Attentats à Paris: La solidarité bat des records à la vente de Hospices de Beaune

GENEROSITE Une partie des recettes de la vente aux enchères des Hospices de Beaune sera attribuée aux victimes des attaques de Paris de vendredi...

20 Minutes avec AFP

— 

La traditionnelle parade précédant la vente aux enchères des Hospices de Beaune s'est muée en marche silencieuse en hommage aux victimes des attentats de Paris, samedi 14 novembre 2015.
La traditionnelle parade précédant la vente aux enchères des Hospices de Beaune s'est muée en marche silencieuse en hommage aux victimes des attentats de Paris, samedi 14 novembre 2015. — AFP

Un geste de solidarité et un record. Une partie des recettes de la vente des Hospices de Beaune va être reversée aux victimes des attentats de Paris. La « pièce des présidents », prévue pour financer cette année l’Institut Curie contre le cancer et la Fondation pour la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux, leur sera ainsi en partie attribuée, selon les organisateurs. Résultat : les enchères se sont envolées à 480 000 euros pour ce lot, un Corton Renardes Grand cru de 2015, acheté par une Française restée anonyme. Le précédent record pour la pièce de charité remontait à 2010, à 400 000 euros. Au total, la vente des Hospices de Beaune a atteint un total de plus de 11 millions d’euros, selon la maison d’enchères Christie’s.

Evénements festifs annulés ou modifiés

Habituellement point d’orgue de trois jours de festivités en Bourgogne, cette 155e vente des vins, dont le produit est destiné à l’institution hospitalière des Hospices, a été « teintée d’une petite zone d’ombre », a estimé la maître de chai du domaine, Ludivine Griveau. Le député-maire LR de Beaune (Côte-d’Or), Alain Suguenot, avait exprimé dimanche matin son souhait que la vente commence par une minute de silence et une Marseillaise.

Si la vente aux enchères, qui attire des acheteurs du monde entier, a été maintenue, la plupart des événements festifs qui l’entourent ont été annulés ou modifiés. Samedi, le défilé folklorique, habituellement accompagné de musique, s’est déroulé en silence, avec les drapeaux en berne, noués d’un ruban noir.

Une émotion communicative : samedi soir au Clos de Vougeot (Côte-d’Or), des enchères spontanées en solidarité avec les victimes ont également permis de récolter « plus de 40 000 euros », selon Louis-Fabrice Latour, président délégué du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB).