppé, la droite a «sans doute eu tort de supprimer une dizaine de milliers» de postes avant 2012

Commentant, sur RMC et BFMTV, les annonces de François Hollande de lundi devant le Congrès, M. Juppé a déclaré: "l'essentiel, c'est d'une part la volonté politique" et "deuxièmement, les moyens, en particulier les moyens humains. C'est une bonne chose que de recruter 8.500 fonctionnaires dans la police, la gendarmerie, l'administration pénitentiaire, la Justice. Nous avions sans doute eu tort, avant 2012, d'en supprimer une dizaine de milliers".

8h47: Valls «souhaite» que la réforme de la Constitution passe par le Congrès et pas par référendum

L'exécutif souhaite que l'inscription de l'état d'urgence dans la Constitution, annoncé par François Hollande à la suite des attentats de Paris, passe par le Congrès, et donc pas par l'autre option d'un référendum, a indiqué mardi Manuel Valls.

«Je fais confiance à l'opposition pour agir avec esprit de responsabilité et nous souhaitons nous que la réforme de la Constitution se fasse par la voie du Congrès», a déclaré le Premier ministre sur France Inter, disant ne pas pouvoir «penser un seul instant, qu'après les évènements que nous avons connu, des logiques politiciennes l'emportent».

8h35: Les stars de Hunger Games rendent hommage aux victimes des attentats de Paris

Les vedettes de la série de films à succès Hunger Games ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris en arborant des rubans tricolores lors de la première du film à Los Angeles lundi.

Jennifer Lawrence, qui incarne Katniss Everdeen, l'héroïne de la saga post-apocalyptique, ainsi que Liam Hemsworth et Josh Hutcherson, portaient un ruban bleu blanc rouge à la boutonnière.

8h31: Valls promet des moyens «comme jamais cela n'a été fait» pour la police et la gendarmerie

«Nous devons donner tous les moyens, comme cela n'a jamais été fait dans notre pays, à la police, à la gendarmerie ainsi qu'aux services de renseignement», a déclaré le Premier ministre sur France Inter.

Les engagements budgétaires européens de la France, a-t-il poursuivi, «seront forcément dépassés puisque ces moyens (...) ne se feront pas au détriment des autres budgets. Nous devons l'assumer et l'Europe doit le comprendre».

8h20: Pour Bruno Le Maire, Hollande n'a pas réagi assez vite face à la menace terroriste

«Que de temps perdu par manque de courage», a indiqué ce mardi sur Europe 1 Bruno Le Maire, qui estime que les mesures annoncées par le gouvernement vont dans le bon sens.

 

8h14: Le ministre de l'Intérieur détaille aussi les nouveaux moyens accordés à la sécurité

8h10: 128 nouvelles perquisions cette nuit

Le ministre de l'Intérieur l'a annoncé sur France Info. Dans la nuit de lundi à mardi, les policiers ont encore fouillé des domiciles à la recherche de caches d'armes et d'informations sur la mouvance islamiste dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats de Paris. Dix personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, a précisé à l'AFP l'entourage du ministre.


 

8h02: Un dessin qui montre le sentiment d'insécurité de certains enfants

7h55: La propriétaire de la planque de Bobigny trouvait ses locataires «sympas, corrects»

Selon Europe 1, l’un des membres du commando, Brahim Abdeslam, a loué un pavillon à Bobigny, en Seine-Saint-Denis quelques jours avant les attentats. «Ils n’ont rien laissé paraître, c’était des gens sympas, corrects, bien habillés, ils n’avaient pas de barbes, pas de djellabas», raconte la propriétaire.


La propriétaire de la planque louée à Bobigny... par Europe1fr

7h43: Les visages des victimes dévoilés dans de nombreux médias

7h22: Un septième kamikaze aurait identifié par les enquêteurs selon RTL

Le dernier terroriste ayant participé à la tuerie du Bataclan aurait été identifié, selon la radio. Il s'agirait d'un Français dont le nom n'a pas été révélé encore. Il aurait été formellement reconnu sur la photo par la DGSI et aurait été fiché pour sa radicalisation.