Attentats à Paris: Des centaines de perquisitions dans les milieux islamistes, des arrestations et des saisies d'armes

ENQUETE A Toulouse, Bobigny, Grenoble, Jeumont... Les policiers étaient notamment à la recherche de caches d'armes...  

Delphine Bancaud

— 

Illustration police: des policiers en uniforme.
Illustration police: des policiers en uniforme. — WITT/SIPA

Après les attentats de vendredi à Paris, les policiers n’ont pas attendu pour frapper fort. Plusieurs centaines de perquisitions dans les milieux islamistes ont été menées dans différentes villes de France dans la nuit de dimanche à lundi, les policiers recherchant des armes et des informations sur les complicités dont ont bénéficié les terroristes. « Ces perquisitions ont eu lieu dans 19 départements. Aucun territoire de la République n’est négligé : 23 individus ont été interpellés, 31 armes saisies, des ordinateurs, des portables, des stupéfiants… », a détaillé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve ce lundi. Plusieurs de ces opérations, à savoir les 168 perquisitions administratives, ont pu être menées en raison des dispositions de l’Etat d’urgence. 20 Minutes fait le point sur ce que l’on sait pour le moment.

Bobigny (Seine-Saint-Denis) dimanche, tard dans la soirée

Selon BFMTV, cette perquisition serait en lien direct avec les attentats de Paris. Les résultats n’ont pas pour l’heure été communiqués. Elle n’aurait pas débouché sur des interpellations. Les policiers ont également interrogé des riverains, a ajouté un témoin.

A Toulouse (Haute-Garonne), dans la nuit de dimanche à lundi

Quatre personnes ont été placées en garde à vue, après une perquisition conduite par le RAID à la Reynerie, dans le quartier toulousain du Mirail, où a vécu l’e terroriste Mohamed Merah.

Cette opération de prévention s’inscrirait dans le cadre de la lutte antiterroriste et non pas dans celui de l’enquête sur les attentats de Paris. La perquisition a donné lieu à la saisie d’objets illicites, dont une arme de poing et du cannabis, de la fausse monnaie et de l’argent liquide conduisant à l’interpellation et au placement en garde à vue « de trois ou quatre personnes », a précisé une source au parquet de Toulouse.

Cette « perquisition administrative » a été menée sous la direction du préfet, en application de l’état d’urgence décrété au niveau national par François Hollande après les attentats à Paris vendredi soir, a-t-on précisé de même source.

>> A lire aussi : Toulouse : Interpellations et perquisitions cette nuit dans le quartier du Mirail

A Lyon (Rhône), un lance-roquette saisi et cinq interpellations

Cinq personnes ont été interpellées dans la nuit autour de Lyon et « un arsenal de guerre » dont un lance-roquettes a été découvert, selon une source proche du dossier. Treize perquisitions ont été menées au total en région lyonnaise et dans le secteur de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Chez une des cinq personnes interpellées, la police a découvert un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d’assaut kalachnikov, selon la même source.

>> A lire aussi : Lyon : Une cache d’armes découverte à Feyzin et cinq personnes interpellées dans le cadre d’une opération antiterroriste

A Grenoble (Isère) et dans son agglomération dans la nuit de dimanche à lundi

Selon Le Dauphiné, la police a effectué des perquisitions nocturnes dans l’agglomération de Grenoble. Elles ont notamment eu lieu dans les quartiers Teisseire et Mistral à Grenoble, puis à Echirolles, Fontaine, Saint-Martin-d’Hères. Elles ont abouti à des saisies d’armes et d’argent et au moins six interpellations.

>> A lire aussi : Opération antiterroriste : Des perquisitions et des armes saisies à Grenoble et sa proche banlieue

A Marseille (Bouches-du-Rhone), 200 policiers et gendarmes mobilisés

Des perquisitions ont eu lieu dans la cité phocéenne, a annoncé Bernard Cazeneuve lundi, sans indiquer si elles avaient donné lieu à des interpellations ou à la découverte d’armes. Selon La Provence, près de 200 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour ces opérations. Une quinzaine de personnes auraient été visées par ces perquisitions.

A Jeumont (Nord-Pas-de-Calais) dans la nuit de dimanche à lundi

Cette ville est située près de Maubeuge. Selon le quotidien local L’Observateur de la Sambre, une cinquantaine d’hommes des forces de l’ordre à bord d’une vingtaine de véhicules ont fait boucler un quartier pour fouiller un appartement. Sans doute dans le but de trouver des caches d’armes.