Attentats à Paris: Hôteliers et restaurateurs face aux annulations «conséquentes» de réservations

TOURISME Selon le responsable d'un syndicat hôtelier, «c'est 50% de chiffre d'affaires en moins qui va être enregistré pour le mois de novembre»...

M.C. avec AFP

— 

Cafés et hôtels sur l'île Saint-Louis à Paris (illustration).
Cafés et hôtels sur l'île Saint-Louis à Paris (illustration). — Chris Warren/SUPERSTOCK/SIPA

«Depuis samedi, il y a une vague d'annulations conséquente dans l'ensemble du secteur de l'hôtellerie et qui concerne les deux ou trois mois à venir», estime Didier Le Calvez, PDG du palace Le Bristol dans le centre de Paris. Après les attentats qui ont endeuillé la capitale vendredi soir, faisant au moins 129 morts, les professionnels du tourisme redoutent que les clients ne viennent plus.

>> Suivre les événements notables en direct

Si les compagnies aériennes, à l'image d'Air France, ont maintenu inchangés l'ensemble de leurs programmes de vols lundi, hôteliers et restaurateurs font état d'une inquiétude certaine de leurs clients, enregistrant des annulations «conséquentes», qui laissent présager de «prochains mois difficiles» dans ce secteur. Selon le président de l'Umih Prestige, branche du syndicat hôtelier qui regroupe les établissements très haut de gamme, «c'est 50% de chiffre d'affaires en moins qui va être enregistré pour le mois de novembre pour l'hôtellerie».

>> A lire aussi: La plupart des concerts annulés, les musées ouvrent leurs portes

Le Revenu par chambre disponible «a reculé de 28,5% dimanche»

Selon le cabinet MKG, «le taux d'occupation a accusé une dégringolade de 20,8 et 23,1 points les nuits de samedi et dimanche. Le Revenu par chambre disponible (RevPAR) (indicateur clé du secteur) a reculé de 21,1% samedi et de 28,5% dimanche».

Pour tenter de les soutenir, la banque publique d'investissement Bpifrance a annoncé qu'elle suspendrait pour six mois les échéances de paiement des crédits des hôteliers parisiens et de la petite couronne, en prévision d'une baisse de leur activité, tandis le syndicat de l'hôtellerie mettra en place un fonds de soutien aux victimes. Le guide gastronomique Fooding a lui relayé l'appel de restaurateurs, cafetiers et brasseurs français de sortir dans les cafés mardi soir en lançant le slogan #tousaubistrot sur les réseaux sociaux.