Attentats à Paris: L'alerte au virus «On est tous Paris» est un canular

INTERNET Une fausse alerte circule par mail, SMS ou par copié-collé sur les réseaux sociaux…

20 Minutes avec agence

— 

Paris: Scènes de panique après une fausse alerte
Paris: Scènes de panique après une fausse alerte — 20 minutes - Slideshow

La liste des rumeurs et autres fakes, créés de toutes pièces et circulant à vitesse grand « V » sur le Web après les attentats du 13 novembre est déjà longue. Et en ce lundi, un autre « hoax » est diffusé cette fois via SMS, par mail ou copier-coller sur Facebook et Twitter. Le message en question est le suivant:

 

 

>> A lire ici : Attentats à Paris : Pétards, canulars et rumeurs… Que risquent ceux qui entretiennent la psychose ?

Fausses sources et fautes d’orthographe

Il s’agit pourtant d’un faux avertissement. En aucun cas cette information n’a été « confirmée » par Europe 1. Il n’en existe aucune trace sur le site Internet de la radio, ni sur ses comptes Facebook ou Twitter.

Le message assure aussi citer le « service de cyber criminalité du ministère francais de la Défense ». Mais ce fameux « service » n’existe pas, note Le Parisien qui a contacté le service de presse du ministère. Enfin, fautes d’orthographe, de typographie et de conjugaison finissent de prouver l’invraisemblance de cette alerte.

 

 

Un guide de bonne conduite a été édité par le gouvernement

Alors en quoi consiste ce « hoax » qui était déjà apparu à la suite des attentats du mois de janvier. Si selon le site Hoaxbuster, il n’est absolument pas possible d’installer un virus en enregistrant une image (jpeg, png, gif) sur votre disque dur, un tel mail peut, effectivement, cacher un « malware » (logiciel malveillant) pouvant polluer votre ordinateur. Toutefois, ce dernier ne peut « surgir » que si vous cliquez sur l’image, qu’est alors lancée une vidéo et qu’une fenêtre pop-up vous invite à cliquer sur « OK ».

A noter que pour tenter de contrecarrer ces fausses informations et éviter leur propagation, un guide de bonne conduite a été édité par le gouvernement : les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence.