Attentats à Paris: Cazeneuve propose une dissolution des mosquées radicales... Perquisitions à Bobigny et à Toulouse...

LIVE Suivez la situation en direct après la série d'attentats à Paris survenue vendredi soir...

La rédaction de 20 Minutes

— 

Cliché de l'ECPAD d'un Rafale, un avion de chasse français qui participe à l'opération Chammal au Moyen Orient, le 9 octobre 2015.
Cliché de l'ECPAD d'un Rafale, un avion de chasse français qui participe à l'opération Chammal au Moyen Orient, le 9 octobre 2015. — AP/SIPA
  • Raqqa, le fief de Daesh en Syrie, a été massivement bombardé dimanche soir par des avions français
  • Le chef de l'Etat François Hollande souhaite que l’état d’urgence soit prolongé de trois mois
  • Trois frères seraient impliqués dans les attentats de vendredi soir à Paris. L’un d’eux, qui pourrait être en fuite, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Un deuxième est mort. La garde à vue du troisième a été prolongée.
  • Le bilan est de 132 morts. 103 personnes décédées ont été identifiées, a annoncé le Premier ministre Manuel Valls
  • L’étau se resserre autour d’Ismaël Omar Mostefaï, le terroriste kamikaze au Bataclan.
  • Une voiture des kamikazes a été retrouvée à Montreuil, avec des armes à bord
  • Le deuil national démarre ce dimanche pour trois jours
  • Le LIVE de ce dimanche après-midi est à retrouver ICI

7h25: Ce live est à présent terminé. Pour continuer à suivre l'actualité de la journée de lundi en direct, rendez-vous ici.

6h32: Des dizaines de milliers de fleurs polynésiennes en hommage aux victimes

Plusieurs dizaines de milliers de fleurs polynésiennes ont été déposées autour du monument aux morts de Papeete, dimanche après-midi (lundi matin à Paris), en hommage aux victimes des attentats de Paris. Ils étaient environ un millier de Polynésiens, selon la police, à composer une immense couronne de fleurs, estimée par les organisateurs à environ 1,5 kilomètre de long. Vêtus de bleu, de blanc ou de rouge, ils répondaient à l'initiative d'un collectif citoyen sur les réseaux sociaux.

6h03: Le dernier bilan des attaques, datant de dimanche après-midi, est de 132 morts

Le bilan humain des attentats est de 132 morts, après le décès de trois des 80 blessés admis en urgence absolue vendredi dans les hôpitaux parisiens. 42 sont toujours en service de réanimation dimanche après-midi, a annoncé l'Assistance-Publique Hôpitaux de Paris.

5h13: Les vidéos des mouvements de foule qui ont agité Paris dimanche

Retrouvez toutes les vidéos filmées par les chaînes de télévision françaises et étrangères par ici.

 

4h35: Au moins trois gardes à vue après la perquisition à Toulouse

Au moins trois personnes ont été placées en garde à vue, après une perquisition conduite dans le cadre de l'état d'urgence, dans la nuit de dimanche à lundi à la Reynerie, dans le quartier toulousain du Mirail, où a vécu l'islamiste Mohamed Merah.

Cette opération de prévention s'inscrirait dans le cadre de la lutte antiterroriste et non pas dans celui de l'enquête sur les attentats de Paris. La perquisition a donné lieu à la saisie d'objets illicites, dont une arme et du cannabis, conduisant à l'interpellation et au placement en garde à vue «de trois ou quatre personnes», a précisé une source au parquet de Toulouse.

4h16: Une minute de silence à midi

C'est ce lundi que le France entière observera une minute de silence, moins de trois jours après avoir connu les plus sanglants attentats de son histoire. François Hollande et Manuel Valls l'observeront depuis la Sorbonne, un «symbole de Paris, notre pays, la jeunesse, le savoir».

3h43: Les drapeaux américains en berne jusqu'à jeudi

Les drapeaux américains seront mis en berne à la Maison Blanche et sur d'autres bâtiments officiels à travers le pays et à l'étranger, et ce jusqu'au coucher du soleil jeudi, afin de rendre hommage aux victimes des attentats de Paris. La bannière étoilée sera mise en berne dans toutes les représentations des Etats-Unis à l'étranger.

3h36: Daesh change-t-il de stratégie pour imiter Al-Qaida?

Avec l'intensification d'attentats à l'étrangers plus meurtriers et mieux coordonnés, Daesh change-t-il de stratégie? Notre revue de la presse américaine est à lire ici.

 

2h50: Une opération du RAID serait en cours à Toulouse, dans le quartier du Mirail

Selon les informations de la Dépêche du Midi

2h41: Le Canada a bombardé des positions de Daesh en Irak

Les chasseurs canadiens ont mené dimanche des frappes contre une position du groupe Etat islamique en Irak, a annoncé le ministère de la Défense. Dans le cadre de leur engagement avec les forces de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, deux avions «F18 Hornets ont frappé une position de combat du groupe EI au Sud-Ouest de Haditha à l'aide de munitions à guidage de précision», précise-t-on.

Ces frappes interviennent alors qu'est née une polémique au Canada entre le nouveau gouvernement de Justin Trudeau, qui a promis le retrait des avions à très court terme, et l'opposition conservatrice qui demande au Premier ministre de revoir sa position après les attentats de Paris vendredi.

1h00: Perquisition effectuée à Bobigny

Une perquisition a été menée à Bobigny (Seine-Saint-Denis) tard dimanche soir, dans l'enquête sur les attentats de vendredi à Paris, a-t-on appris de sources proches de l'enquête. Les résultats et l'objet de cette perquisition n'ont pas été communiqués. Les policiers ont également interrogé des riverains, a ajouté un témoin.

0h45: Le Playstation Network et les communications cryptées pointées du doigt par les autorités

Vie privée vs lutte contre le terrormisme, c'est à lire ici.

23h30: Le joueur du PSG David Luiz «inquiet» de rentrer à Paris

"Je suis inquiet. Je veux être proche de ma petite amie et de mes amis restés en France. Malheureusement, je vais devoir faire avec cette situation, car je dois aller travailler", a-t-il déclaré alors qu'il était en déplacement avec l'équipe nationale du Brésil.

23h: François Hollande va parler au Parlement réuni en Congrès lundi à Versailles

>> Qu'est-ce que cela veut dire? Tout savoir sur cette assemblée extraordinaire devant laquelle François Hollande va parler

22h55: Bernard Cazeneuve propose une dissolution des mosquées radicales

Une disposition pour la dissolution des mosquées radicales sera étudiée prochainement en conseil des ministres, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. «L'état d'urgence, c'est la volonté, à travers la prorogation et la révision de la loi de 1955, de pouvoir de façon ferme et déterminée procéder à l'expulsion de ceux qui doivent être expulsés parce qu'ils prêchent la haine en France, qu'ils ont été engagés ou qu'on soupçonne l'engagement dans des actions à caractère terroriste», a déclaré le ministre sur France 2.

22h51: Cérémonie de receuillement à la Grande Synagogue de Paris 

Ce dimanche soir, une cérémonie de recueillement a été organisée à la Grande Synagogue de la Victoire à Paris. Un message du président du Consistoire Joël Mergui a été lu: «Permettez-moi de vous dire (...) que malgré la douleur immense de la perte d’hommes et de femmes - qui n’avaient pour seul tort que de vivre dans un monde libre - , je sais, que la France et les Français ne baisseront pas les bras devant le péril barbare qui menace notre art de vivre dans la paix et dans le foisonnement de notre diversité».

22h45: Dans le cadre de l'attentat de Beyrouth, revendiqué par Daesh, arrestation de 11 personnes

Le Liban a annoncé ce dimanche l'arrestation de 11 personnes, dont huit Syriens, en lien avec les attentats suicide jeudi dans un quartier sud de la capitale Beyrouth. L'attaque revendiquée par Daesh a tué 44 personnes. Elle est la plus meurtrière commise par Daesh au Liban et l'une des plus sanglantes depuis la fin de la guerre civile (1975-1990).

22h25: Comment Facebook est devenu le vecteur de l'émotion française après les attentats

>> Pourquoi a-t-on besoin de mettre en scène son émotion sur le réseau social? Les réponses sont par ici...

22h20: Il retrouve sur Internet l’homme qui a sauvé sa femme au Bataclan, vendredi soir

Un internaute avait posté sur Facebook un message pour retrouver l'homme qui a protégé sa femme au Bataclan. Et il a l'a retrouvé. 

>> Lire cette histoire: Il retrouve sur Internet l’homme qui a sauvé sa femme au Bataclan

22h12: La coupe de cheveux du basketteur français Kevin Seraphin

Le sportif français Kevin Séraphin, des New York Knicks en NBA, s'est coupé les cheveux pour honorer les victimes de Paris.. La réponse en image : 

%5Etfw

22h06: Plus d'un millier de fidèles à Notre-Dame de Paris pour l'hommage aux victimes

1.500 personnes ont assisté dimanche soir, en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris pleine à craquer, à une messe en hommage aux victimes des attentats, selon le diocèse. Des personnalités comme des anonymes sont venues prier. 

22h: Le point sur l'enquête, ce dimanche soir

-L'enquête sur les attentats se partage entre la France et la Belgique où vivaient une partie des suspects. Avec la guerre en Syrie comme toile de fond.

-Les enquêteurs travaillent sur l'hypothèse de trois équipes. Une première aux abords du Stade de France à partir de 21h20. La deuxième équipe est entrée vers 21H40 au Bataclan. La troisième équipe a mené les trois fusillades qui ont semé la mort dans des bars et restaurants dans l'Est de Paris de Paris à 21H25, 21H32 et 21H36. Par ailleurs, Brahim Abdeslam, un Français de 31 ans résidant aussi en Belgique s'est fait exploser devant un bar du boulevard Voltaire.

-L'enquête s'intéresse aussi à la Belgique. Un frère d'un des kamikazes est en garde à vue en Belgique et un troisième, Salah Abdeslam, 26 ans, est peut-être en fuite. Bruxelles a émis un mandat d'arrêt international à son encontre et la police française a lancé un appel à témoin, diffusant sa photo.

-En Belgique, sept personnes sont en garde à vue et l'enquête se concentre sur la commune bruxelloise de Molenbeek.

21h53: Rappel du numéro de la Cellule Interministérielle d’Aide aux Victimes au 0800-40-60-05

Le ministère des Affaires étrangères invite «les familles des victimes des attentats terroristes du 13 novembre, pour celles qui ne l’auraient pas fait, à se manifester auprès de la Cellule Interministérielle d’Aide aux Victimes (CIAV) au 0800 40 60 05 afin de pouvoir bénéficier de son assistance», annonce-t-il dans un communiqué dimanche soir.

21h50: Hommage d'anonymes à Berlin pour les victimes des attentats

21h45: Vingt bombes larguées sur Raqqa, fief de Daesh en Syrie

Les chasseurs français ont largué 20 bombes dimanche sur le fief de l'organisation Etat islamique à Raqa, dans l'est de la Syrie, détruisant un poste de commandement et un camp d'entraînement, a annoncé le ministère de la Défense.

«Le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement djihadiste et dépôt d'armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d'entraînement terroriste», a précisé le ministère dans un communiqué. Douze appareils, dont dix chasseurs, ont été engagés simultanément à partir des Emirats arabes unis et de la Jordanie et ont largué 20 bombes. «Planifiée sur des sites préalablement identifiés lors des missions de reconnaissance réalisées par la France, cette opération a été conduite en coordination avec les forces américaines», précise le ministère.

21h39: La France bombarde massivement le fief de Daesh à Raqqa, annnonce le ministère de la Défense 

21h28: Le G20 va lutter contre la «circulation croissante de terroristes étrangers»

Les pays du G20 vont prendre des «mesures» allant de la «gestion des frontières» à un «renforcement de la sécurité aérienne», selon un projet de communiqué obtenu par l'AFP. Parmi ces mesures, les chefs d'Etat et de gouvernement prévoient «un partage d'informations opérationnelles, une gestion des frontières pour détecter des déplacements, des mesures préventives et une réponse judiciaire appropriée. Nous allons travailler ensemble pour renforcer la sécurité aérienne internationale», selon ce texte.

21h24: L'appel de l'urgentiste et ancien membre de Charlie Hebdo Patrick Pelloux

Sur Twitter, l'urgentiste et ancien membre de la rédaction de Charlie Hebdo a lancé ce dimanche un appel à vivre, vendredi 20 novembre . «Vendredi prochain 21h soyons tous dans les cafés les théâtres les stades. N ayons pas peur! Ils nous veulent mort soyons vivant debout.» 

21h22: Les attentats à Paris ont été «vraisemblablement préparés et équipés» en Syrie, explique un élu américain

Les attentats ont vraisemblablement été préparés depuis la Syrie, explique un élu américain ce dimanche. Ce serait selon lui la conséquence d'avoir laissé à Daesh un sanctuaire «avec trop de temps pour préparer» une attaque. «Et à moins que ça ne change stratégiquement, on doit s'attendre à d'autres attaques comme ça», a expliqué Adam Schiff, élu démocrate de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants. A ce titre, il est très proche des services de renseignement américains.

21h19: Une banderole «Nous sommes Paris» brandie par des Ultras de Marseille

Le groupe de supporters de l'Olympique de Marseille les Ultras a déployé dimanche une banderole «Nous sommes Paris» dans la cité phocéenne en hommage aux victimes des attentats. La banderole a été étendue boulevard Rabateau, près du siège des Ultras. Plusieurs clichés de cette banderole ont été postés sur Twitter. 

21h15: Une vidéo de Marine Le Pen atteint un nombre de vues très important

La vidéo de la déclaration de la présidente du Front national réalisée samedi depuis son QG de Nanterre et diffusée sur sa page Facebook, atteignait ce soir 4,9 millions de vues, rapporte L'Obs dimanche soir. L'élue réagit aux attaques de Paris,  Du jamais vu, dit-on au FN, précise le média.

21h13: A Rome, les lumières de la fontaine de Trevi s'éteignent pour Paris

Les lumières de la célèbre fontaine de Trevi et du Colisée à Rome se sont éteintes pendant quelques minutes dimanche soir, en hommage sobre et silencieux aux victimes des attentats de Paris. 

21h10: «Très grand scepticisme» de Mélenchon à propos de l'état d'urgence prolongé sur trois mois

Jean-Luc Mélenchon a dit ressentir «un très grand scepticisme» devant la volonté du chef de l'Etat de prolonger l'état d'urgence d'au moins trois mois, en sortant d'une réunion à l'Elysée dimanche. «Nous mettons en garde contre les effets d'annonce qui sont sans autre résultat que de diminuer nos libertés», a déclaré le porte-voix du Parti de gauche. 

21h08: La Turquie dit avoir déjoué un «attentat majeur» à Istanbul le jour des attaques de Paris 

Les autorités turques ont déjoué un attentat djihadiste «majeur» à Istanbul prévu vendredi, le même jour que les attaques meurtrières qui ont fait au moins 129 morts à Paris, a affirmé sous couvert d'anonymat à l'AFP un responsable gouvernemental turc.

21h04: Une vingtaine d'étrangers  parmi les 132 victimes des attentats de vendredi à Paris

Trois Chiliens, trois Belges, deux Mexicaines à la double nationalité, l'une américaine, l'autre espagnole; deux Portugais, deux Roumains, deux Tunisiennes, deux Algériens, une Italienne, un Espagnol, un Allemand, un Britannique, un Marocain ont été identifiés parmi les 132 victimes.

21h02: Polémique au Canada sur la participation à la lutte contre Daesh

Le Premier ministre Justin Trudeau, entré en fonction il y a une dizaine de jours, fait face dimanche à une polémique sur la contribution du Canada à la lutte contre Daesh. Sa promesse de campagne de mettre fin à la contribution canadienne aux frappes aériennes de la coalition internationale reste toujours sur la feuille de route du gouvernement. L'opposition officielle canadienne est fermement en faveur du maintien de la participation du pays à la coalition contre Daesh.

21h00: En Egypte, la pyramide de Khéops aux couleurs de la France, du Liban et de la Russie

La célèbre pyramide de Khéops en Egypte a été parée dimanche soir des couleurs de la France, du Liban et de la Russie en hommage aux victimes des attentats de Paris et de Beyrouth et du crash de l'avion russe dans le Sinaï égyptien. La seule des Sept merveilles du monde antique encore debout a été illuminée à 21h30 par des projecteurs.

20h53: Le terrorisme islamiste, une affaire de frères?

>> A lire: Merah, Kouachi, Belhoucine, Nzohabonayo… Le terrorisme islamiste, une affaire de frères? 

20h50: Athènes communique le nom du titulaire du passeport syrien

La Grèce a publié le nom du titulaire du passeport syrien trouvé près du corps d'un des auteurs des attentats à Paris vendredi soir. L'homme de 25 ans a été présenté par un demandeur d'asile arrivé en Grèce, avant de prendre la route des Balkans, a indiqué Athènes dimanche.

20h45: L'ex- juge antiterroriste Marc Trevidic souhaite des moyens supplémentaires pour la lutte antiterroriste

«Les djihadistes de Daesh savent que l'on va taper. Et ils vont taper plus fort encore (...) Je ne sais pas comment cela va se finir» dit le célèbre magistrat, ex-juge antiterroriste, sur le plateau de TF1 ce dimanche soir.  Il faut des moyens supplémentaires pour la lutte anti-terroriste, demande le juge. «Se mettre à niveau (au niveau des services français), cela demande deux-trois ans».

20h38: Vendredi soir, «C'est le deuxième verre qui m'a sauvé la vie».

>> Le témoignage de Christian était assis à la terrasse du bar La Bonne Bière, rue de la Fontaine-au-Roi, vendredi soir, lorsque la fusillade s'est produite...

20h35: Fin de l'interview de Nicolas Sarkozy sur TF1.

20h32: Nicolas Sarkozy veut bien la tenue de la conférence internationale sur le climat à Paris (COP 21)

... mais il faut plus de sécurité, explique le président du parti Les Républicains.

Il faut aussi la fermeture des frontières, appelle Nicolas Sarkozy. Il souhaite aussi la mise en place réelle du PNR (fichier des passagers aériens)

>> Le PNR, qu'est-ce que c'est? La réponse par ici

20h31: Nicolas Sarkozy veut que la politique extérieure change «pour éradiquer ces barbares»

«Il faut associer les Russes au travail de la coalition» armée qui agirait au Moyen Orient. Le président du parti LR se prononce contre une intervention militaire française au sol. Il appelle les alliés militaires orientaux à envoyer des troupes au sol.

20h30: Nicolas Sarkozy appuie l'état d'urgence: «Oui, mais pour changer drastiquement de politique sécuritaire»

L'ancien chef de l'Etat rappelle que l'un des assaillants avait été condamné 8 fois.

 

20h29: Nicolas Sarkozy appelle «à prendre des mesures»

Ceux qui reviennent du djihad au Moyen Orient «doivent être Mis en prison. Ceux qui ont la double nationalité, pas une seconde de plus sur le territoire» 

20h29: Le président du parti Les Républicains Nicolas Sarkozy sur TF1

Le président des Républicains Nicolas Sarkozy demande que toutes les personnes inscrites au fichier S soit mises en résidence surveillées: «Il faut renforcer de façon drastique notre politique de sécurité intérieure. Il y a 11 500 personnes sur le fichier S, je propose de réfléchir à leur mise en résidence surveillée, chez eux, avec bracelet électronique».

20h25 : Thomas raconte la panique place de la République en fin d’après-midi

Un Parisien, Thomas, raconte à 20 Minutes le mouvement de panique survenu en fin d’après-midi. « On prenait un verre en terrasse du café République [sur la place de la République]. Et subitement la panique. Toute la place court dans tous les sens. Une meute court vers nous. On rentre vite dans le bar. Des gens affluent. Ça crie. Au bout de trois minutes, on dégage sur une sortie de côté et on se rend un peu plus loin, dans un autre bar plus caché. Au bout de deux minutes, tout le monde se rend compte qu’il n’y a rien, donc on sort pour rentrer ».

Thomas a envoyé à 20 Minutes un cliché pris après le mouvement de foule dans le bar où il était. « Pendant qu’on était cloîtré, un mec essayait de casser la vitre pour évacuer ».

20h19: Réouverture lundi de l'essentiel des équipements parisiens

La plupart des équipements de la ville de Paris rouvriront lundi et les marchés alimentaires pourront également reprendre, indique dimanche la mairie de Paris dans un communiqué. Il s'agit des crèches, des écoles, des collèges et lycées municipaux, des équipements sportifs, des établissements culturels, des monuments ou encore des espaces verts, est-il précisé dans le communiqué.

20h10: Hollande et Valls observeront lundi midi une minute de silence à la Sorbonne

Le chef de l'Etat François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls observeront lundi midi une minute de silence à la Sorbonne à Paris, en hommage aux victimes des attentats de vendredi, annonce un communiqué dimanche soir. Ils seront accompagnés de la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, et Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

20h00: Sabrina, très choquée, raconte le mouvement de panique près de la place de la République

Une jeune Parisienne, Sabrina, revient pour 20 Minutes sur le mouvement de foule vers la place de la République en fin d'après-midi ce dimanche. «Je suis allée au Bataclan déposer une bougie. Puis je suis allée sur le boulevard du Temple, au niveau du Cirque d'hiver. Vers 18h40, tout le monde a couru depuis la place de la République. Les policiers aussi. C'est un gars, en larmes, qui nous a parlé d'une fusillade rue des rosiers, qui nous a fait entrer dans la cour d'un immeuble. On on a tous couru dans l'escalier chez une femme. Après en haut c'est une jeune fille qui m'a dit avoir entendu des tirs au cirque d'hiver. .. bref c'était la panique totale. Les gens ne savaient rien.» Sabrina est restée une vingtaine de minutes chez cette personne avant de sortir et partir du quartier.

19h58: Rappel de la chronologie des faits en vidéo

19h52: Plusieurs centaines de personnes de nouveau sur la place de la République

Selon l'une de nos journalistes, il y a de nouveau plusieurs centaines de personnes sur la place de la République aux alentours de 19h30. Rue du Faubourg du Temple, à quelques dizaines de mètres, il y a beaucoup de verres cassés au sol, venant des tables des terrasses où il y a eu des mouvement de foule.

19h48: Témoignage après la panique à Jaurès vers 18h30

Une jeune fille, Julie, a confié à 20 Minutes le mouvement de panique qui a touché une partie de la capitale en fin d'après-midi. Julie prenait un verre au café 25, au bar-restaurant La rotonde, Place de la Bataille de Stalingrad dans le nord de Paris (métro Jaurès). La jeune fille qui était avec des amis confie que vers 18h30, elle a vu des gens courir. Dans la confusion, elle et ses amis se sont eux aussi mis à courir. Certains personnes ont d'ailleurs sauté dans le canal. Elle est passée en courant devant le cinéma MK2, où elle a croisé des gens qui disaient de courir, fuir. Elle s'est engouffrée dans un imeuble avec des passants. Ils ont été «4-5» à être accueillis par un couple de personnes agées. Au bout d'une quinzaine de minutes, elle est ressortie. Elle ne sait toujours pas ce qui a déclenché ce mouvement de panique mais elle était très choquée.

19h38: Les terroristes en lien avec des djiahdistes de Daesh en Syrie

Les terroristes qui ont agi à Paris ont été en lien avec des combattants de Daesh en Syrie, selon le New York Times citant des sources américaines et les propos de François Hollande. Le chef de l'Etat a désigné samedi le groupe terroriste Daesh derrière les attaques terroristes à Paris.

19h35: Réouverture des établissements culturels d’Ile-de-France ce lundi 

Les établissements culturels d’Ile-de-France rouvrent ce lundi, annonce un communiqué du ministère de la Culture ce dimanche soir.

19h30: Messe en hommage aux victimes à Notre-Dame-de-Paris

La messe à Notre-Dame-de-Paris en hommage aux victimes des attentats a débuté dimanche soir dans une cathédrale pleine à craquer. Elle rassemble des personnalités et des simples anonymes. «Des hommes et des femmes ont été sauvagement exécutés de façon anonyme, rien ne pouvait anticiper que ce serait eux», a déclaré au début de la messe à 18H30 André Vingt-Trois, cardinal de Paris.

19h25: Trois kamikazes français identifiés à ce stade, annonce le parquet

Trois kamikazes français ayant pris part aux attentats de vendredi à Paris ont été identifiés à ce stade de l'enquête, a annoncé dimanche soir le procureur de la République de Paris, François Molins.

Après l'identification samedi de l'un des auteurs de l'attaque contre le Bataclan, deux autres kamikazes français ayant participé aux attentats ont été identifiés, selon la même source.

La police française a émis un appel à témoins pour tenter de repérer Abdeslam Salah, également visé par un mandat d'arrêt international belge.

19h22: Entre 15.000 et 20.000 personnes à Copenhague au Danemark en souvenir

Entre 15.000 et 20.000 personnes, dont le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen, étaient réunies dimanche soir à Copenhague devant l'ambassade de France, en hommage aux victimes des attentats de Paris, selon la police.

19h19: Nouveau bilan de 132 morts

Les attentats ont fait 132 morts, après le décès de trois des 80 blessés admis en urgence absolue vendredi dans les hôpitaux parisiens. 42 sont toujours en service de réanimation dimanche après-midi, a annoncé l'Assistance-Publique Hôpitaux de Paris.

19h16: Dans le quartier du Marais, la tension retombe

Dans le quartier du Marais où se trouvent deux de nos journalistes, la tension retombe après un mouvement de panique. Les blocages mis en place par des militaires et des gendarmes ont été levés après l'inspection d'une voiture suspecte. Les habitants et commerçants se calment après cette fausse alerte.

Près du boulevard Sébastopol, les terrasses ont été désertées et du verre cassé est au sol, signe du mouvement de panique qui les a touchés. Ce quartier s'est vidé de en quelques minutes.

19h11: Des images du mouvement de panique survenu place de la République

 

19h08 : Fausse alerte dans le Marais

Dans le quartier du Marais, là encore une fausse alerte. Un journaliste citant une source policière parle d’un mouvement après une ampoule qui a grillé dans un bar. 

19h05: Confusion place de la République

Le mouvement de panique survenu sur la place de la République est terminé. Les personnes reviennent doucement se recueillir en ce lieu.

18h55 : Un hélicoptère au dessus de Paris
Un journaliste de «20 Minutes» rapporte qu'un hélicoptère survole le quartier. Les militaires ont bloqué une partie du quartier, ajoute-t-il

18h45 : Des scènes de panique dans différents quartiers parisiens
La place de la République a été évacuée par les forces de l'ordre et il y a eu un grand mouvement de panique. 

Dans le quartier du Marais, les gens se sont réfugiés dans les cafés et dans les boutiques qui ont fermé leur porte.