Attentats à Paris: Imbroglio autour du passeport syrien retrouvé à coté du corps du kamikaze

ENQUÊTE La police serbe a arrêté un migrant en possession d'un passeport syrien portant le même nom que celui découvert à Paris...

W.M.

— 

La Une du magazine serbe "Blic", le 15 novembre 2015 à Belgrade, montrant le passeport syrien trouvé par la police sur les lieux d'une des attaques à Paris
La Une du magazine serbe "Blic", le 15 novembre 2015 à Belgrade, montrant le passeport syrien trouvé par la police sur les lieux d'une des attaques à Paris — ANDREJ ISAKOVIC AFP

Des sources du renseignement intérieur considéraient l’hypothèse comme une menace bien réelle. S’est-elle confirmée lors des attentats de Paris ? Un des kamikazes identifiés du Stade de France, près duquel un passeport syrien a été retrouvé, a été enregistré en Grèce en octobre dernier.

>> A lire aussi : Ce que l’on sait des auteurs des attentats à Paris

L’authenticité du passeport au nom d’Ahmad Al Mohammad, 25 ans et né en Syrie, « reste à vérifier », selon le parquet. Mais « il existe une concordance entre les empreintes papillaires du kamikaze et celles relevées lors d’un contrôle en Grèce en octobre 2015 », précise le parquet dans un communiqué. Autrement dit, vrai passeport ou faux passeport, le kamikaze s’est bien enregistré sur l’île grecque de Leros le 3 octobre, submergée de réfugiés depuis le printemps.

Demande d’asile en Serbie

L’information est sensible car elle pourrait entraîner un durcissement de l’accueil des migrants en provenance de Syrie. Le nom attribué au kamikaze est inconnu des services antiterroristes français.

Par ailleurs, la police serbe a arrêté un migrant en possession d'un passeport syrien portant le même nom que celui découvert à Paris. «Le document, qui contenait le même nom et les mêmes données mais une photographie différente, a été découvert samedi dans le centre d'accueil à Presevo et la personne qui le détenait a été retenue pour être interrogée», a indiqué le journal qui ne cite pas de source.

Le ministère serbe de l'Intérieur n'a pas dans un premier temps souhaité commenter cette information.

Faux passeports achetés chez le même faussaire?

Son nom est inconnu des services antiterroristes français. Les enquêteurs restent prudents sur les conclusions à tirer de cette découverte: Le passeport est-il authentique? Peut-il avoir été volé ou vendu?

Selon Blic, «il est fort probable que les deux hommes aient acheté, séparément, des faux passeports syriens, chez le même faussaire en Turquie».